Your request:


Downloading format: : Texte

Screens 708 à 708 sur 838

Nombre de pages: 1

Full bibliographic record:

Titre : Histoire de l'Académie royale des sciences ... avec les mémoires de mathématique & de physique... tirez des registres de cette Académie

Auteur : Académie des sciences (France). Auteur du texte

Éditeur : J. Boudot (Paris)

Éditeur : Imprimerie royale (Paris)

Éditeur : Imprimerie de Du Pont (Paris)

Date d'édition : 1752

Contributeur : Fontenelle, Bernard de (1657-1757). Directeur de publication

Contributeur : Mairan, Jean-Jacques Dortous de (1678-1771). Directeur de publication

Contributeur : Grandjean de Fouchy, Jean Paul (1707-1788). Directeur de publication

Contributeur : Condorcet, Jean-Antoine-Nicolas de Caritat (1743-1794 ; marquis de). Directeur de publication

Type : texte

Type : publication en série imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : application/pdf

Format : Nombre total de vues : 74922

Description : 1752.

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k35505

Source : Archives de l'Académie des sciences

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32786820s

Relation : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32786820s/date

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

The text below has been produced using a process called optical character recognition (OCR)
Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page. The O.C.R. ratio for this document is 83


évidemment plus grand que F b -i–j~ fi au contraire !'arc ~4~ étoit dehors de i'eMipfe, comme €, cette quantité ~t-y~ feroit un m/ww//M,' donc fur telle furface con'cave la réflexion fuit le plus court chemin ou la moindre action, & fur telle autre fur~ce c'eft la plus grande action. 'Je rapporterai ici un paragraphe de i'Encyciopcdie ~< article Co/~M~ Nous avons vû article f~ j~ que ie principe de la minimité du temps eft en dé~ut dans la réflexion fur ie miroir concave il paroît qu'il en eft de même de la minimité de l'action, car alors ie chemin du M rayon de lumière eft un w~w/WH. H eft vrai que l'on pourM roit faire cadrer ici le principe, en rapportant toûjours la rénexion à des ~urraces planes; mais peut-être que les adverM laires des caufes finales ne goûteront pas cette réponfe; il vaut mieux dire, ce me tëmbie que l'action ert: ici un w~-

Fig.jz.

w//w, & dans les autres cas un H/M/w~/M.

Mais, par ce que l'on vient de voir, il paroît que l'action, dans la rénexion de la lumière, n'eu: pas un /H~/HWH fur tous les miroirs concaves, & par conséquent il endroit dire: l'aélion dans quelques furfaces concaves en: un m<w//M, pendant que fur d'autres c'eft un ~/w/M//?~ & la Nature eft prodigue ou avare de fon action, fuivant qu'un miroir en: plus ou moins concave.

Je crois que les vrais cet w~M fuvent à ~f/ jugement ils ~0/ porter des P/'0<~&WJ ~M?~

Mais, pour les éclah'er davantage, il eft néceffaire de remarquer qu'il y a tel cercle dans lequel il y a trois points où l'action eu: la même. Soit une ellipfe ADB, dont les foyers font ~j~ le grand axe, CD la moitié du petit axe; du point pris à volonté, foit menée la ligne ~7P, qui coupe le diamètre CD, prolongé en forte que MR foit égal à RD; que fon décrive du centre R un cercle ~D~f, 'il eft évident que fi on cherche le point de ce cercle qui renverra la lumière du foyer F au foyer f, l'on doit trouver par le principe de la moindre action, trois fblutipns fur cette portion

~e