Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 101 à 101 sur 838

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Histoire de l'Académie royale des sciences ... avec les mémoires de mathématique & de physique... tirez des registres de cette Académie

Auteur : Académie des sciences (France). Auteur du texte

Éditeur : J. Boudot (Paris)

Éditeur : Imprimerie royale (Paris)

Éditeur : Imprimerie de Du Pont (Paris)

Date d'édition : 1752

Contributeur : Fontenelle, Bernard de (1657-1757). Directeur de publication

Contributeur : Mairan, Jean-Jacques Dortous de (1678-1771). Directeur de publication

Contributeur : Grandjean de Fouchy, Jean Paul (1707-1788). Directeur de publication

Contributeur : Condorcet, Jean-Antoine-Nicolas de Caritat (1743-1794 ; marquis de). Directeur de publication

Type : texte

Type : publication en série imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : application/pdf

Format : Nombre total de vues : 74922

Description : 1752.

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k35505

Source : Archives de l'Académie des sciences

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32786820s

Relation : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32786820s/date

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 83 %.
En savoir plus sur l'OCR


on eSten garde contre une innnité d'illuiions optiques & d'inégalités réelles qu'on ne connoît peut-être pas encore, & qui n'en font par-là même que plus dangereuses. Les deux étoiles auxquelles M. de Thury a comparé le bord du Soleil, ont été pour le folftice d'été, & la Q~cM~ la Baleine pour le folftice d'hiver on ajoûtoit ou l'on retranchoit dans l'un & dans l'autre la différence de hauteur obfervée entre i'étoiie & le bord fupérieur du Soleil, pour avoir la hauteur abfolue de ce bord on rejetoit toutes les observations qui pouvoient être ïufpedes de quelque erreur & enfin on en multiplioit le nombre autant que le ciel pouvoit le permettre moyen le plus certain qu'on ait, de diminuer l'erreur des obfervations.

Les' obfervations de 17~.8 avoient fait apercevoir" une différence entre l'obliquité de l'écllptique tirée de l'obServation du lolûice d'été & celle que donnoit l'obiervation du foiflice d'hiver il paroinbit que dans l'espace de trois ans le tropique du Cancer s'étoit élevé de o", pendant que celui du Capricorne étoit demeuré à la même hauteur, fi même il ne s étoit pas élevé lui-même un peu.

Les obfervations rapportées cette année, donnent auffi une différence dans l'obliquité de l'Ecliptique tirée de l'obfervation des deux folmces; mais de plus elles indiquent, en les comparant à celles qui ont été faites avant 17~.8, une diminution réelle de l'obliquité de l'Ecliptique cette diminution tirée de la comparaifon des obfervations du Solilice d'été

~7.

faites en 174-4. & ~747' avec celles du même folftice faites en 1748, 49, 50 & i, eit de 13" tandis que les observations du ibiftice d'hiver dans les mêmes années, n'indiquent que o" pour ia quantité de cette diminution il fe trouve donc d'une part une différence fenfible entre la dëc!in:ufbn du tropique du Cancer & celle du tropique du Capricorne, & d'une autre part une diminution dans l'obliquité de l'Ecliptique à peu près conforme à l'idée de M. Bradley fur la nutation de l'axe teri-eflre de laquelle nous avons parlé en 174~ nous difons à peu près, car la