Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 527 à 527 sur 800

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Histoire de l'Académie royale des sciences ... avec les mémoires de mathématique & de physique... tirez des registres de cette Académie

Auteur : Académie des sciences (France). Auteur du texte

Éditeur : J. Boudot (Paris)

Éditeur : Imprimerie royale (Paris)

Éditeur : Imprimerie de Du Pont (Paris)

Date d'édition : 1769

Contributeur : Fontenelle, Bernard de (1657-1757). Directeur de publication

Contributeur : Mairan, Jean-Jacques Dortous de (1678-1771). Directeur de publication

Contributeur : Grandjean de Fouchy, Jean Paul (1707-1788). Directeur de publication

Contributeur : Condorcet, Jean-Antoine-Nicolas de Caritat (1743-1794 ; marquis de). Directeur de publication

Type : texte

Type : publication en série imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : application/pdf

Format : Nombre total de vues : 74922

Description : 1769.

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k3567m

Source : Archives de l'Académie des sciences

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32786820s

Relation : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32786820s/date

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 69 %.
En savoir plus sur l'OCR


Il- D E S 5 S C 1 E N C E S. ~c

!f .rJ~!t ~n à t'hr<r!r< ~ctto ~)~~n! ~J't: ~/1

lorfque le Soleil eil à l'horizon, fi cette dernière condition e~ !mponible.

(}0.) Si l'on jette les yeux fur les équations du ~< on verra que la quantité peut être imaginaire par deux fuppontions la première, lorfque A & F font imaginaires; la Seconde, iodque & F étant réels, le radical que renrerme le dernier terme, eft imaginaire. Nous avons donc deux ~ppoutions différentes à difcuter.

~~jE~7?~ J'~PPOJ'7yfO~.

(31.) Les quantités A & ~dépendent, quant à leur nature; de la valeur de f; la fuppofition dey== o, doit donc donner tme des limites des courbes d'illumination: on remarquera que A & F font alors les mêmes pour le lever & le coucher du Soleil. C'efl le cas où le Soleil eft à l'horizon dans le méridien & par conséquent le cas où il fe couche & fe lève au même innant.

De la fuppofition de ==: o, combinée avec h == <

on tire

–yV= o; ~===:dL:==o;

y f'p

== -+- x –i-

r ~y-+-~

on a donc, pour réfoudre le Problème, les équations Vivantes:

J. -t--?M- __?“ s r · "7~~ç~'

~==4'Lx– f~

~+~ ( ~t-

r~6~ l r-6~ l f~

~W-t- –T'7~~y- 0~ O'O', 0~0'O",

fi la déclinait \ii la déclinait

<I duSoieiieft Angle du Soleil ça A~g!e horaire a t au~raie. Angle horaire à boréale. i'in~ntduphéno-t l'infant duphc-~ 18 od 01

~ne .==. ~+~o''o o Mm€ce=.iSo~o'o", y fj~dedmat~ y décimait

F duSoieUca F duSoieiieR

boréale. au~rajf.