Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 213 à 213 sur 726

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Histoire de l'Académie royale des sciences ... avec les mémoires de mathématique & de physique... tirez des registres de cette Académie

Auteur : Académie des sciences (France). Auteur du texte

Éditeur : J. Boudot (Paris)

Éditeur : Imprimerie royale (Paris)

Éditeur : Imprimerie de Du Pont (Paris)

Date d'édition : 1761

Contributeur : Fontenelle, Bernard de (1657-1757). Directeur de publication

Contributeur : Mairan, Jean-Jacques Dortous de (1678-1771). Directeur de publication

Contributeur : Grandjean de Fouchy, Jean Paul (1707-1788). Directeur de publication

Contributeur : Condorcet, Jean-Antoine-Nicolas de Caritat (1743-1794 ; marquis de). Directeur de publication

Type : texte

Type : publication en série imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : application/pdf

Format : Nombre total de vues : 74922

Description : 1761.

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k3559z

Source : Archives de l'Académie des sciences

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32786820s

Relation : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32786820s/date

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 78 %.
En savoir plus sur l'OCR


.t. .a. .1

C'en: en un mot la parallaxe de la réduction au méridien

du Cap.

L'effet de l'ondulation ou d'une efpèce de bouiifonnement:

des bords de la Lune, qui eiï: fi iréquent au Cap pendant que

le vent de fud-eu: ïbume, efl d'en faire paroitre le diamètre

un peu plus grand; & par conséquent la différence obfervée

entre le paratièle d'un bord de la Lune & celui d'une Étoile,

efi trop grande ou trop petite, felon que le bord obfërvé eft

celui des deux qui eft: !e plus éloigné ou ie plus proche du

parallèle de l'Etoile. Dans cet exemple, c'étoit le bord observé

qui étoit le plus proche; il faut donc ajoûter 2. ou Secondes

aux différences des paraitèies des Étoiles & du bord boréal de

la Lune vue du Cap ce qui doit augmenter la parallaxe ho-

rizontaie déterminée ci-deffus, d'environ 2 Secondes. Cette

quantité de correction eft rbndée fur ce que j'ai remarqué

plufieurs fois qu'ayant mis le fil de foie du curfeur de mon

micromètre fe mieux qu'il m'étoit poffible, fur un des bords

de la Lune ondoyante, fi l'ondulation venoit à cener tout-à-

coup, ce qui arrivoit fouvent ie fil fe trou voit écarté du bord

terminé de la Lune, de & même fécondes, felouque

l'ondulation avoit été plus ou moins vive: duns cette obser-

vation du Novembre 17~1, e!!e étoit médiocre.

Je paûe maintenant au calcul de l'afcenfion droite de la

Lune, tirée des obfervations.

momm~

Au CAP. A BOLOGNE. APARtS, AGREENW.

6 V. a -y.

D!C'.despan'.à)'hor!oge. ~2t';8",o i''i2';2",o ~n'~z" !n~h~~o"~ t~);o Réd.à~derév.diurne. o,~ 0,1 -+- -)- ",7 -)- t~ o.t t DiS'. en Kmps du t mob. '.2t.< t.t~8 t.n.c) t. n 6, t ,.n.n

Doncend<-grës. 20~9' t8~!t~7",o !0<'j8~8" 17~~ < i, }~ '0~3"

Afcenf.droitedMÉtoifes. i4.<). 6~o, 24.7,; 5 g~o, 5 ~8.1~o~ Rcd. au mënd. du Cap. t~. <8,o .9. 8,o 0,0 ~o. 20,3 Donc afc. dr. C au Cap. 4.9. ~.o~.to. ~,<). ~9.28,0 ~lo.~o.~ ~o. 1~,0

)t.).)..u.)~,<).j~.).tU,Uj~.l<0,~j~ Comme les paûages au mëndien n'otit été obfervés au Cap qu'au vertical de la lunette de mon Sextant, lequel eu: mobile