Your request:


Downloading format: : Texte

Screens 69 à 69 sur 1043

Nombre de pages: 1

Full bibliographic record:

Titre : Histoire de l'Académie royale des sciences ... avec les mémoires de mathématique & de physique... tirez des registres de cette Académie

Auteur : Académie des sciences (France). Auteur du texte

Éditeur : J. Boudot (Paris)

Éditeur : Imprimerie royale (Paris)

Éditeur : Imprimerie de Du Pont (Paris)

Date d'édition : 1771

Contributeur : Fontenelle, Bernard de (1657-1757). Directeur de publication

Contributeur : Mairan, Jean-Jacques Dortous de (1678-1771). Directeur de publication

Contributeur : Grandjean de Fouchy, Jean Paul (1707-1788). Directeur de publication

Contributeur : Condorcet, Jean-Antoine-Nicolas de Caritat (1743-1794 ; marquis de). Directeur de publication

Type : texte

Type : publication en série imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : application/pdf

Format : Nombre total de vues : 74922

Description : 1771.

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k35697

Source : Archives de l'Académie des sciences

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32786820s

Relation : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32786820s/date

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

The text below has been produced using a process called optical character recognition (OCR)
Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page. The O.C.R. ratio for this document is 77


.différentielles, qui renferment une indéterminée indépendante :des conditions du Prpbtème comme par exemple, la fonction qui exprime la force éiaftique des fluides, pu ia eohénon de leurs parties & ces .équations ne peuvent .être intégrées fans que -cette fbn~ipn foi déterminée tantôt on aura les nuégrafes de .ces équations, & ces mtégraies renfermeront des fonctions arbitraires. Si au lieu de Cuivre cette marche favante, mais difficile -on en prend une plus fimple, & qu'on çatcute d'après quetquc hypothèfe plaufible, telle, par exemple, que le paraiëHlimedes tranches dans les vafes qui fe vuident; alors on aura des équations déterminées. Mais quelle doit être la valeur de ces roncHons ou indéterminées ou arbitraires? Les hypothèfes qu'on a choifies fontelles d'accord avec la Nature? C'eft de l'expérience feule que l'on peut attendre la ablution de ces quêtions. Qr les expériences font toujours faites chacune fur des quantités déterminées, & pour des temps & des espaces finis, tandis que les valeurs que nous cherchons doivent être fous une forme indéterminée, ou que même nous ne connoinbns que le rapport de leurs éiémens. H n'y a donc qu'un Géomètre, & un Géomètre bien exercé à la Théorie & au.Ca!cui, qui puiue donner aux expériences ~brme qu'elles doivent avoir pour être comparables avec iaThéorie, 1 pour qu'on puine les employer à rectiner les hypot!]èfes, ou à trouver une Théorie conforme à la Nature. li n'y a qu'un Géomètre qui puiffe favoir, foit quelle précifton peut produire dans la Théorie une expérience dont }e degré d'exactitude eft ,donné; foit réciproquement avec quelle préciuon les expériences doivent être faites, pour qu'on puiuë ies employer à fonder une Théorie ou à ia vériner.

Des expériences faites par un Géomètre tel que M. l'abbé Bonut, doivent donc être bien précieuses, tant pour les Mathé;maticiens qui voudront approfondir la Théorie des nuides, que .pour les Mécaniciens qui s'occupent d'Hydraulique. C'efl dans cette Science fur-tout que la pratique a befoin que la Théorie la dirige. Tout ee qu'il elle & même dans ~Hydraulique-pratique, de régies ~m'es utiles, elle les doit aux Géomètres & aux Phyuciehs.

"~fT~