recherche dansTout Gallica

Formulaire de recherche pour Tout Gallica

    recherche dans Livres

    Formulaire de recherche pour Livres

      recherche dans Manuscrits

      Formulaire de recherche pour Manuscrits

        recherche dans Cartes

        Formulaire de recherche pour Cartes

          recherche dans Images

          Formulaire de recherche pour Images

            recherche dans Presse et revues

            Formulaire de recherche pour Presse et revues

              recherche dans Enregistrements sonores

              Formulaire de recherche pour Enregistrements sonores

                recherche dans Partitions

                Formulaire de recherche pour Partitions
                  Fermer
                  Aucun mot recherché, veuillez saisir un terme.
                  Fermer
                  Accueil Consultation

                  Notice complète

                  Fermer

                  Titre : Revue de synthèse (Paris. Numérisé en mode texte)

                  Titre : Revue de synthèse : organe de la Fondation "Pour la science", Centre international de synthèse / direction : Henri Berr, Lucien Febvre, Paul Langevin, Abel Rey

                  Auteur : Centre international de synthèse

                  Éditeur : La Renaissance du livre (Paris)

                  Éditeur : Albin Michel (Paris)

                  Date d'édition : 1931

                  Contributeur : Berr, Henri (1863-1954). Directeur de publication

                  Contributeur : Febvre, Lucien (1878-1956). Directeur de publication

                  Contributeur : Langevin, Paul (1872-1946). Directeur de publication

                  Contributeur : Rey, Abel (1873-1940). Directeur de publication

                  Type : texte,publication en série imprimée

                  Langue : Français

                  Format : text/html

                  Identifiant : ark:/12148/cb41163385s/date

                  Source : Bibliothèque nationale de France

                  Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb41163385s

                  Description : Périodicité : 4 n° par an (1931-1932) ; 5 n° par an (1933-1939) ; irrégulier (1945-1947) ; semestriel (1948-1955) ; trimestriel (1956-)

                  Description : Etat de collection : T. 1 (mars 1931)-T. 120 (déc. 1999)

                  Provenance : bnf.fr

                  Date de mise en ligne : 05/12/2007

                  Fermer
                  Accéder au premier volume de l'année 1988 Accéder au volume précédent 1988/04 (Tome 109 )-1988/06. Accéder au volume suivant Accéder au dernier volume de l'année 1988
                  Affichage
                  Affichage
                  Table des matières
                  Table des matières
                  Première page Page précédente Page
                  Page suivante Dernière page (Vue 38 / 194)
                  Contribuer

                  Signaler une anomalie

                  Vous souhaitez signaler une anomalie sur le document suivant :

                  Titre : Revue de synthèse (Paris. Numérisé en mode texte)

                  Auteur : Centre international de synthèse

                  URL de la page : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k3652472/f38.item


                  Merci de décrire l'anomalie rencontrée le plus précisément possible, grâce aux propositions ci-dessous et/ou à la zone de commentaires.


                  Nature du problème :

                  Données bibliographiques erronées

                  Incohérence entre les données bibliographiques et le document affiché

                  Image(s) floue(s) ou tronquée(s)

                  Document incomplet ou page(s) manquante(s) :

                  Table des matières incohérente ou incomplète

                  Problème de téléchargement

                  Document inaccessible

                  zoom

                  OCR/texte

                  mode écoute

                  mode plein écran

                  autres (à préciser dans le champ commentaires)

                  Autres (à préciser dans le champ commentaires)


                  Commentaires :



                  Laissez nous votre courriel afin que nous puissions vous répondre:


                  Veuillez recopier les caractères que vous voyez dans l'image.

                  La saisie n'est pas conforme à l'image affichée

                  Fermer

                  Envoyer par courriel

                  Fermer
                  Un courriel a été envoyé au destinataire Suite à un problème technique, le courriel n'a pas pu être envoyé. Veuillez réessayer, s'il vous plaît.
                  Fermer

                  Module de recherche

                  Cliquez ici pour replier le module de recherche vers la gauche ou pour l'ouvrir

                  Résultats de la recherche

                  Rechercher dans ce document

                  Rechercher dans ce périodique

                   
                  CONSIDÉRATIONS SUR LES RELATIONS SCIENTIFIQUES FRANCO-ALLEMANDES AU XIXe  SIÈCLE
                  1e chapitre LA SCIENCE ALLEMANDE COMME PARTIE INTÉGRANTE DE LA PHILOSOPHIE ROMANTIQUE DE LA NATURE

                  Une science considérée comme typiquement allemande ? notamment par les Français qui en notèrent bien les aspects singuliers ? se développa à la fin du XVIIIe et au tout début du XIXe  siècle, lorsque la recherche scientifique subit en Allemagne (et en Scandinavie) l'influence de la philosophie romantique de la nature. Les caractéristiques de cette nouvelle science allemande vers 1800 peuvent être présentées à partir de l'exemple de la physique.

                  La physique traditionnelle, telle qu'on continuait à la pratiquer en France, était la physique des impondérables . Les phénomènes physiques, tels que l'électricité, le magnétisme, la chaleur, la lumière, etc., étaient ramenés à la manifestation de fluides impondérables dont la nature était pleine (ou plutôt dont on avait rempli la nature), tels que la substance lumineuse, la chaleur, le fluide électrique et magnétique, etc. Ces fluides, supposait-on, obéissaient aux lois de la mécanique et produisaient par l'action des courants, des pressions, des chocs les effets physiques mesurables tels que l'attraction et la répulsion électriques et magnétiques, la réfraction et la diffraction optiques, la gravitation, etc. Le programme de recherche consistait par conséquent à réduire la physique (puis l'ensemble des sciences) à la mécanique, c'est-à-dire à procéder à une mathématisation de la physique, car seule la mécanique permettait à ce moment-là de donner une description mathématique des phénomènes naturels. Dans les efforts accomplis pour rendre la physique accessible à un traitement mathématique, les savants français (Coulomb, Fresnel, Fourier, Biot, Savart, Ampère) jouèrent vers 1800 un rôle déterminant.

                  De nombreux savants allemands opposèrent à cette physique traditionnelle des impondérables une conception de la nature bientôt désignée Page 219 


                  Partager

                  Permalien sur ce document

                  Permalien sur cette page
                  Vignette exportable
                  Envoyer par courriel

                  Blogs et réseaux sociaux