Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 10 à 10 sur 186

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Le Jardin d'agrément, par L.-J. Troncet. Établissement d'un jardin d'agrément, travaux préparatoires, travaux courants de jardinage... description et culture des fleurs et arbustes de nos jardins, 750 espèces, calendrier des semis et plantations...

Auteur : Troncet, Louis-J.. Auteur du texte

Éditeur : Larousse (Paris)

Date d'édition : 1895

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : In-16, 180 p., fig. en noir et fig. en coul. rapportées

Format : application/pdf

Format : Nombre total de vues : 186

Format : application/epub+zip

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k371975n

Source : Bibliothèque nationale de France, département Sciences et techniques, 8-S-11103

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31498766v

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 06/09/2010

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 99 %.
En savoir plus sur l'OCR


et on le désigne sous le nom de sol meuble. La terre est dite forte lorsque l'argile est en quantité plus considérable elle est dite légère lorsque la silice ou le calcaire est en excès.

Les moins favorables à la culture des fleurs sont les terrains argileux et les terrains calcaires néanmoins on peut faire produire toutes les terres si l'on a soin de les amender, c'està-dire d'ajouter une certaine quantité de l'élément manquant, du sable, par exemple, aux sols argileux, de l'argile aux terrains calcaires.

On peut encore employer, pour fertiliser les terres, des amendements formés par la décomposition de matières végétales ou animales. Nous reviendrons sur cette question au sujet des engrais.

Travaux préparatoires.

Lorsque, sur un terrain neuf, on veut établir un jardin d'agrément, on pratique auparavant quelques opérations destinées à préparer le sol qu'on veut mettre en culture.

Le labour, qu'on exécute sur toute l'étendue du terrain, se fait à la bêche, sur une profondeur de 25 à 30 centimètres. Avant de l'effectuer on arrache, s'il y a lieu, toutes les mauvaises herbes, qu'on met en tas pour les brûler. Leurs cendres, répandues sur le sol après l'opération, agiront comme principe fertilisant. En labourant le jardin, il faut avoir soin de retirer les pierres et les cailloux qui serviront dans la suite à empierrer les allées. Après le labour on égalise la surface du sol à l'aide du râteau. La terre étant bien ameublie par un labour, il s'agit de la répartir convenablement. Pour cela, on commence par tracer sur le papier un plan du jardin où l'on marque l'emplacement des allées, des plates-bandes, des parterres, des corbeilles et des massifs. Généralement on détermine une allée qui fait tout le tour de l'enclos et située à 2 ou 3 mètres des murs; elle aura ellemême 1 mètre environ de largeur. Les bandes de terre qui se trouvent entre cette allée et les clôtures sont appelées côtières. Les corbeilles sont presque toujours placées au milieu du jardin, car c'est là qu'elles peuvent produire le meilleur effet. On leur