Your request:


Downloading format: : Texte

Screens 142 à 142 sur 663

Nombre de pages: 1

Full bibliographic record:

Titre : Église Saint-Merry de Paris : histoire de la paroisse et de la collégiale, 700-1910 / par M. l'abbé Baloche,...

Auteur : Baloche, Constant (1856-1918)

Éditeur : C. Baloche (Paris)

Date d'édition : 1912

Sujet : Paris (France) -- Église Saint-Merry

Sujet : Paroisse Saint-Merry (Paris) -- Histoire

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Format : 2 vol. (VII-620 p.-[8] f. de pl.-[2] f. de dépl., 836 p.-[8] f. de pl.) : portraits, ill., plans, cartes, tabl. ; 25 cm

Format : application/pdf

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k5489765q

Source : Bibliothèque nationale de France, département Philosophie, histoire, sciences de l'homme, 8-LK7-37617 (1)

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34219523p

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 25/05/2009

The text below has been produced using a process called optical character recognition (OCR)
Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page. The O.C.R. ratio for this document is 96


ÉGLISE SAINT-MERRY DE PARIS. 121

môme tapissier qui, associé u Maurice Dubourg, travaillera dans la galerie du Louvre, que, dès avant 1557, feu Jacques Pinel avait fait faire des lapisscrics qui « servaicntallenlour du cueur de l'église de M. Saint Merry ».

Il convient de distinguer deux époques pour l'exécution des tapisseries de Saint-Merry.

Les unes, les plus célèbres, et aussi les premières en date, sont de 1581 à 1591; dessinées par Lcramberl, l'exécution en fut confiée à Maurice Dubourg.

Lcsautresont été faites, on ne soit par qui, sans doute dans les manufactures royales, pendant les dernières années du xvi* siècle, et le cours du xvnc; il en sera parlé spécialement dans la seconde parlie de celte élude. Le petit Livre anonyme de 1714, dédié aux paroissiens de Saint-Merry, nous sera un guide précieux.

TAPISSERIES DE DLHOURG

1584 à 1594

Citons d'abord une pièce curieuse dont l'original est à la Ribliolhèqiic de la Ville, acquis pour lasommede 25 francs, en 1877, ou plutôt de 70 francs, au dire de M. GuilTrcy, ancien directeur des Gobclins, et lui-môme négociateur de cet achat. C'est le texte du contrat passé entre Maurice Dubourg, ou Dubout, et les marguillicrs de la paroisse de Saint-Merry pour l'exécution d'une suite de tapisseries, destinées ù la décoration de cette église. Ces lapisscrics devaient représenter des scfiies de la vie de Jésus-Christ.

Un peintre alors en grundc réputation, Henry Lerumbert, chargé officiellement de dessiner les palrons de tapisseries pour le roi, avait composé vingt-sept sujets, a la demande des marguillicrs de Saint-Merry.