Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 708 à 708 sur 838

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Histoire de l'Académie royale des sciences ... avec les mémoires de mathématique & de physique... tirez des registres de cette Académie

Auteur : Académie des sciences (France). Auteur du texte

Éditeur : J. Boudot (Paris)

Éditeur : Imprimerie royale (Paris)

Éditeur : Imprimerie de Du Pont (Paris)

Date d'édition : 1752

Contributeur : Fontenelle, Bernard de (1657-1757). Directeur de publication

Contributeur : Mairan, Jean-Jacques Dortous de (1678-1771). Directeur de publication

Contributeur : Grandjean de Fouchy, Jean Paul (1707-1788). Directeur de publication

Contributeur : Condorcet, Jean-Antoine-Nicolas de Caritat (1743-1794 ; marquis de). Directeur de publication

Type : texte

Type : publication en série imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : application/pdf

Format : Nombre total de vues : 74922

Description : 1752.

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k35505

Source : Archives de l'Académie des sciences

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32786820s

Relation : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32786820s/date

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 83 %.
En savoir plus sur l'OCR


évidemment plus grand que F b -i?j~ fi au contraire !'arc ~4~ étoit dehors de i'eMipfe, comme ?, cette quantité ~t-y~ feroit un m/ww//M,' donc fur telle furface con'cave la réflexion fuit le plus court chemin ou la moindre action, & fur telle autre fur~ce c'eft la plus grande action. 'Je rapporterai ici un paragraphe de i'Encyciopcdie ~< article Co/~M~ Nous avons vû article f~ j~ que ie principe de la minimité du temps eft en dé~ut dans la réflexion fur ie miroir concave il paroît qu'il en eft de même de la minimité de l'action, car alors ie chemin du M rayon de lumière eft un w~w/WH. H eft vrai que l'on pourM roit faire cadrer ici le principe, en rapportant toûjours la rénexion à des ~urraces planes; mais peut-être que les adverM laires des caufes finales ne goûteront pas cette réponfe; il vaut mieux dire, ce me tëmbie que l'action ert: ici un w~-

Fig.jz.

w//w, & dans les autres cas un H/M/w~/M.

Mais, par ce que l'on vient de voir, il paroît que l'action, dans la rénexion de la lumière, n'eu: pas un /H~/HWH fur tous les miroirs concaves, & par conséquent il endroit dire: l'aélion dans quelques furfaces concaves en: un m<w//M, pendant que fur d'autres c'eft un ~/w/M//?~ & la Nature eft prodigue ou avare de fon action, fuivant qu'un miroir en: plus ou moins concave.

Je crois que les vrais cet w~M fuvent à ~f/ jugement ils ~0/ porter des P/'0<~&WJ ~M?~

Mais, pour les éclah'er davantage, il eft néceffaire de remarquer qu'il y a tel cercle dans lequel il y a trois points où l'action eu: la même. Soit une ellipfe ADB, dont les foyers font ~j~ le grand axe, CD la moitié du petit axe; du point pris à volonté, foit menée la ligne ~7P, qui coupe le diamètre CD, prolongé en forte que MR foit égal à RD; que fon décrive du centre R un cercle ~D~f, 'il eft évident que fi on cherche le point de ce cercle qui renverra la lumière du foyer F au foyer f, l'on doit trouver par le principe de la moindre action, trois fblutipns fur cette portion

~e