Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 228 à 228 sur 908

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Histoire de l'Académie royale des sciences ... avec les mémoires de mathématique & de physique... tirez des registres de cette Académie

Auteur : Académie des sciences (France). Auteur du texte

Éditeur : J. Boudot (Paris)

Éditeur : Imprimerie royale (Paris)

Éditeur : Imprimerie de Du Pont (Paris)

Date d'édition : 1781

Contributeur : Fontenelle, Bernard de (1657-1757). Directeur de publication

Contributeur : Mairan, Jean-Jacques Dortous de (1678-1771). Directeur de publication

Contributeur : Grandjean de Fouchy, Jean Paul (1707-1788). Directeur de publication

Contributeur : Condorcet, Jean-Antoine-Nicolas de Caritat (1743-1794 ; marquis de). Directeur de publication

Type : texte

Type : publication en série imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : application/pdf

Format : Nombre total de vues : 74922

Description : 1781.

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k35800

Source : Archives de l'Académie des sciences

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32786820s

Relation : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32786820s/date

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 77 %.
En savoir plus sur l'OCR


D~ 6'<~< < du Pied de

On peut prefque également adapter à ce niveau, tous !es gelloux & tous les pieds qui font en ufage pour les autres infh-umens, dans le nombre ddqueis il y en a de très-ingenicux; mais fi par des vues d'une fage économie, ou pour le rendre le plus fimpie & le plus aife à transporter qu'il foit pofflhle, on vouioit s'en tenir au néceflaire, voici celui que je pente qu'on devroit adopter.

Soit A B la tcte~pu extrémité fupérieure d'un pied d'infL trument qu'orTauraioin de revêtir de cuivre, & de tourner exadement, CZ~ la douiiie qui doit entrer ou tourner denus; on rivera u-!r la partie rupérieure D de cette douille, une double équerre ~6~ TY~ qui puine embraffer entre fes branches le corps du niveau L~fTV~ en faiffant de chaque côté environ une ligne de jeu; la hauteur des montans -F~ eu d'environ 18 lignes, ils font ouverts dans leur partie fupérieure par une ~ente d'environ 2 lignes de largeur &: de 6 lignes de profondeur ces fentes font devinées à recevoir les extrémités cylindriques d'une pièce /A~ attachée fous le niveau, fur iefqueiies il fe balance, comme un canon fur fes tourillons.

Du milieu de fa longueur G H de i'équerrc double, part une rég!e de cuivre j~, d'environ 3 pouces de longueur, qui s'avance, fuivant ia longueur du niveau, vers l'oculaire, & porte à ion extrémité une tête percée d'un trou taraudé, deftiné à recevoir ia vis qui foutient le niveau /?c, au moyen de iaqueue on peut ie faire mouvoir verticalement de quelques degrés au-dcflus & au-defÏbus de la ligne horizontale, ce qui eft plus que fumfant pour les ufages auxquels il eft defiiné; à l'égard du mouvement horizontal, la facilité qu'a fa douille du genou, de tourner doucement fur ia tête du pied, le procurera bien fufhfamment ia~ repréfente i'in~rument fur ton pied, & en état de fervir. Avant de quitter ia confh'uchon de ce m veau, je crois devoir recommander aux Artiftes qui le confh'uiront, de