Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 237 à 237 sur 950

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Comptes rendus hebdomadaires des séances de l'Académie des sciences. Série D, Sciences naturelles

Éditeur : Gauthier-Villars (Paris)

Date d'édition : 1979-10

Type : texte

Type : publication en série imprimée

Langue : Français

Format : application/pdf

Description : 1979/10 (T289,PART2)-1979/12.

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k5496019d

Source : Archives de l'Académie des sciences

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34383065d

Relation : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb34383065d/date

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 01/12/2010

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 97 %.
En savoir plus sur l'OCR


C. R. Acad. Se. Paris, t. 289 (29 octobre 1979) Série D - 725

IMMUNOLOGIE. ? Production d'anticorps monoclonaux anti Schistosoma mansoni. Étude préliminaire de leurs activités biologiques. Note (*) de Claudie Verwaerde, Jean-Marie Grzych, Hervé Bazin, Monique Capron et André Capron, transmise par Jean-François Bach.

Les anticorps monoclonaux anti Schistosoma mansoni ont été produits par hybridation de lymphocytes spléniques de Rats infectés par ce parasite et des cellules P3-X63-Ag8 BALB/c.

L'étude des activités biologiques des surnageants a permis de caractériser la production d'anticorps IgE à forte activité réaginique et d'anticorps qui, soit en présence de complément, soit en coopération avec des éosinophiles, ont témoigné d'une activité cytotoxique marquée pour des schistosomules in vitro. Cette méthodologie ouvre de nouvelles perspectives pour l'étude des fonctions des anticorps antiparasites et l'isolement des antigènes cibles.

Monoclonal antibodies against Schistosoma mansoni hâve been produced by fusion of splenic lymphocytes from S. mansoni infected Rats and P3-Xtt-Ag% BALB/c cells.

In vitro and in vivo studies of the biological activities of thèse antibodies hâve led to the identification of IgE antibodies with a high reaginic activity and antibodies which in a complément dépendent or eosinophil dépendent System were shown to hâve a marked cytotoxicity for schistosomula in vitro.

This methodology seems to open new perspectives for the study of antibody funclion in immunity against parasites as well as for the isolation of the corresponding target antigens.

INTRODUCTION. ? La relation originelle de Kohler et Milstein ([1], [2]) concernant la possibilité de production d'hybrides cellulaires synthétisant des anticorps monoclonaux a ouvert le champ à de nombreux travaux intéressant de multiples domaines de l'immunologie.

La récente démonstration du rôle joué par certains anticorps d'isotype IgE ou IgG dans les mécanismes immunitaires au cours de la schistosomiase humaine ou animale [3], nous a conduit à étudier la possibilité d'utiliser cette méthodologie pour la production d'anticorps anti-parasitaires d'activité biologique connue.

MATÉRIEL ET MÉTHODES. ? Les techniques de fusion cellulaire utilisées dans le présent travail ont été directement inspirées des études de Howard et coll. [4], MacKearn et coll. [5] et Clevinger et coll. [6].

La fusion est réalisée entre des cellules P3-X63-Ag8 BALB/c et des lymphocytes spléniques de Rats mâles Fisher consanguins infestés depuis 25 à 35 jours, par 1 000 cercaires de Schistosoma mansoni.

La caractérisation des classes d'immunoglobulines présentes dans le surnageant de culture de cellules hybrides a été réalisée par des techniques d'immunodiffusion utilisant des antisérums spécifiques anti-immunoglobulines de Rat [7]. L'existence d'une spécificité anticorps antischistosome a été démontrée par technique indirecte d'immunofluorescence effectuée sur coupe de schistosomules. L'activité biologique a été explorée par des techniques de cytotoxicité in vitro pour les anticorps de classe IgG et IgM ([8]-[9]) et par la technique d'anaphylaxie cutanée passive (PCA) pour les anticorps de classe IgE [10].

RÉSULTATS. ? Au cours de trois expériences successives de fusion cellulaire ayant donné heu à la production d'environ 250 populations cellulaires (non clonées), 25 ont témoigné d'une activité spécifique antischistosome clairement décelée par les réactions d'immunofluorescence.

L'exploration systématique des activités biologiques in vitro et in vivo de ces 25 surnageants a conduit à l'identification dans deux cas d'anticorps de classe IgE, possédant une activité réaginique démontrée par des réactions de PCA d'un titre de l'ordre de 1 /256. Ces anticorps ont permis par ailleurs d'induire après addition d'antisérum anti-e de Rat l'activation de macrophages péritonéaux de Rat suivant la technique décrite par Dessaint et coll. [11].