Your request:


Downloading format: : Texte

Screens 195 à 195 sur 800

Nombre de pages: 1

Full bibliographic record:

Titre : Histoire de l'Académie royale des sciences ... avec les mémoires de mathématique & de physique... tirez des registres de cette Académie

Auteur : Académie des sciences (France). Auteur du texte

Éditeur : J. Boudot (Paris)

Éditeur : Imprimerie royale (Paris)

Éditeur : Imprimerie de Du Pont (Paris)

Date d'édition : 1769

Contributeur : Fontenelle, Bernard de (1657-1757). Directeur de publication

Contributeur : Mairan, Jean-Jacques Dortous de (1678-1771). Directeur de publication

Contributeur : Grandjean de Fouchy, Jean Paul (1707-1788). Directeur de publication

Contributeur : Condorcet, Jean-Antoine-Nicolas de Caritat (1743-1794 ; marquis de). Directeur de publication

Type : texte

Type : publication en série imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : application/pdf

Format : Nombre total de vues : 74922

Description : 1769.

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k3567m

Source : Archives de l'Académie des sciences

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32786820s

Relation : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32786820s/date

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

The text below has been produced using a process called optical character recognition (OCR)
Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page. The O.C.R. ratio for this document is 69


'vaIeLu'.jJes~pm~tes. jde cet inârument; i! emploie pour cela une mire quitpour'.etrë vue dè loin, a la ftngutière propriété d'offrir ài'obleryateùr,! des. traits très'-gros, au moyen désuets; iipeUjt tne~rdes intervaites très-pe~ts~ce Mémoire :baii&tpat-itout d~ j~Bmeide i'i~antieaa.f&ipn~nepeut: ~~ire fans admifer~es:refJfources qu'u a&iSa.~ procurer i pour éviter des.dimcuifes qui au premier- coup~d'pa.roiGotent-mfurmontabies~ ce fera le dernier ouvrageJqu'&n am'a de lui, & U eu:.bien propre à ~aire regretter ceux' qn'it ~epropoïbit encore '~reejÏu~et &. que. ia mort i'.i éfrtpêchë d'exëcater. ~L

M. le Duc de Chau!ïte& étoit du caractère le plus -aimable, là douceur qui en raijfb!t la baie, étoit ornée de~a poiite~ë du grand monde & de ta Cour, au~n ne'comptoit~t prefque que des amis dans tous ceux avec Iefquels il vivoit, 'ie Roi même qui connoinoit fon, zète &: ion mérite, lui donnoit iouvent de ces -marques de bonté qui font ia iatisraction du bon fujet & ia. ~eiicité de. l'homme de Cour. Dans la fituation où il fe trou.voit, it 1 fembloit être à l'abri des revers &: des chagrins, il en enuya cependant de virs & de iongs, il y oppo& la con~ance que preicrit la Philofophie & la patience qu'infpire la Religion mais on ne lutte pas impunément contre de tels ennemis, & fon tempérament quoique fort, y jfuccomba; il tomba malade au commencement de l'été dernier & le mal alla eu augmentant jufqu'à la mi-Septembre il y eut alors une apparence de mieux, il fe leva même & iortit en carroffe pour fe promener, il devoit partir inceffamment pour aller paffer le refte de la belle faifon dans une campagne près de Paris; le jour étoit pris pour ce départ & (es amis invités à aller lui tenir compagnie: vains projets! la veiite du jour auquel i[ devoit partir, il fe trouva plus mal au moment où l'on s'y attendoit ie moins &. mourut le 2 Septembre 1760, en moins de cinq heures, d'une mort qu'on pourroit peut-être nommer fubite, mais qui n'étoit certainement pas imprévue, ayant mis ordre quelques jours auparavant à fes affaires temporelles & reçu les derniers Sacremens avec les fentimens les plus marqués de la piété & de la religion qui avoient toujours été la règle de fa conduite; fon corps fut porté à la Sépulture de fa mai~accpm-