Your request:


Downloading format: : Texte

Screens 174 à 174 sur 508

Nombre de pages: 1

Full bibliographic record:

Titre : Nobiliaire et armorial de Bretagne. Edition 2,Tome 2 / par P. Potier de Courcy

Auteur : Potier de Courcy, Pol (1815-1891). Auteur du texte

Éditeur : V. Forest et E. Grimaud (Nantes)

Date d'édition : 1862

Sujet : Noblesse -- France -- Bretagne (France) -- Biographies

Sujet : Noblesse -- France -- Bretagne (France) -- Armoiries

Sujet : Noblesse -- France -- Bretagne (France) -- Généalogie

Sujet : Héraldique

Sujet : Bretagne (France) -- Armoiries

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : 3 vol. (XVIII-471, 495, VII-262 p.) ; 27 cm

Format : application/pdf

Format : Nombre total de vues : 508

Description : Appartient à l’ensemble documentaire : Bretagn1

Description : Appartient à l’ensemble documentaire : PaysLoir1

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k5406239c

Source : Bibliothèque nationale de France, département Philosophie, histoire, sciences de l'homme, 4-LM2-34 (2)

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30280065z

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 28/12/2009

The text below has been produced using a process called optical character recognition (OCR)
Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page. The O.C.R. ratio for this document is 100


MER 163

D'azur au chevron d'argent, accomp. de deux étoiles en chef et d'un coeur en pointe,

le tout d'or.

Un échevin do Nantes en 1575; des auditeurs des comptes depuis 1592; un sous-lieutenant de la grande louveterie de France en 1660.

MERCIER (LE), sr de Beaurepos et de Keroman, par. de Guipavas.

Confirmé par lettres de 1673 et maint. au conseil en 1717, sept gén.; montres de 1534 à 1538, par. de Lambezellec, év. de Léon.

D'azur au chevron d'argent, accomp. en chef de deux quintefeuilles de même, et en

pointe d'une cloche d'or, bataillée de sable.

Olivier, anobli en 1515 par lettres vérifiées en 1612, père de Jean et celui-ci de Sébastien, vivant en 1538, marié à Marie de Kerroudault. (Fondu dans Fontaine de Mervé.) Cette famille et la précédente paraissent avoir une origine commune.

MERCIER (LE), sr du Colleau, — de Coëtivy, par. de Locunolé. Déb., réf. 1669, ress. de Quimperlé. D'azur à l'ancre d'or, accomp. de trois étoiles de même (arm. 1696).

MERCOEUR, en Auvergne, duché-pairie en 1569 en faveur de Nicolas de Lorraine, voyez LORRAINE.

MEUDRIGNAC (DE) , vicomte dudit lieu, év. de Saint-Malo.

D'or a deux fasces nouées de gueules, accomp. de neuf merlettes de même, 4. 2. 3, posées en orle entre les fasces (sceau 1245), comme Matignon.

Robert, témoin dans une fondation à Saint-Martin de Josselin en 1118; Robert, épousa en 1218, Denise Gouyon de Matignon, et reconstruisit l'abbaye de Saint-Aubin-des-Bois, où il fut inhumé.

Fondu en 1294 dans Beaumanoir, d'où la seigneurie de Merdrignac a passé successivemeut aux Dinan, Laval, Scépeaux et Gondy.

MERDY (DU), sr dudit lieu et de Kermeury, par. de Pleubihan, — de Kerambellec, de Goazellou et de Kermainguy, par. de Pleumeur-Gautier, — de Lancivilien, par. de Penvénan, — de Catuélan, par. de Hénon, — de Quillieu, par. de Hengoat, — de Pratguen, — du Perron, — de Kerhoëlquet, — de Goazven, par. de Brélévenez, — de Kerhamon, — de Kerroudault, — de Crec'hgour, — de Kerarléon, — du Plessixau-Noir,- par. de Trédaniel, — de la Cour, par. de Bouée.

Anc. ext., réf. 1669, neuf gén. ; réf. et montres de 1463 à 1545, par. de Pleubihan, Pleumeur-Gautier, Penvénan et Hengoat, év. de Tréguier et Lanvollon, év. de Dol.

Écartelé d'argent et de gueules, à trois fleurs de lys de l'un en l'autre.

Jean et Guillaume, prêtent serment au duc entre les nobles de Tréguier et Goëllo en 1437; Samson, vivant en 1430, auteur des srs de Catuélan, épouse Catherine, dame de Kerambellec; Alain, vivant en 1481, auteur du sr de Goazellou, épouse Olive Morvan.

Pierre, vivant en 1481, auteur des seigneurs de Quillien, épouse Olive de Kergrist.

Un conseiller au parlement en 1738; un premier président en 1777 et un président à mortier en 1779; un lieutenant des maréchaux de France à Moncontour en 1740.

La branche de Kermeury fondue dans Tromelin du Parc.