Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 277 à 277 sur 663

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Église Saint-Merry de Paris : histoire de la paroisse et de la collégiale, 700-1910 / par M. l'abbé Baloche,...

Auteur : Baloche, Constant (1856-1918)

Éditeur : C. Baloche (Paris)

Date d'édition : 1912

Sujet : Paris (France) -- Église Saint-Merry

Sujet : Paroisse Saint-Merry (Paris) -- Histoire

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Format : 2 vol. (VII-620 p.-[8] f. de pl.-[2] f. de dépl., 836 p.-[8] f. de pl.) : portraits, ill., plans, cartes, tabl. ; 25 cm

Format : application/pdf

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k5489765q

Source : Bibliothèque nationale de France, département Philosophie, histoire, sciences de l'homme, 8-LK7-37617 (1)

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34219523p

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 25/05/2009

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 96 %.
En savoir plus sur l'OCR


284 ÉGLISE SAINT-MERRY DE PARIS.

tin à Paris. Le saint abbé est représenté, debout, crosse en main. Deux anges soutiennent en pleine planche deux médaillons, où sont figurées des scènes de la*vic du saint patron. On y lit une antienne cl une oraison en latin. La fêle patronale est indiquée comme se célébrant le 29 août. (Bibl. Nat. Estampes Ed 44, p. 79.)

N° 293. — Môme imago que la précédente. Hcgravée â une date postérieure, l'exécution en est moins bonne, etc., etc. A noter l'avis que pendant l'octave de saint Merry « sera ouverte la chapelle souterraine dans laquelle a esté autrefois inhumé lo corps de saint Merry ». (Bibl. Nat. Estampes Be 13, p. 168.)

Il est de toute évidence que celte confrérie était une confrérie distincte de la confrérie des porteurs de la châsse de saint Merry.

Toujours do M. Gaston : « Confrérie de Sainl-Itoch et de Saint-Sébastien. » N" 294. — Estampe d'un typo assez archaïque, appartenant â la Confrérie de Saint-Hochctdo SaintSébastien, érigée en l'Eglise do Saint-Médéric à Paris, en l'année 1448. La planche fut refaite en l'année 1085 parM'CoesarBerteau en charge.

L'artiste a représenté â gauche saint itoch (petite vue de Montpellier) et à droite, saint Sébastien (petite vuo do Narbonne). On lit sur celte image une antienne latine et une oraison en français à chacun des deux saints. (Bibl. Nul. lislampes Uo 13, p. 274).

Encore une autre image, n" 29;>, la même qu'au n9 416, cutilisée pour la Confrérie de Sainl-ltoch et de Saint-Sébastien érigée en l'année 1418 eu l'Eglise parroissiale cl collégiale de Sainl-Mcrry a Paris ».

(Bibl. Nat. Estampes lie 13, p. 27(1.)

La confrérie dcSainl-Boch payait 3 iiv. 4 s. â la fabrique de Sainl-Mcrry.

Par une délibération du 8 juin 1727, la fabrique arrêta la