Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 36 à 36 sur 325

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Histoire naturelle des lépidoptères d'Europe / par H. Lucas,...

Auteur : Lucas, Hippolyte (1815-1899)

Éditeur : Pauquet (Paris)

Date d'édition : 1834

Sujet : Lépidoptères -- Europe

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Format : 1 vol. (216 p.) : pl. en coul. ; in-8

Format : application/pdf

Description : Collection : Bibliothèque zoologique

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k4416154

Source : Bibliothèque nationale de France, département Sciences et techniques, S-30606

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30842347j

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 02/10/2008

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 65 %.
En savoir plus sur l'OCR


irou mais il eu diffère par le dessus de ses ailes qui présente sur le milieu une 1res grande Lâche aurore.. ? ,\< ? < > La femelle a aussi beaucoup de ressemblance avec celle du citron; mais elle se distingue de cotte dernière par une teinte jaune qui est à la base des ailes supérieures, et par une teinte roussâlre à la base (les inférieures. ? ?> i, i-< i ? Cette coliade est très commune dans le midi de la France. Elle, habite en outre l'Espagne, l'Italie, l'Asie mineure. Elle paraît nu printemps et en été. ?. ?? ?. ? >?> ') ?I [ «-

COLIADE CITRON, colias riumm. goi>.> >

Papilio RkaMini. linn. ? Le Citron, ckoff. ,1 ;j

Les ailes ont leur dessus d'un jaune citron, avec un point orangé sur le milieu des quatre ailes, dans l'un et l'autre sexc; le bord postérieur est terminé par une série de points ferrugineux très petits. Dans les deux sexes, le dessous ne diffère du dessus que parce qu'il est un peu moins foncé. Le corps est jaune on d'un blanc veniàlru, suivant le sexe,, le dos est noirâtre, avec le corselet et la base de l'abdomen garnis de poils soyeux argentés. Les antennes sont rougeâircs, l'extrémité de la massue est d'un brun obscur. .1 1 Cette espèce, qui est extrêmement commune, paraît sans interruption depuis le commencement du printemps jusqu'àla, fui de l'automne. { ? ,)!},;? i i i, ?! 'i pi».*

COLIADE PHICOMONE. coliade puicomone. cod. :<. ? Papilio Phicomone. esp. hubn. ILLIG. ocii. '? Le Candide, ebîg. > ??

Les ailes du mâle sont d'un en dessus celles de la femelle sont d'un blnnc verdâtre. Ces ailes sont bordées de noirâtre, et cette bordure est divisée dans toute sa longueur par une série de taches jaunâtres. Ces mêmes la'ches se continuent snr les secondes ailes de l'un et l'autre sexe, et forment tout-à-fait, dans la femelle, une bordure, tandis que dans le maie elles sont limitées en dehors' par du noir. Les secondes ailes sont tachées de jaune sur leur milieu. Le dessous des premières ailes est verdâtre, avec l'extrémité roussâtre et bordée par une suite de points noirâtres.

Le dessous des secondes ailes est jaune; avec une tache discoïdale