Your request:


Downloading format: : Texte

Screens 72 à 72 sur 328

Nombre de pages: 1

Full bibliographic record:

Titre : Histoire des tribunaux révolutionnaires de Lyon & de Feurs établis en 1793 par les représentants du peuple et liste des contre-révolutionnaires mis à mort ([Reprod.]) / Salomon de La Chapelle

Auteur : La Chapelle, Salomon de

Éditeur : chez tous les libraires (Lyon)

Date d'édition : 1879

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Format : 4 microfiches ; 105*148 mm

Format : application/pdf

Description : Collection : Les archives de la Révolution française ; 6.2.2568

Droits : conditions spécifiques d'utilisation - Collection Les archives de la Révolution française

Identifiant : ark:/12148/bpt6k415085

Source : Bibliothèque nationale de France, Lb41-4969

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37241781h

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

The text below has been produced using a process called optical character recognition (OCR)
Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page. The O.C.R. ratio for this document is 91


Le 29 mai, il était à la porte de sa section pendant l'affaire et il gémissait sur cette affaire.

Interrogé pourquoi étant si bon républicain, il n'a pas pris les armes pour défendre la municipalité ?

Réponse. Qu'il a toujours répugné à tuer son semblable. Demande. Si Cobourg se présentait devant lui, s'il ne le tuerait pas?

Réponse. Que non. Et a signé FERRUS. 14 Février.

La Commission temporaire de surveillance républicaine ) cà la Commission révolutionnaire.

Nous vous envoyons, citoyens, l'interrogatoire et une pièce relative au nommé Ferrus, actuellement dans la maison d'arrêt de la maison commune, pour y être jugé séance tenante. Signé Perrotin, vice-président; DUVIQUET.

le Février.

Le Comité révolutionnaire de l'arrondissement de .Riard, ci-devant Porte-Froc, en exécution des décrets des 12 et 17 septembre, a mis en état d'arrestation le 24 pluviôse, le sieur Ferrus fils, comme noble et compris en cette qualité dans l'art. 2 desdits décrets observait ^u'ii a déclaré au citoyen Valdeyron, membre de l'administration du district de cette commune, qu'il a porté les armes au. poste avancé, en ajoutant cependant que c'était par force, et qu'il n'a resté qu'un jour sous les armes.

En conséquence, renvoyons le sieur Ferrus à la Commission temporaire, pour être ordonné contre le prévenu ce qu'il appartiendra.

Signé FLIT, président COM13ET. vice-président LETAULD Gâche DoucET Nesme, commissaires.