Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 423 à 423 sur 950

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Comptes rendus hebdomadaires des séances de l'Académie des sciences. Série D, Sciences naturelles

Éditeur : Gauthier-Villars (Paris)

Date d'édition : 1979-10

Type : texte

Type : publication en série imprimée

Langue : Français

Format : application/pdf

Description : 1979/10 (T289,PART2)-1979/12.

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k5496019d

Source : Archives de l'Académie des sciences

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34383065d

Relation : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb34383065d/date

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 01/12/2010

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 97 %.
En savoir plus sur l'OCR


C. R. Acad. Se. Paris, t. 289 (19 novembre 1979) Série D - 893

neufs ou anciens et bien connus dans les ejectats de la Soufrière ([16], [17]). Le bloc (V2F) de même aspect a une pâte toutefois plus claire, et contient de plus grands plagioclases (jusqu'à 7 mm). Dans cette première nuée échantillonnée, aux blocs de type décrit s'ajoutaient de très nombreux blocs, qui, provenant de l'ancien dôme ont pu être prélevés lors du débourrage. Le troisième bloc neuf (V,S) provient par contre de la nuée supérieure de Roseau. Il est sombre, de constitution identique aux précédents à l'exception d'un développement plus grand des plagioclases (de l'ordre du centimètre). Dans cette nuée plus tardive (17 avril) les blocs exotiques prélevés de l'ancien dôme ont été rares (environ 10 %). Nous comparerons ces trois blocs neufs à la lave (V2J) du dôme de 1971, fragmentée par l'une des projections aériennes (prélevée au flanc Ouest altitude 700 m), afin de situer le chimisme des nuées par rapport à celui de l'éruption précédente (tableau).

TABLEAU

Analyses chimiques (R. Duret et A. Pantaloni, Orsay) et normes des blocs de nuées ardentes; cercle plein : moyenne de 4 « pyroclastic flows » Tomblin [18] et norme recalculée.

Si02 Ti02 A1203 Fe203 FeO MnO MgO

V2J 53,83 1,07 17,83 1,94 6,53 0,06 4,22

V2E 55,36 1,01 18,23 2,20 6,17 0,03 3,23

V2F 52,29 1,02 19,46 1,96 6,32 0,07 4,89

V,S 54,35 0,97 18,54 2,76 5,87 0,06 3,23

? 53,14 0,90 18,71 3,20 5,65 0,18 3,48

CaO Na2Û K20 P2Os H20+ H20- Total

V2J 8,52 3,71 0,67 0,10 0,49 0,06 99,03

V2E 8,66 3,52 0,60 0,16 0,65 0,07 99,89

V2F 8,76 3,54 0,61 0,14 0,28 0,02 99,36

V,S 9,00 3,54 0,62 0,18 0,30 .0,02 99,44

? 9,79 3,05 0,51 0,11 0,82 0,26 99,80

Qz Or Ab An DiWo DiEn DiFs

V2J 4,03 4,02 31,86 30,49 4,91 2,60 2,16

V2E 8,27 3,57 30,02 32,44 4,10 2,03 1,99

V2F 1,44 3,64 30,22 35,75 3,00 1,70 1,18

V,S 6,98 3,70 30,21 33,16 4,46 2.32 2,02

? 7,30 3,05 26,13 3636,32 5,07 2.78 2.11

En Fs Mt II Ap D.I.

V2J 8,07 6,71 2,86 2,06 0,24 39,91

V2E 6,08 5,97 3,22 1,93 0,38 41,86

V2F 10,59 7,33 2,87 1,96 0,34 35,30

V,S 5,79 5,05 4,04 1,86 0,43 40,89

? 6,00 5,56 4,70 1,73 0,26 36,48

La composition minéralogique est qualitativement identique à savoir, plagioclase, magnétite, ortho et clinopyroxène, tant en phénocristaux qu'en microlites alors que l'olivine, absente de la pâte, n'apparaît qu'en phénocristaux. Cette olivine, instable, présente des golfes de corrosion et n'apparaît pas à la norme. Bien au contraire il y a du quartz normatif, mais en faible quantité. Les compositions chimiques de ces quatres roches sont celles