Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 72 à 72 sur 328

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Histoire des tribunaux révolutionnaires de Lyon & de Feurs établis en 1793 par les représentants du peuple et liste des contre-révolutionnaires mis à mort ([Reprod.]) / Salomon de La Chapelle

Auteur : La Chapelle, Salomon de

Éditeur : chez tous les libraires (Lyon)

Date d'édition : 1879

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Format : 4 microfiches ; 105*148 mm

Format : application/pdf

Description : Collection : Les archives de la Révolution française ; 6.2.2568

Droits : conditions spécifiques d'utilisation - Collection Les archives de la Révolution française

Identifiant : ark:/12148/bpt6k415085

Source : Bibliothèque nationale de France, Lb41-4969

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37241781h

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 91 %.
En savoir plus sur l'OCR


Le 29 mai, il était à la porte de sa section pendant l'affaire et il gémissait sur cette affaire.

Interrogé pourquoi étant si bon républicain, il n'a pas pris les armes pour défendre la municipalité ?

Réponse. Qu'il a toujours répugné à tuer son semblable. Demande. Si Cobourg se présentait devant lui, s'il ne le tuerait pas?

Réponse. Que non. Et a signé FERRUS. 14 Février.

La Commission temporaire de surveillance républicaine ) cà la Commission révolutionnaire.

Nous vous envoyons, citoyens, l'interrogatoire et une pièce relative au nommé Ferrus, actuellement dans la maison d'arrêt de la maison commune, pour y être jugé séance tenante. Signé Perrotin, vice-président; DUVIQUET.

le Février.

Le Comité révolutionnaire de l'arrondissement de .Riard, ci-devant Porte-Froc, en exécution des décrets des 12 et 17 septembre, a mis en état d'arrestation le 24 pluviôse, le sieur Ferrus fils, comme noble et compris en cette qualité dans l'art. 2 desdits décrets observait ^u'ii a déclaré au citoyen Valdeyron, membre de l'administration du district de cette commune, qu'il a porté les armes au. poste avancé, en ajoutant cependant que c'était par force, et qu'il n'a resté qu'un jour sous les armes.

En conséquence, renvoyons le sieur Ferrus à la Commission temporaire, pour être ordonné contre le prévenu ce qu'il appartiendra.

Signé FLIT, président COM13ET. vice-président LETAULD Gâche DoucET Nesme, commissaires.