Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 142 à 142 sur 382

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Niels-Henrik Abel : sa vie et son action scientifique ([Reprod. en fac-sim.]) / par C.-A. Bjerknes,... ; trad. française rev. et considérablement augm. par l'auteur

Éditeur : J. Gabay (Sceaux)

Date d'édition : 1884

Contributeur : Bjerknes, Carl Anton. Traducteur

Sujet : Abel, Niels Henrik (1802-1829)

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Format : 1 vol. (III-368 p.) ; 24 cm

Format : application/pdf

Droits : conditions spécifiques d'utilisation - Microformes et reprints

Identifiant : ark:/12148/bpt6k4030m

Source : Bibliothèque nationale de France

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37272276d

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 98 %.
En savoir plus sur l'OCR


se serait offerte à ses yeux avec toute sa portée, et qui se

serait trouvée confirmée ensuite par des travaux d'essais. Il n'est

pas fait la plus légère mention de ce que, derrière ces documents

à l'appui de ses propositions, se cachait un plan détaillé, dressé

par lui-même, d'après lequel une branche de la science venait de,

prendre naissance, une nouvelle méthode, continuant et embras-

sant les plus élémentaires et les plus importantes de nos fonctions

transcendantes.

Il eût été doublement nécessaire que l'auteur eût déclaré si les

choses s'étaient passées ainsi relativement aux Recherches main-

tenant publiées, si sur ce point il y avait quelque chose à réclamer.

Il aurait dû, alors ou peu de temps après, rédiger une justification

de l'indépendance d'une telle idée fondamentale, émise immé-

diatement après l'apparition de la même idée d'un autre côté,

justification où il se serait expliqué au sujet d'une découverte

personnelle d'une si haute valeur, mais par laquelle il aurait

perdu le droit de première publication. Car dans le cas même où

les Recherches, contre toute probabilité, seraient parvenues à une

époque postérieure entre les mains de Jacobi, alors Jacobi ne

pouvait pas ignorer le droit de priorité d'Abel et les circonstances

de la publication de son mémoire. Certainement ce fut dans ce

temps là, pour la plupart des lecteurs, une chose dont on ne

s'est pas inquiété, et qui par suite est tombée dans l'obscurité. Il

est très certain qu'il aurait trouvé une occasion pour proclamer,

avec clarté et précision, que l'inversion était aussi une idée qui

lui appartenait, bien qu'Abel eût pris les devants, — en tant

que lui, Jacobi, non seulement avait fait indépendamment cette

découverte, mais en même temps parce qu'il avait aperçu que

par là il avait fait quelque chose de plus élevé que résoudre un

grand problème de transformation.

C'est ainsi qu'il parle expressément de son droit de priorité vis-

à-vis d'Abel, concernant la publication de la théorie de la trans-

formation elle-même. De même aussi Abel, de son côté, quand

Jacobi a pris les devants sur lui, soutient qu'il a établi indépen-

damment et depuis longtemps ses propres théorèmes de transfor-