Your request:


Downloading format: : Texte

Screens 227 à 227 sur 950

Nombre de pages: 1

Full bibliographic record:

Titre : Comptes rendus hebdomadaires des séances de l'Académie des sciences. Série D, Sciences naturelles

Éditeur : Gauthier-Villars (Paris)

Date d'édition : 1979-10

Type : texte

Type : publication en série imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : application/pdf

Format : Nombre total de vues : 97252

Description : 1979/10 (T289,PART2)-1979/12.

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k5496019d

Source : Archives de l'Académie des sciences

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34383065d

Relation : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb34383065d/date

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 01/12/2010

The text below has been produced using a process called optical character recognition (OCR)
Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page. The O.C.R. ratio for this document is 97


C. R. Acad. Se. Paris, t. 289 (29 octobre 1979) Série D - 715

VOLCANOLOGIE. — Contexte tectonique du volcanisme andésitique tertiaire du synclinal de Saint-Antonin (Alpes de Haute-Provence, France). Note(*) de Jean-Dominique Giraud, Michel Le Guern, et Guy Turco, présentée par Jean Wyart.

Description du contexte tectonique du volcanisme tertiaire du synclinal de Saint-Antonin. La structure de ce synclinal semble résulter d'un serrage Nord-Sud intense à l'Oligocène inférieur. Le volcanisme andésitique s'est manifesté à l'Oligocène moyen lors d'un épisode de distension. Postérieurement au volcanisme, une reprise du serrage Nord-Sud confère au synclinal sa structure actuelle.

The teclonic contexl of the tertiary volcanism of the Saint-Antonin syncline is hère described. The syncline structure seems to hâve been originated through an intensive North-South compression during the low and middle Oligocène, followedby an extension stage (middle Oligocène) with andesitic volcanism. In a later stage (upperpart of Oligocène) a new North-South compression give to the syncline his actual structure.

INTRODUCTION. — Les travaux concernant le synclinal de Saint-Antonin (le plus vaste des synclinaux nummulitiques sub-alpins du Sud-Est français), sont abondants. Nous rappellerons les plus récents ([1] à [5]). Il restait cependant à définir plus précisément le contexte des émissions andésitiques tertiaires que l'on observe dans le synclinal. Le volcanisme de Saint-Antonin, d'âge oligocène moyen ([6], [7]), s'est manifesté à la faveur d'un épisode distensif vraisemblablement très court intervenu dans un contexte de serrage NordSud dominant, déjà mis en évidence par les auteurs dans des régions plus septentrionales des chaînes sub-alpines [8].

STRATIGRAPHIE DES FORMATIONS TERTIAIRES DU SYNCLINAL DE SAINT-ANTONIN. - La série tertiaire débute par les assises nummulitiques (E6) qui constituent l'ossature du synclinal. Elles sont surmontées par la formation (E7), d'âge priabonien inférieur. J. Bodelle a subdivisé en trois formations les niveaux détritiques sus-jacents :

La première formation détritique est constituée par des grés, sables et conglomérats polygéniques d'âge priabonien moyen-supérieur (Cl). Les conglomérats à galets d'andésites surmontant cette première formation correspondent à la seconde formation détritique dans laquelle s'intercalent des brèches volcaniques que cet auteur assimile à d'anciens lahars (C2) et (V). La troisième formation détritique est constituée de marnes et de conglomérats polygéniques à gros blocs d'andésite. Cette échelle stratigraphique, quoique rigoureusement établie appelle les commentaires suivants :

— il existe, entre les marnes priaboniennes et la première formation détritique, un changement radical de sédimentation, marqué par l'apport, dans le bassin, de roches détritiques de plus en plus grossières, en particulier au niveau des conglomérats polygéniques. De plus, la première formation ravine son substratum, dans la partie orientale du synclinal;

— la base de la deuxième formation détritique est fixée par J. Bodelle au niveau de l'apparition de galets d'andésites dont rien ne prouve encore qu'ils aient été déposés par érosion d'un volcanisme local;

— les âges absolus obtenus sur les andésites des brèches volcaniques (V) correspondent à l'Oligocène moyen ([6], [7]) dans l'échelle de Van Eysinga [9]. Cet âge de 33 à 35 M.A. pose le problème de l'ancienneté de la troisième formation détritique que la micropaléontologie datait de l'Oligocène inférieur à sa base [5].

Nous proposons une stratigraphie qui recoupe celle de J. Bodelle, mais nous mettons plus particulièrement l'accent sur la position des brèches volcaniques qui sont intercalées entre ce que nous nommons détritique inférieur antevolcanique (Cl) et (C2) et détritique supérieur