Your request:


Downloading format: : Texte

Screens 250 à 250 sur 283

Nombre de pages: 1

Full bibliographic record:

Titre : Journal de l'École polytechnique / publié par le Conseil d'instruction de cet établissement

Auteur : École polytechnique (Palaiseau, Essonne). Auteur du texte

Éditeur : Imprimerie de la République (Paris)

Éditeur : Imprimerie impériale (Paris)

Éditeur : Imprimerie royale (Paris)

Éditeur : Bachelier (Paris)

Éditeur : Mallet-Bachelier (Paris)

Éditeur : Gauthier-Villars (Paris)

Date d'édition : 1858

Type : texte

Type : publication en série imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : application/pdf

Format : Nombre total de vues : 25874

Description : 1858 (CAHIER37 = T21).

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k4336909

Source : Bibliothèque de l'Ecole polytechnique

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34378280v

Relation : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb34378280v/date

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 13/08/2008

The text below has been produced using a process called optical character recognition (OCR)
Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page. The O.C.R. ratio for this document is 91


qui représente une parabole parallèle au plan zy ayant pour paramètre dont l'axe est parallèle aux z et dont les coordonnées du sommet ont pour valeurs

Dans le cas où la vitesse de glissement ne varierait pas en grandeur, y étant alors nul, on aurait les équations

Lorsque la vitesse angulaire sera nulle, le lieu n'existera qu'autant que p sera nul lui-même; il coïncidera alors avec le plan zOx.

Supposons maintenant que le système se meuve parallèlement à un p)an on a p = o, /M == o, et le-lieu est un cylindre droit à base circulaire ou un. cercle dans le cas d'une figure plane mobile dans son plan.

On a donc en résumé ce théorème

THEOREME X.–1°. Le lieu g'eo/~e<r~Me efe~~oH!~ du .y~e/Me dont /'fi'cce/~<MM normale est nulle, est, dans-le cas général où le mouvement n'est pas parallèle à un plan, une parabole du second degré situee dans un plan parallèle à l'axe des vitesses et ~e~em~cM/tM're à la vitesse orthogonale, et dont l'axe de figure est perpendiculaire à ces deux droites. Cette parabole ye.re~KiT~ à l'axe instantané des vitesses et une droite parallèle à cet <M'e et contenue dans le plan perpendiculaire à la vitesse or<Ao~<z~e passant Bar le yne/p~e axe, lorsque la vitesse de glissement ne variera pas en g'rMMdeur. 2°. Lorsque la vitesse angulaire est nulle, le lieu est un plan paral~/e à l'axe instantané des vitesses et M la vitesse or~og'o/M~e/ /?MM' il faut pour cela que la t'~e~e de glissement ne i)ar{e pas eA< grandeur, autrement le lieu n'existe pas. 3°. Dans le cas d'un système invariable ~M! se meut