Your request:


Downloading format: : Texte

Screens 441 à 441 sur 1043

Nombre de pages: 1

Full bibliographic record:

Titre : Histoire de l'Académie royale des sciences ... avec les mémoires de mathématique & de physique... tirez des registres de cette Académie

Auteur : Académie des sciences (France). Auteur du texte

Éditeur : J. Boudot (Paris)

Éditeur : Imprimerie royale (Paris)

Éditeur : Imprimerie de Du Pont (Paris)

Date d'édition : 1771

Contributeur : Fontenelle, Bernard de (1657-1757). Directeur de publication

Contributeur : Mairan, Jean-Jacques Dortous de (1678-1771). Directeur de publication

Contributeur : Grandjean de Fouchy, Jean Paul (1707-1788). Directeur de publication

Contributeur : Condorcet, Jean-Antoine-Nicolas de Caritat (1743-1794 ; marquis de). Directeur de publication

Type : texte

Type : publication en série imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : application/pdf

Format : Nombre total de vues : 74922

Description : 1771.

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k35697

Source : Archives de l'Académie des sciences

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32786820s

Relation : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32786820s/date

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

The text below has been produced using a process called optical character recognition (OCR)
Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page. The O.C.R. ratio for this document is 77


de conjë<fhtrer que !e Neros & le Saros de Berofe, ont le même mouvement pour principe, & que les anciens Chaldéens ont connu la précemon des Equinoxes Je détaiiterai cette idée dans mon Voyage, en traitant de' l'Agronomie des Indiens.. Les Brames font les dépofitaires de Religion & de l'Agroriomie; c'en: un fecret qui ne pane pas dans d'autres Caftes. Je reçus à Pondichery ia vifite de quelques-uns de ces Savans, dont un vint de Caricai, à o lieues dans le Sud de Pondicheri exprès pour me voir, du moins à ce qu'il me dit; croyant fans doute que je devois être un Brame de ma nation.

Ces Agronomes ne favent rien touchant les Comètes ils croient que ce font des espèces de figues de ia coière du Ciel. Ils furent étonnés de me voir paner les nuits à obferver la Comète du mois d'Août 1~60 & me firent beaucoup de quêtions fur la caufe de ce phénomène. Ce qui acheva de les furprendre, fut de revoir cette Comète le foir à ta fin d'Octobre & dans les premiers purs de Novembre, comme je leur avois prédit ainn qu'à tout Pondicheri.

Quoique les Brames n'observent point ils favent tracer la ligne Méridienne par le moyen du Gnomon. Ils s'en fervent toutes les fois qu'ils font bâtir une Pagode, parce que leur religion exige que les Temples fbient orientés ïeion les quatre points cardinaux; en forte que les quatre faces de ces belles pyramides qui fervent d'entrée & de portail aux Temples font exactement .A~/& << jE~ & (9/ Les Egyptiens ne font donc pas les feuis qu'on doive admirer en cela peut-être même ne font-ils pas les premiers qui aient pratiqué cette méthode.

Je trouve fur-tout les Indiens admirables, en ce que ces Peuples n'oit prefque pas d'outils. C'eflavec le fecours feu! d'un petit cifeau, J d'un petit marteau, qu'ils font venus à bout de tirer de ia carrière, & de taiDer les pierres dont les Pagodes & leurs pyramides (ont bâties de former ces belles colonnes qui font employées à fbutenir une partie de l'édifice. J'ai mefuré une de ces colonnes, elle a ~o pieds de hauteur, y compris iepiédefbu; iieftquarré, a à pieds de bafe & 6 de hauteur. A la côte de Coromandel, ces colonnes d'une feule pièce font d'un très-beau granite;