Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 825 à 825 sur 908

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Histoire de l'Académie royale des sciences ... avec les mémoires de mathématique & de physique... tirez des registres de cette Académie

Auteur : Académie des sciences (France). Auteur du texte

Éditeur : J. Boudot (Paris)

Éditeur : Imprimerie royale (Paris)

Éditeur : Imprimerie de Du Pont (Paris)

Date d'édition : 1781

Contributeur : Fontenelle, Bernard de (1657-1757). Directeur de publication

Contributeur : Mairan, Jean-Jacques Dortous de (1678-1771). Directeur de publication

Contributeur : Grandjean de Fouchy, Jean Paul (1707-1788). Directeur de publication

Contributeur : Condorcet, Jean-Antoine-Nicolas de Caritat (1743-1794 ; marquis de). Directeur de publication

Type : texte

Type : publication en série imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : application/pdf

Format : Nombre total de vues : 74922

Description : 1781.

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k35800

Source : Archives de l'Académie des sciences

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32786820s

Relation : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32786820s/date

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 77 %.
En savoir plus sur l'OCR


au point djnterfedion apparente des deux lignes, eft la

normale à la furface courbe.

Pour toutes les furfaces de révofution, les deux

Surfaces des centres de moindre & de plus grande courbure,

ont toujours leurs équations diûindes; de plus, l'une

toujours réduite à taxe même de rotation, & l'autre eu tou-

jours une féconde furrace de révolution qui a même axe &

dont la génératrice e. la développée plane de la génératrice

de la première. Cela po~ il eft évident que de quelque

point qu'un oeil conndère cette dernière furface de révolu-

ion ia ligne de contour apparent de cette furface paroit

toujours coupée perpendiculairement par l'axe de ro~iou

prolongé s'il eft néceuaire.

XXX.

Si du fommet Q d'un des angles d'un parallélogramme Fig. ? mène fuivant une quelconque une

droite ~jufquà la rencontre du coté prolongé s'if

eanecenaire, & que du ~met deiang~~cn~

une perpendiculaire fur cette droite, Ia!re du parallélo-

gramme fera égale à (~ x ~~clo

XXXI.

Étant menées fl.r une Mce courbe quelconque deux

courbes conduit vos de moindre courbure, & ueuTco~~

confccutivesde plus grande courbure, courbes qui fe cou-

perontneceuairement toutes quatre à angfes droits trouver

~é'ét .T des ~angulaires l'expre~on de

l'élément de fa furface compris entre les quatre courbes.

Soient comme précédemment,~ ==

& ~i- ~iesdi~t~

prendre & ~conde de l'équation donnée de la furface

courbe. On fait que l'aire d'un élément quelconque d'une

furface courbe eK égale au produit de faprojedi~n.e

plan des x & y par la quantité i

nommant, pour un in.ant, .re de ~~e~n