Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 120 à 120 sur 486

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Dictionnaire de la noblesse : contenant les généalogies, l'histoire et la chronologie des familles nobles de France. Tome 7 / par de La Chenaye-Desbois et Badier

Auteur : Aubert de La Chesnaye Des Bois, François-Alexandre (1699-1783)

Auteur : Badier, Jacques

Éditeur : Schlesinger frères (Paris)

Date d'édition : 1863-1876

Sujet : France -- généalogie

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Format : 19 vol. ; in-4

Format : application/pdf

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k5424928x

Source : Bibliothèque nationale de France, département Philosophie, histoire, sciences de l'homme, 4-LM1-27 (A,7)

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34209079q

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 02/06/2009

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 96 %.
En savoir plus sur l'OCR


269 ERL ERL 270

Lieutenant-Général des Armées du Roi, & Colonel d'un Régiment Suisse de son nom, entra au service de France à l'âge de 15 ans, dans la Compagnie de son frère ALBERT, au Régiment des Gardes-Suisses; en fut Lieutenant en 1640, Capitaine en 1658, après son frère; leva, de l'aveu de son Canton en 1671, un Régiment de son nom au service de la même Couronne. C'est le premier des 12 Régimens que la Nation Suisse a eu au service de France, & il est porté dans son Brevet de Colonel, que ce Régiment lui fut accordé en considération de son illustre naissance, & des services importans que ses ancêtres & fa famille ont rendus à la Couronne de France; il fut créé la même année Brigadier des Armées du Roi ; Maréchal-de-Camp en 1677, & Lieutenant-Général le 3 Septembre 1688; servit aux sièges de Montmédy en 1657, de Gravelines en 1658, de Maëstricht en 1673; se trouva à nombre d'actions de guerre fous le GRAND CONDÉ, qui l'honora de son estime & de son affection : il y reçut plusieurs blessures, & mourut à Argenteuil le 29 Octobre 1694, ayant embrassé quelques années auparavant la Religion Catholique, Apostolique & Romaine; il fut enterré dans l'Eglise de ce lieu où l'on voit son Epitaphe & son tombeau. Il avoit obtenu, lors de son abjuration, le titre de Bourgeoisie de Fribourg, pour lui & fa postérité. Il vendit auffi fa part de la Baronnie de Spietz au Général SIGISMOND D'ERLACH. De Marie-Catherine d'Auzon, son épouse, il laissa :

1. JEAN-BARTHELEMY, qui obtint une moitié de la Compagnie de son père, au Régiment des Gardes-Suisses, & une autre demiCompagnie au Régiment de Surbech, & mourut en 1693, d'une blessure reçue à la bataille de Nerwinde;

2. JACQUES-ANTOINE, qui fuit;

3. Et JEAN-JACQUES, dit le Chevalier d'Erlach, né en 1674, Grand-Croix de l'Ordre de St.- Louis, Lieutenant-Général des armées du Roi, & Colonel du Régiment des GardesSuisses. Il entra Cadet au Régiment des Gardes en 1693, se trouva à la bataille de Nerwinde où son frère fut blessé à mort; servit au siège de Charleroi ; eut en 1694 une demi-Compagnie au même Régiment, vacante par la mort de son père ; la commanda au camp de Compiègne en 1698, à l'armée de Flandre en 1702, 1703 & 1704; à la bataille de Ramillies en 1706, à l'armée de Flandre en 1707 ; à la bataille d'Oudenarde

d'Oudenarde 1708 ; à l'armée de Flandre en 1710; aux sièges de Douay & du Quesnoy en 1712 ; fut fait Brigadier des armées du Roi en 1719; devint Capitaine des Grenadiers de son Régiment, la même année; Maréchal-de-Camp en 1734, employé en cette qualité à l'armée du Rhin en 1735 ; fut fait Colonel du Régiment des GardesSuisses en 1736; Lieutenant-Général en 1738, Commandeur de l'Ordre de St.-Louis en 1739, Grand-Croix de cet Ordre en 1741 ; & mourut à Paris, le 4 novembre 1742, âgé de 62 ans. Il est inhumé dans l'Eglise Parossiale de St.-Eustache de cette Ville.

XIII. JACQUES-ANTOINE, Comte d'ERLACH, Page du Roi, puis Capitaine au Régiment des Gardes-Suisses en 1694, ensuite Capitaine de Grenadiers dans le même Régiment & Chevalier de St.-Louis, mourut le 9 Avril 1715, & est inhumé à Argenteuil. Il avoit épousé, en 1696, Louise - Marthe Stoppa d'Autremancourt ; fille d'Abraham Stoppa, Capitaine-Major du Régiment de ce nom, Major des Brigades des Armées du Roi, & de Marthe du Hamel, dont:

1. PIERRE, qui fuit ;

2. Et LOUISE-MARTHE, mariée, en 1729, à Joseph-Alexandre, Comte d'Anteroche, Maréchal-des-Camps & Armées du Roi, & Commandant de Bataillon au Régiment des Gardes-Françoises.

XIV. PIERRE, Comte D'ERLACH, Chevalier de St.-Louis, Brigadier des Armées du Roi, Capitaine de Grenadiers au Régiment des Gardes-Suisses, eut en même tems une Compagnie dans celui de Witmer, Suisse, est mort à Paris le 21 Mai 1741, & a été inhumé en l'Eglise Paroissiale de St.-Sauveur. Il avoit épousé, le 4 Mars 1734, Marguerite-Julie Stoppa, fille de Jean- Baptiste Stoppa, Capitaine au Régiment des Gardes-Suisses, & petite-nièce du fameux Pierre Stoppa, Lieutenant-Général des Armées du Roi, & Colonel du Régiment des Gardes-Suisses, qui fut chargé sous M. le Duc du Maine d'exercer les

fonctions de Colonel - Général des Suisses & Grisons. De ce mariage sont issus:

1. PIERRE-LOUIS, qui fuit ;

2. Louis-AUGUSTE, dit le Baron d'Erlach, lequel eut en 1741, à la mort de son père fa Compagnie de Witmer qu'il conserva jusqu'en 1742, ayant été alors pourvu de celle du Régiment des Gardes-Suisses, vacante par la mort de JEAN - JACQUES D'ERLACH,