Your request:


Downloading format: : Texte

Screens 527 à 527 sur 800

Nombre de pages: 1

Full bibliographic record:

Titre : Histoire de l'Académie royale des sciences ... avec les mémoires de mathématique & de physique... tirez des registres de cette Académie

Auteur : Académie des sciences (France). Auteur du texte

Éditeur : J. Boudot (Paris)

Éditeur : Imprimerie royale (Paris)

Éditeur : Imprimerie de Du Pont (Paris)

Date d'édition : 1769

Contributeur : Fontenelle, Bernard de (1657-1757). Directeur de publication

Contributeur : Mairan, Jean-Jacques Dortous de (1678-1771). Directeur de publication

Contributeur : Grandjean de Fouchy, Jean Paul (1707-1788). Directeur de publication

Contributeur : Condorcet, Jean-Antoine-Nicolas de Caritat (1743-1794 ; marquis de). Directeur de publication

Type : texte

Type : publication en série imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : application/pdf

Format : Nombre total de vues : 74922

Description : 1769.

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k3567m

Source : Archives de l'Académie des sciences

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32786820s

Relation : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32786820s/date

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

The text below has been produced using a process called optical character recognition (OCR)
Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page. The O.C.R. ratio for this document is 69


Il- D E S 5 S C 1 E N C E S. ~c

!f .rJ~!t ~n à t'hr<r!r< ~ctto ~)~~n! ~J't: ~/1

lorfque le Soleil eil à l'horizon, fi cette dernière condition e~ !mponible.

(}0.) Si l'on jette les yeux fur les équations du ~< on verra que la quantité peut être imaginaire par deux fuppontions la première, lorfque A & F font imaginaires; la Seconde, iodque & F étant réels, le radical que renrerme le dernier terme, eft imaginaire. Nous avons donc deux ~ppoutions différentes à difcuter.

~~jE~7?~ J'~PPOJ'7yfO~.

(31.) Les quantités A & ~dépendent, quant à leur nature; de la valeur de f; la fuppofition dey== o, doit donc donner tme des limites des courbes d'illumination: on remarquera que A & F font alors les mêmes pour le lever & le coucher du Soleil. C'efl le cas où le Soleil eft à l'horizon dans le méridien & par conséquent le cas où il fe couche & fe lève au même innant.

De la fuppofition de ==: o, combinée avec h == <

on tire

–yV= o; ~===:dL:==o;

y f'p

== -+- x –i-

r ~y-+-~

on a donc, pour réfoudre le Problème, les équations Vivantes:

J. -t--?M- __?“ s r · "7~~ç~'

~==4'Lx– f~

~+~ ( ~t-

r~6~ l r-6~ l f~

~W-t- –T'7~~y- 0~ O'O', 0~0'O",

fi la déclinait \ii la déclinait

<I duSoieiieft Angle du Soleil ça A~g!e horaire a t au~raie. Angle horaire à boréale. i'in~ntduphéno-t l'infant duphc-~ 18 od 01

~ne .==. ~+~o''o o Mm€ce=.iSo~o'o", y fj~dedmat~ y décimait

F duSoieUca F duSoieiieR

boréale. au~rajf.