Your request:


Downloading format: : Texte

Screens 925 à 925 sur 1043

Nombre de pages: 1

Full bibliographic record:

Titre : Histoire de l'Académie royale des sciences ... avec les mémoires de mathématique & de physique... tirez des registres de cette Académie

Auteur : Académie des sciences (France). Auteur du texte

Éditeur : J. Boudot (Paris)

Éditeur : Imprimerie royale (Paris)

Éditeur : Imprimerie de Du Pont (Paris)

Date d'édition : 1771

Contributeur : Fontenelle, Bernard de (1657-1757). Directeur de publication

Contributeur : Mairan, Jean-Jacques Dortous de (1678-1771). Directeur de publication

Contributeur : Grandjean de Fouchy, Jean Paul (1707-1788). Directeur de publication

Contributeur : Condorcet, Jean-Antoine-Nicolas de Caritat (1743-1794 ; marquis de). Directeur de publication

Type : texte

Type : publication en série imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : application/pdf

Format : Nombre total de vues : 74922

Description : 1771.

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k35697

Source : Archives de l'Académie des sciences

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32786820s

Relation : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32786820s/date

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

The text below has been produced using a process called optical character recognition (OCR)
Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page. The O.C.R. ratio for this document is 77


jusqu'à Gieffen les volcans de la He~fë fe joignent d'uri côté e avec ceux du Riedefei, & de l'autre, avec ceux du comté de Naffau & enfin ces derniers/avec ceux du bas Rhin, entre Cologne & Coblentz. En fe bornant même à ia fuite des mauès bafaitiques que j'ai indiquées ci-devant, & que des observations plus fbignées muttipiieroient fans doute, il eu: certain que ies produits du feu recouvrent une fuperncie qui a environ Soixante lieues de longueur, fur une largeur de i o à 1 lieues. Comme on trouve auffi des bafaltes prifinatiques à Marienbourg, quelques lieues au-denus d'Hildesheim fur i'Innerfte s'il n'y a point d'interruption entre ces produits du feu & ceux de Canet, les veftiges des anciens volcans occuperoient une longueur d'environ quatre-vingts lieues depuis Cologne jusqu'à Marienbourg. Quoi qu'il en foit ce que nous connoiffons certainement fuffit pour nous autorifer à penfer que les ravages des feux fouterreins ont parcouru de très-grands efpaces fur différens points du globe; & foit que ces feux- aient toujours été concentrés dans des cheminées très-peu étendues, comme ils le font actuellement, ou qu'ils fe foient fait jour par plufieurs cheminées à la fois, leur marche a dû être très-lente, & la fonte des matériaux immenfes qui couvrent ies fuperncies incendiées n'a pu fe compléter que dans des temps très-reculés & très-antérieurs aux temps hin:oriques. Ce qui nous t'eue à décrire d'ailleurs ne fera que rendre ces réflexions encore plus frappantes.

Pations maintenant en Irlande, nous y trouverons dans le comté d'Antrim, fur les bords de la mer, le monument ie plus célèbre & peut-être le plus curieux que nous ayons dans ce genre it eft connu dans ie pays & je l'ai déjà indiqué plufieurs fois fous le nom de ~<?y/~ des 6'M/ On en voit des defcriptions affez détaxées dans les Transactions Phiiofophiques, TV. 7~, J2/-2, -2~ -2~~ mais rien ne donne une idée fi grande & fi vraie de ce travail admirable de la Nature, que les deux eftampes gravées d'après les defuns de M. Drury, qui a pris de cette prétendue chauffée & de fes environs, deux vues très-intéreu'antes. Les prifmes qui compofent la Chauffée des Géans, font très-régulièrement articulés comme je ies ai décrits