Your request:


Downloading format: : Texte

Screens 20 à 20 sur 56

Nombre de pages: 1

Full bibliographic record:

Titre : La république universelle de l'avenir : le vote des femmes / par Jean-Louis Vaïsse

Auteur : Vaïsse, Jean-Louis (1816-18..)

Éditeur : F. Gimet (Toulouse)

Éditeur : J. Cherbuliez (Paris)

Date d'édition : 1871

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Format : 50 p. ; in-8

Format : application/pdf

Description : Appartient à l’ensemble documentaire : MidiPyren1

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k5451109q

Source : Bibliothèque nationale de France, département Philosophie, histoire, sciences de l'homme, 8-LB57-1975

Relation : Notice de recueil : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb39358691w

Relation : Appartient à : [Mélanges d'histoire et de politique contemporaines 1848-1879]

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31517791b

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 28/10/2008

The text below has been produced using a process called optical character recognition (OCR)
Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page. The O.C.R. ratio for this document is 100


— 19 — des sages, concernant : l'agriculture, l'industrie, le commerce, les finances, l'enseignement, etc., etc.?

Telles sont, en quelques mots, les considérations les plus importantes concernant l'assemblée qui, dans le règne de Dieu et du nouveau monde, constituera le gouvernement de la République universelle de l'avenir et qui exercera le pouvoir au nom de la nation entière.

VI.— Majorité et Minorité. —L'opinion publique , la Révolution.

Quelques esprits politiques, très-intelligents d'ailleurs, à qui j'ai fait part de mon principe politique de la République universelle de l'avenir, savoir : une assemblée unique, ont exprimé des doutes à ce sujet, et ils m'ont dit : « Vous voulez fonder un gouvernement avec une seule assemblée, seule maîtresse du pouvoir, ayant une liberté d'action absolue, en un mot, omnipotente en tout et pour tout? Mais ne voyez-vous pas qu'il y a là un danger certain ? Et si cette assemblée s'égare dans une mauvaise voie, qui est-ce qui l'arrêtera? Si par ambition elle voulait faire un coup d'État à son profit, qui l'en empêcherait? »

Toutes ces objections sont insignifiantes, et n'ont aucune valeur aux yeux de la logique éclairée.

D'abord, dans une assemblée politique quelconque, il y a toujours deux éléments certains et positifs , savoir : la majorité et la minorité, et je dis que, la majorité sert de contrepoids à la minorité, et que la