Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 250 à 250 sur 283

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Journal de l'École polytechnique / publié par le Conseil d'instruction de cet établissement

Auteur : École polytechnique (Palaiseau, Essonne). Auteur du texte

Éditeur : Imprimerie de la République (Paris)

Éditeur : Imprimerie impériale (Paris)

Éditeur : Imprimerie royale (Paris)

Éditeur : Bachelier (Paris)

Éditeur : Mallet-Bachelier (Paris)

Éditeur : Gauthier-Villars (Paris)

Date d'édition : 1858

Type : texte

Type : publication en série imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : application/pdf

Format : Nombre total de vues : 25874

Description : 1858 (CAHIER37 = T21).

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k4336909

Source : Bibliothèque de l'Ecole polytechnique

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34378280v

Relation : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb34378280v/date

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 13/08/2008

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 91 %.
En savoir plus sur l'OCR


qui représente une parabole parallèle au plan zy ayant pour paramètre dont l'axe est parallèle aux z et dont les coordonnées du sommet ont pour valeurs

Dans le cas où la vitesse de glissement ne varierait pas en grandeur, y étant alors nul, on aurait les équations

Lorsque la vitesse angulaire sera nulle, le lieu n'existera qu'autant que p sera nul lui-même; il coïncidera alors avec le plan zOx.

Supposons maintenant que le système se meuve parallèlement à un p)an on a p = o, /M == o, et le-lieu est un cylindre droit à base circulaire ou un. cercle dans le cas d'une figure plane mobile dans son plan.

On a donc en résumé ce théorème

THEOREME X.?1°. Le lieu g'eo/~e<r~Me efe~~oH!~ du .y~e/Me dont /'fi'cce/~<MM normale est nulle, est, dans-le cas général où le mouvement n'est pas parallèle à un plan, une parabole du second degré situee dans un plan parallèle à l'axe des vitesses et ~e~em~cM/tM're à la vitesse orthogonale, et dont l'axe de figure est perpendiculaire à ces deux droites. Cette parabole ye.re~KiT~ à l'axe instantané des vitesses et une droite parallèle à cet <M'e et contenue dans le plan perpendiculaire à la vitesse or<Ao~<z~e passant Bar le yne/p~e axe, lorsque la vitesse de glissement ne variera pas en g'rMMdeur. 2°. Lorsque la vitesse angulaire est nulle, le lieu est un plan paral~/e à l'axe instantané des vitesses et M la vitesse or~og'o/M~e/ /?MM' il faut pour cela que la t'~e~e de glissement ne i)ar{e pas eA< grandeur, autrement le lieu n'existe pas. 3°. Dans le cas d'un système invariable ~M! se meut