Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 925 à 925 sur 1043

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Histoire de l'Académie royale des sciences ... avec les mémoires de mathématique & de physique... tirez des registres de cette Académie

Auteur : Académie des sciences (France). Auteur du texte

Éditeur : J. Boudot (Paris)

Éditeur : Imprimerie royale (Paris)

Éditeur : Imprimerie de Du Pont (Paris)

Date d'édition : 1771

Contributeur : Fontenelle, Bernard de (1657-1757). Directeur de publication

Contributeur : Mairan, Jean-Jacques Dortous de (1678-1771). Directeur de publication

Contributeur : Grandjean de Fouchy, Jean Paul (1707-1788). Directeur de publication

Contributeur : Condorcet, Jean-Antoine-Nicolas de Caritat (1743-1794 ; marquis de). Directeur de publication

Type : texte

Type : publication en série imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : application/pdf

Format : Nombre total de vues : 74922

Description : 1771.

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k35697

Source : Archives de l'Académie des sciences

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32786820s

Relation : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32786820s/date

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 77 %.
En savoir plus sur l'OCR


jusqu'à Gieffen les volcans de la He~fë fe joignent d'uri côté e avec ceux du Riedefei, & de l'autre, avec ceux du comté de Naffau & enfin ces derniers/avec ceux du bas Rhin, entre Cologne & Coblentz. En fe bornant même à ia fuite des mauès bafaitiques que j'ai indiquées ci-devant, & que des observations plus fbignées muttipiieroient fans doute, il eu: certain que ies produits du feu recouvrent une fuperncie qui a environ Soixante lieues de longueur, fur une largeur de i o à 1 lieues. Comme on trouve auffi des bafaltes prifinatiques à Marienbourg, quelques lieues au-denus d'Hildesheim fur i'Innerfte s'il n'y a point d'interruption entre ces produits du feu & ceux de Canet, les veftiges des anciens volcans occuperoient une longueur d'environ quatre-vingts lieues depuis Cologne jusqu'à Marienbourg. Quoi qu'il en foit ce que nous connoiffons certainement fuffit pour nous autorifer à penfer que les ravages des feux fouterreins ont parcouru de très-grands efpaces fur différens points du globe; & foit que ces feux- aient toujours été concentrés dans des cheminées très-peu étendues, comme ils le font actuellement, ou qu'ils fe foient fait jour par plufieurs cheminées à la fois, leur marche a dû être très-lente, & la fonte des matériaux immenfes qui couvrent ies fuperncies incendiées n'a pu fe compléter que dans des temps très-reculés & très-antérieurs aux temps hin:oriques. Ce qui nous t'eue à décrire d'ailleurs ne fera que rendre ces réflexions encore plus frappantes.

Pations maintenant en Irlande, nous y trouverons dans le comté d'Antrim, fur les bords de la mer, le monument ie plus célèbre & peut-être le plus curieux que nous ayons dans ce genre it eft connu dans ie pays & je l'ai déjà indiqué plufieurs fois fous le nom de ~<?y/~ des 6'M/ On en voit des defcriptions affez détaxées dans les Transactions Phiiofophiques, TV. 7~, J2/-2, -2~ -2~~ mais rien ne donne une idée fi grande & fi vraie de ce travail admirable de la Nature, que les deux eftampes gravées d'après les defuns de M. Drury, qui a pris de cette prétendue chauffée & de fes environs, deux vues très-intéreu'antes. Les prifmes qui compofent la Chauffée des Géans, font très-régulièrement articulés comme je ies ai décrits