Your request:


Downloading format: : Texte

Screens 845 à 845 sur 1043

Nombre de pages: 1

Full bibliographic record:

Titre : Histoire de l'Académie royale des sciences ... avec les mémoires de mathématique & de physique... tirez des registres de cette Académie

Auteur : Académie des sciences (France). Auteur du texte

Éditeur : J. Boudot (Paris)

Éditeur : Imprimerie royale (Paris)

Éditeur : Imprimerie de Du Pont (Paris)

Date d'édition : 1771

Contributeur : Fontenelle, Bernard de (1657-1757). Directeur de publication

Contributeur : Mairan, Jean-Jacques Dortous de (1678-1771). Directeur de publication

Contributeur : Grandjean de Fouchy, Jean Paul (1707-1788). Directeur de publication

Contributeur : Condorcet, Jean-Antoine-Nicolas de Caritat (1743-1794 ; marquis de). Directeur de publication

Type : texte

Type : publication en série imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : application/pdf

Format : Nombre total de vues : 74922

Description : 1771.

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k35697

Source : Archives de l'Académie des sciences

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32786820s

Relation : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32786820s/date

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

The text below has been produced using a process called optical character recognition (OCR)
Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page. The O.C.R. ratio for this document is 77


des diaphragmes, par la raifon que j'ai expofée dans le J*. ($'($'; ils doivent employer la méthode dont je me fuis fervi pour mefurer la quantité infenfible de.la tumière dans les deux télescopes de M. Meffier, &,qui eft expliquée dans le même paragraphe. Cette méthode à l'inconvénient d'exiger deux Obfervateurs tandis que l'un a l'oeit dans la .lunette, l'autre fait gliffer le carton. Pour remédier à cet inconvénient, voici ce que je propose il .n'y a point d'Agronome qui n'ait ou une lunette achromatique de 2. pieds ou une lunette ordinaire de 7 à 8 pieds;, on peut faire l'observation du diaphragme avec cette lunette, pourvu que l'on ait déterminé une fois le rapport de la lunette, au télefcope, de fa manière que je l'ai fait dans le Quand on aura déterminé la grandeur du fëgment inviUble dans cette lunette, on le réduira facilement au fegment invifible, qui a lieu dans ce télefcope. au moyen du rapport, connu des deux inûrumens.

§.1~2. Je fuppofe qu'un Aftronomefëfërve d'un télefcope de ~o pouces, comme celui de M. Memer, ou qu'il ait une lunette de 7 pieds, qui porte t 6 lignes d'ouverture, & que pour une éclipfe quelconque il ait déterminé le diaphragme de 12 lignes, il s'enfuit que dans cette lunette le fegment invifible fera du difque. Je fuppofe que par une épreuve antérieure, cet Anronome connoine que les fegmens font toujours neuf fois plus grands dans fa lunette de pieds que dans fon télefcope de ~o pouces; il en conclura que le jour de l'observation, le fegment dans la lunette étant– il étoit d'un Seizième du diSque dans Son télefcope.

§. ï Je pl'opdfë également ce moyen aux Arh'onomes qui feroient ufage de lunettes fort longues, comme de 20 à 2~. pieds, l'obServation du diaphragme feroit 'longue & incommode. Dansce.cas même, cela fera d'autant plus facile qu'on, pourra fe 'paûer d'ôbfervations antérieures, parce que les fegmens font dans 'ïa raifon inverfë du carré des ouvertures; c'efl-a-dire, feize fois plus petits dans une lunette de .2. pieds que dans une lunette de 6. Voyez

-S. 5~" Cette méthode eft très-facile, j'en ai pour. garant M." Maraldi, Meffier & Cafimi le fils qui ont bien voulu en .M. ~7~. PPPP P