recherche dansTout Gallica

Formulaire de recherche pour Tout Gallica

    recherche dans Livres

    Formulaire de recherche pour Livres

      recherche dans Manuscrits

      Formulaire de recherche pour Manuscrits

        recherche dans Cartes

        Formulaire de recherche pour Cartes

          recherche dans Images

          Formulaire de recherche pour Images

            recherche dans Presse et revues

            Formulaire de recherche pour Presse et revues

              recherche dans Enregistrements sonores

              Formulaire de recherche pour Enregistrements sonores

                recherche dans Partitions

                Formulaire de recherche pour Partitions
                  Fermer
                  Aucun mot recherché, veuillez saisir un terme.
                  Fermer
                  Accueil Consultation

                  Notice complète

                  Fermer

                  Titre : La Prusse au pilori de la civilisation, crimes et forfaits des Prussiens en France, par Hector de Condé

                  Auteur : Condé, Hector de

                  Éditeur : Devillé (Bruxelles)

                  Type : monographie imprimée

                  Langue : Français

                  Format : In-18, 238 p.

                  Format : application/pdf

                  Droits : domaine public

                  Identifiant : ark:/12148/bpt6k5439186f

                  Source : Bibliothèque nationale de France, département Philosophie, histoire, sciences de l'homme, 8-LB57-165

                  Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30263202x

                  Provenance : bnf.fr

                  Date de mise en ligne : 08/06/2009

                  Fermer
                  Première page Page précédente Page
                  Page suivante Dernière page (Vue 189 / 240)
                  Télécharger / Imprimer
                  Fermer la popin

                  Téléchargement

                  Vous avez la possibilité de récupérer un fichier informatique contenant plusieurs pages de l'ouvrage. Ce fichier peut être au format Acrobat PDF, JPEG monopage ou texte non structuré txt. Vous pouvez ainsi consulter le document sous ces différents formats et les imprimer.

                  Choisissez le format du fichier:
                  PDF
                  JPEG (Seulement page à page sur la page en cours)
                  txt


                  Choisissez de télécharger :
                  le document entier
                  une sélection du document


                  En cochant cette case, je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utilisation et je les accepte.

                  Fermer
                  Contribuer

                  Signaler une anomalie

                  Vous souhaitez signaler une anomalie sur le document suivant :

                  Titre : La Prusse au pilori de la civilisation, crimes et forfaits des Prussiens en France, par Hector de Condé

                  Auteur : Condé, Hector de

                  URL de la page : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5439186f/f189.image


                  Merci de décrire l'anomalie rencontrée le plus précisément possible, grâce aux propositions ci-dessous et/ou à la zone de commentaires.


                  Nature du problème :

                  Données bibliographiques erronées

                  Incohérence entre les données bibliographiques et le document affiché

                  Image(s) floue(s) ou tronquée(s)

                  Document incomplet ou page(s) manquante(s) :

                  Table des matières incohérente ou incomplète

                  Problème de téléchargement

                  Document inaccessible

                  zoom

                  OCR/texte

                  mode écoute

                  mode plein écran

                  autres (à préciser dans le champ commentaires)

                  Autres (à préciser dans le champ commentaires)


                  Commentaires :



                  Laissez nous votre courriel afin que nous puissions vous répondre:


                  Veuillez recopier les caractères que vous voyez dans l'image.

                  La saisie n'est pas conforme à l'image affichée

                  Fermer

                  Envoyer par courriel

                  Fermer
                  Un courriel a été envoyé au destinataire Suite à un problème technique, le courriel n'a pas pu être envoyé. Veuillez réessayer, s'il vous plaît.
                  Fermer

                  Module de recherche

                  Cliquez ici pour replier le module de recherche vers la gauche ou pour l'ouvrir

                  Résultats de la recherche

                  foret-la-folie: 8 pages trouvées

                  p.20
                  Or, cet empereur vaincu, ce lâche qui a livré une nation qui avait eu la folie de croire en lui, il le dorlotte à Willemshohe, il lui envoie ses meilleurs cuisiniers, les vins les plus fins de sa cave et la France, il l'écrase, il la déchire, il l'étreint sous sa botte de fer et, sans trêve ni merci, il veut faire couler la dernière goutte de son sang

                  p.47
                  L'Opinion, d'Anvers, publie ce qui suit : « Un de nos collaborateurs a rencontré il y a deux jours à Namur, dans le convoi, une femme de Bazeilles, qui avait vu périr dans les flammes son père , sa mère et son frère, et que cet affreux spectacle avait frappée de folie furieuse

                  p.97
                  97 — » Aujourd'hui environ 300 à 400 Prussiens se sont rendus avec trois pièces de canon à Forêt-la-Folie

                  p.139
                  Des juifs de Francfort ou de Berlin viendront acheter nos forêts, convaincus qu'après la capitulation de Paris un petit article du traité de paix ratifiera ces indignes spoliations

                  p.164
                  On écrit de Sedan au Standard : « Par les ordres de Bismark, tous les arbres des forêts nationales ayant plus de 50 centimètres de circonférence sont vendusC'est ainsi que les bois des Ardennes françaises sont mis par eux en coupe réglée et qu'ils ont vendu déjà à vil prix une grande partie de ces magnifiques forêts

                  p.200
                  Elle doit fournir aussi du bois à toutes les troupes, et elles en consomment en si grandes quantité que si l'occupation dure jusqu'au printemps, toutes les forêts du voisinage seront dévastées

                  p.201
                  201 — en négociation avec les autorités civiles allemandes installées dans la partie occupée du territoire français, pour l'achat d'une des plus belles forêts françaises

                  p.215
                  Sous l'influence de ces mauvais traitements, un malheureux garibaldien fut pris d'un accès de folie

                  Rechercher dans ce document

                  Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs.

                  Il a été généré par O.C.R. Le taux de reconnaissance obtenu pour ce document est de 99,99 %.




                  188

                  » Naturellement, tout cela fait une pénible impres-
                  sion sur mon bien-être physique. Il est vrai que je
                  n'ai pas contracté l'obligation de me faire tuer car
                  qui vous écrirait alors? mais mon existence n'en
                  est pas moins exposée à des fatigues et des dangers.

                  » Voilà six mois que la guerre dure. Quelle série
                  d'événements affreux et terribles se sont déroulés de-
                  puis. L'histoire en écrira des in-folio avec du sang,
                  et du sang encore; une mer a été remplie de larmes,
                  l'oeuvre de l'esprit humain est détruite, la culture du
                  sol, les productions du talent sont balayées; chez
                  nous il y a l'anxieuse attente après ceux qui succom-
                  bent, ici il y a l'orgueil de la force brutale triom-
                  phante. En attendant, l'affreuse danse des cadavres
                  continue dans la boue et le sang.

                  » Lorsque l'été finissait et que l'automne nous semait
                  les feuilles jaunies sous les pas, cachant les tombes
                  fraîches; lorsque les veillées s'allongeaient, lorsque le
                  bois humide crépitait dans les feux du bivac autour
                  desquels nous étions assis, que d'êtres chéris, le coeur
                  brisé, répandaient des larmes silencieuses, -bas, de
                  l'autre côté du Rhin ! Lorsqu'enfin la neige étendit
                  son linceul sur les champs semés de morts, lorsque
                  le froid pendit ses glaçons à la barbe du soldat, lors-
                  que le sang gela sur lès blessures de ceux qui tom-
                  baient, la fin de la guerre tant désirée s'évanouit dans
                  l'épaisseur du brouillard et de la neige. Grande était
                  l'amertume de ceux que le devoir et l'honneur re-
                  tiennent loin des leurs. Et lorsqu'enfin nous fîmes la
                  veillée de Noël autour des foyers détruits de la France,
                  plus d'une larme mouilla les yeux du guerrier le plus
                  endurci.

                  » Il n'y-a rien à y faire, c'est le sort de la guerre.
                  L'hiver passera. Le soleil reviendra et nous trouvera


                  Source: gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France, département Philosophie, histoire, sciences de l'homme, 8-LB57-165

                  Partager

                  Permalien sur ce document

                  Permalien sur cette page
                  Lecteur exportable

                  Vignette exportable
                  Envoyer par courriel

                  Blogs et réseaux sociaux