Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 26 à 26 sur 246

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : La Fontaine (Cinquième éd.) / par Émile Faguet,...

Auteur : Faguet, Émile (1847-1916)

Éditeur : Librairie H. Lecène et H. Oudin (Paris)

Date d'édition : 1889

Sujet : La Fontaine, Jean de (1621-1695)

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Format : 1 vol. (240 p.) : fig., portrait ; 22 cm

Format : application/pdf

Description : Collection : Collection des classiques populaires

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k5440349b

Source : Bibliothèque nationale de France, département Littérature et art, 8-YE-2157

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb304156155

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 08/06/2009

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 100 %.
En savoir plus sur l'OCR


CARACTÈRE DE LA FONTAINE. 23

Et plus loin :

Il n'est rien Qui ne me soit souverain bien Jusqu'aux sombres plaisirs d'un coeur mélancolique...

Sa prétendue inconstance, dont il est le premier à s'accuser avec une charmante bonhomie, ne venait pas d'une autre cause. Son imagination naïve se prenait à toutes choses, et de quelque côté que soufflait le vent, se laissait ravir. Il n'y avait rien dont il ne fût prêt à s'éprendre, pas une voix qui ne trouvât en lui un écho. Tour à tour il s'entête de vers, de belles-lettres, de théâtre, de philosophie, d'anciens, de modernes, de français, d'étrangers, de latin, de grec, de bible et de théologie.

Il lit Baruch, un prophète hébreu, et va par la ville disant à tous les amis qu'il rencontre : « Avezvous lu Baruch ? Mais lisez Baruch! Quel homme que ce Baruch ! » On lui lit (il avait vingt ans) une ode de Malherbe. Il s'enflamme. Le voilà poète. Il ne fera pas autre chose désormais que des vers. Son âme est comme la corde tendue d'un instrument de musique. Qu'on y touche du doigt, elle vibre. Qu'un souffle seulement passe sur elle, elle chante.

Savez-vous ce que cela signifie? C'est que La Fontaine est un enfant. Il a su rester enfant en devenant un homme très savant, très fin et très