Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 29 à 29 sur 328

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Histoire des tribunaux révolutionnaires de Lyon & de Feurs établis en 1793 par les représentants du peuple et liste des contre-révolutionnaires mis à mort ([Reprod.]) / Salomon de La Chapelle

Auteur : La Chapelle, Salomon de

Éditeur : chez tous les libraires (Lyon)

Date d'édition : 1879

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Format : 4 microfiches ; 105*148 mm

Format : application/pdf

Description : Collection : Les archives de la Révolution française ; 6.2.2568

Droits : conditions spécifiques d'utilisation - Collection Les archives de la Révolution française

Identifiant : ark:/12148/bpt6k415085

Source : Bibliothèque nationale de France, Lb41-4969

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37241781h

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 91 %.
En savoir plus sur l'OCR


Le Comité invite tous les citoyens du département à se ranger sous les drapeaux des phalanges lyonnaises, ainsi qu'à réunir leurs efforts pour la cause de la liberté et de l'égalité, et pour le triomphe delà République.

16 Juillet. Chalier est condamné à mort par le Tribunal criminel et exécuté.

19 Juiltet. L'Assemblée populaire et de salut public, considérant que le plan de Constitution offert au peuple français n'est point une loi, mais un simple projet qu'il a le droit d'examiner,

Arrête que les autorités convoqueront dans les formes légales les assemblées primaires pour dimanche 28 juillet, à l'effet d'examiner ledit projet de Constitution.

Elle arrête que, dans les vingt-quatre heures, la garde nationale de Lyon fournira 7,200 hommes pour son contingent dans la force départementale et que celle des autres districts four 2,4 hommes.

Elle arrête que la ville de Lyon fournira une somme de 3 millions pour subvenir aux dépenses nécessitées pour mettre la ville dans un état respectable.

23 Juillet. Décret de la Convention Tous les citoyens non domiciliés à Lyon sont tenus d'en sortir, sous peine d'être déclarés émigrés.

24 Juillet. Réunion du Conseil général du département, des administrateurs des districts de la ville et de la campagne de Lyon et des membres du Conseil général de la commune provisoire de Lyon.