Your request:


Downloading format: : Texte

Screens 503 à 503 sur 950

Nombre de pages: 1

Full bibliographic record:

Titre : Comptes rendus hebdomadaires des séances de l'Académie des sciences. Série D, Sciences naturelles

Éditeur : Gauthier-Villars (Paris)

Date d'édition : 1979-10

Type : texte

Type : publication en série imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : application/pdf

Format : Nombre total de vues : 97252

Description : 1979/10 (T289,PART2)-1979/12.

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k5496019d

Source : Archives de l'Académie des sciences

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34383065d

Relation : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb34383065d/date

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 01/12/2010

The text below has been produced using a process called optical character recognition (OCR)
Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page. The O.C.R. ratio for this document is 97


C. R. Acad. Se. Paris, t. 289 (19 novembre 1979) Série D - 963

caractéristiques toniques et phasiques du SP {fig. 3) dont la durée est normale dès le 4e jour postopératoire (tableau). Dans le second cas (Z67-R69) la région du péri-LCa est partiellement détruite. Le SP est alors supprimé pendant 3-4 jours et il faut attendre la seconde semaine postopératoire pour retrouver des durées normales de SP. La diminution des taux de SP s'accompagne d'une suppression totale de l'atonie musculaire. Cependant, au cours de la 2e semaine post-opératoire, une récupération totale de l'atonie musculaire a été observée. Cet effet transitoire peut être attribué à l'atteinte partielle des neurones du périLCa dont le rôle dans le contrôle du tonus musculaire au cours du SP a été postulé précédemment sur la base d'enregistrements unitaires [9].

Enfin, il faut souligner que la fréquence des pointes PGO (tableau) n'est pas modifiée et que les secousses musculaires (autres caractéristiques phasiques du SP) n'ont jamais été abolies dans les deux groupes.

DISCUSSION. — Les lésions électrolytiques des noyaux LCa et péri-LCa qui suppriment de façon durable le SP intéressent à la fois des corps cellulaires et des voies de passage. L'injection d'acide kaïnique dans cette région ne nous a cependant pas encore permis de léser sélectivement les corps cellulaires qui semblent remarquablement résistants à l'action neurotoxique de cette substance. Pour cette raison, il nous est encore impossible de délimiter avec certitude quel groupe de corps cellulaires est responsable du SP dans cette région. Il semble cependant que l'on puisse exclure une voie de passage descendante d'origine suprapontique du fait de la persistance du SP chez l'animal pontique dont le tronc cérébral est sectionné immédiatement rostralement par rapport à ce type de lésions.

En revanche, nos résultats démontrent que la destruction des cellules du FTG par l'acide kaïnique n'entraîne pas d'altération durable du SP. Ainsi, le FTG ne joue aucun rôle exécutif majeur dans l'activation corticale, l'atonie musculaire et les phénomènes phasiques du SP (PGO, mouvements oculaires, et secousses musculaires). Ces résultats infirment donc les hypothèses émises par McCarley et Hobson [5] et par Jones [6].

Fig. 3. — Aspects polygraphiques du sommeil paradoxal chez le Chat Z67 au 13e jour postopératoire. L'atonie musculaire est complète. Les pointes PGO sont normales en fréquence et en amplitude. Enfin l'activité des muscles droits externes indiquent que les mouvements des yeux sont normaux. Les noyaux abducens qui sont détruits au niveau du plan P6 (fig. 1B) sont intacts au niveau du plan P7 : EMG, électromyogramme des muscles de la nuque; EEG, électroencéphalogramme; LR, activité des muscles latéral rectus (droits externes); CGL, activité du corps genouillé latéral.