Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 867 à 867 sur 950

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Comptes rendus hebdomadaires des séances de l'Académie des sciences. Série D, Sciences naturelles

Éditeur : Gauthier-Villars (Paris)

Date d'édition : 1979-10

Type : texte

Type : publication en série imprimée

Langue : Français

Format : application/pdf

Description : 1979/10 (T289,PART2)-1979/12.

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k5496019d

Source : Archives de l'Académie des sciences

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34383065d

Relation : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb34383065d/date

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 01/12/2010

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 97 %.
En savoir plus sur l'OCR


C. R. Acad. Se. Paris, t. 289 (17 décembre 1979) Série D - 1291

EMBRYOLOGIE. ? Composition en phospholipides et en acides gras des inclusions lamellaires isolées à partir de poumons de Poulets à différents stades du développement. Note (*) de Léa Marin, Florence Dameron, Barbara Bruner et Claude Tordet, présentée par Etienne Wolff.

Afin de déterminer si les inclusions lamellaires contiennent le surfactant définitif dès qu'elles apparaissent dans l'épithélium pulmonaire, nous avons analysé et comparé d'une part le contenu des inclusions isolées à partir d'embryons de Poulet de différents stades, d'autre part, le surfactant fonctionnel extra-cellulaire. Entre le moment où les inclusions lamellaires apparaissent et le moment où elles sont libérées pour donner le surfactant extra-cellulaire, leur concentration en phospholipides par rapport aux protéines, comme le contenu relatif en phosphatidyleholine, évoluent progressivement. Chez le Poulet, les inclusions lamellaires naissantes ne contiennent donc pas encore le surfactant définitif.

In order to elucidate whether the lamellar body content represents functionnal surfactant as soon as thèse bodies appear in lung epithelium during fetal development, lamellar bodies were isolated from lungs ofCMcken at various developmental stages. Their content was analyzed and compared to extra-cellular functionnal surfactant. The results show that this content undergoes graduai changes in the phospholipid/protein ratio, as well as in the relative phosphatidyleholine amount. Thus, in the CMcken, nascent lamellar bodies do not represent the final form of extracellular surfactant.

INTRODUCTION. ? Le surfactant pulmonaire qui tapisse la paroi de l'épithélium respiratoire de tous les Vertébrés terrestre est un matériel fortement tensio-actif, indispensable au maintien de la stabilité mécanique du tissu pulmonaire pendant le cycle respiratoire. On sait qu'il est synthétisé par les pneumocytes de type II qui, avec les pneumocytes de type I, constituent, chez les Mammifères, le revêtement alvéolaire. Ces cellules volumineuses sont caractérisées par la présence d'organites osmiophiles de structure lamellaire. L'utilisation des techniques autobiographiques ([1], [2]) a permis de démontrer que ces inclusions lamellaires (I.L.) sont, au moins chez les Mammifères, à l'origine du surfactant extracellulaire. L'analyse d'inclusions isolées a conduit certains auteurs à considérer qu'elles participent à la synthèse du surfactant ([3] à [6]). Pour les autres, elles seraient uniquement un lieu de stockage ([7] à [10]).

Il faut toutefois remarquer que, jusqu'ici, ont surtout été analysées des inclusions isolées à partir de poumons fonctionnels. Les fractions obtenues représentaient donc une population hétérogène comprenant non seulement des inclusions prêtes à être libérées, mais aussi des inclusions naissantes. Or, s'il est vraisemblable qu'au moment où elles vont être libérées, les I.L. contiennent une réserve de surfactant fonctionnel, on peut se demander si le contenu des inclusions naissantes n'a pas, lui, à être remanié avant 'd'être libéré. Un tel remaniement peut éventuellement être révélé en analysant des I.L. isolées à partir de poumons foetaux, juste après le début de leur apparition dans les pneumocytes de type II et avant l'apparition du surfactant extra-cellulaire. Une telle analyse est difficile chez la plupart des petits Mammifères de laboratoire car, chez ces espèces, les I.L. commencent à être libérées très peu de temps après leur apparition [11]. L'embryon de Poulet, par contre, est un matériel favorable pour une telle étude puisqu'il s'écoule 4 jours entre le moment d'apparition des premières I.L. (16 jours d'incubation) et celui du surfactant extracellulaire (20 jours d'incubation). Nous avons donc entrepris l'analyse du contenu des I.L. du Poulet, isolées à différentes étapes du développement ainsi que celle du surfactant extra-cellulaire recueilli par lavage endobronchial de poumons fonctionnels.

C. R., 1979, 2= Semestre. (T. 289, N° 16) Série D ? 102