Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 853 à 853 sur 1043

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Histoire de l'Académie royale des sciences ... avec les mémoires de mathématique & de physique... tirez des registres de cette Académie

Auteur : Académie des sciences (France). Auteur du texte

Éditeur : J. Boudot (Paris)

Éditeur : Imprimerie royale (Paris)

Éditeur : Imprimerie de Du Pont (Paris)

Date d'édition : 1771

Contributeur : Fontenelle, Bernard de (1657-1757). Directeur de publication

Contributeur : Mairan, Jean-Jacques Dortous de (1678-1771). Directeur de publication

Contributeur : Grandjean de Fouchy, Jean Paul (1707-1788). Directeur de publication

Contributeur : Condorcet, Jean-Antoine-Nicolas de Caritat (1743-1794 ; marquis de). Directeur de publication

Type : texte

Type : publication en série imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : application/pdf

Format : Nombre total de vues : 74922

Description : 1771.

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k35697

Source : Archives de l'Académie des sciences

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32786820s

Relation : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32786820s/date

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 77 %.
En savoir plus sur l'OCR


entendit ici un bruit, que les uns ont compare un coup Je tonnerre qui gronde au loin, d'autres à une charrette fort chargée qui roule fur ie pavé, d'autres enfin à un bâtiment qui ~'écroute. Du côté de Melun ce bruit parut beaucoup plus fort, & ce qui eft très-remarquable, c'eft qu'on en entendit un fecond diflinétement après ce premier, mais fenfiblement plus foible; phénomène fingutier dont je rendrai compte quand je parlerai plus en détail de ce météore.

A peu-près dans le même-temps qu'on entendit ici le bruit dont nous avons parte, it y eut une efpèce de-commotion dans l'air qui fit trembter les vitres & les meubles dans les parties de cette vitte, ntuées au Sud-Sud-Eft, particulièrement dans les lieux élevés, comme à l'Observatoire.

On a attribué cet effet à un tremblement de terre c'eu: une :erreur-, il n'y en a eu aucun ce mouvement des vitres & des meubles n'eu: que l'effet ordinaire de la vive commotion qu'excite dans l'air, là forte explofion de ces globes.

En i 7 il y en eut un qui éclata au-deuus de fa vitte d'Aix en Provence, en faifant un bruit épouvantable La commotion qu'il excita dans l'air, fut fi forte & ébranla tellement les maifbns que ptuueurs cheminées tombèrent de ta fecounë: tes habitans alarmés prirent ce fracas .pour. l'effet d'un tremblement de terre, m:us dès le lendemain ils furent détrompés & rauurés -par des gens de la campagne qui avoient vu te globe defcendre du ciel & éclater au-defîus de la ville. On voit fouvent il eft vrai, des feux dans les tremblemens de terre; mais ils ont la forme de Gammes légères; ils voltigent ou rampent fur le terrein & ne font en aucune façon de ta nature des globes dont it eft ici queûion. Je me furs un peu écarté de mon (ujet, mais it étoit important de faire voir qu'il n'étoit nullement quenion de tremblement de terre, dans ta légère commotion qu'on dbfërva après l'explonon du .gtobe, je reviens à ce météore.

Gomme ce globe éclata vers les deux heures du matin les Dames d'Aix toutes effrayées, arrivèrent prefqu'en chemife au Cours, du tout le

monde fe rendoit, craignant les fuites funeftes de ce prétendu tremblement de terre.

Nombre