Your request:


Downloading format: : Texte

Screens 71 à 71 sur 730

Nombre de pages: 1

Full bibliographic record:

Titre : Mémoires de mathématique et de physique, présentés à l'Académie royale des sciences, par divers sçavans, & lûs dans ses assemblées

Auteur : Académie des sciences (France). Auteur du texte

Éditeur : Imprimerie royale (Paris)

Éditeur : Moutard (Paris)

Éditeur : Moutard (Paris)

Date d'édition : 1763

Type : texte

Type : publication en série imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : application/pdf

Format : Nombre total de vues : 3516

Description : 1763 (T4).

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k34812

Source : Bibliothèque nationale de France

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32813419g

Relation : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32813419g/date

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

The text below has been produced using a process called optical character recognition (OCR)
Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page. The O.C.R. ratio for this document is 65


&i au lieu de prendre 14.0 pour quotient exac~ de 4.2.0 divifé par 3 je prends ï~p fa divifion de 4.2.0 par' 3 donnera un reâe~'égai au divifeur; d'où je tirerai l'équation l x 4.20–– ï39 3 = 3. qui nous donne deux multiples de 42.0 & 3 dont la différence- eu; égale à leur plus grand divifeur commun 3 & qui. par conséquent ré/onft le Problème propafe.

~<2~7~

Divifant les deux termes de la u-acrion par leur plus grand divifeur commun 3, on aura ='1~ d'où ion tirera (B) i x 42.0 140 x == o.

Si à l'équation Ion ajoûte ou ion ôte connnueHement l'équation on aura deux fuites d'équations, dont chacune réfoudra le Problème. La première fuite dorme tous les multiples -de 4.2.0, qui furpauent ceux de 3 de la plus petite quantité po~jbie & la féconde fuite donne tous les multiples de 3, qui furpaffent ceux de 420 de la même quantité.

~m~y~J~w~?y~.

X ~0 J3pi<3=:3 3 1x3––OX ~.20 3 2 X ~.20 2~9 X 3 == 3 !4-t x IX ~20 == 3 3 x 42 4~9 x 3 == 3 281 x 2 x ~o == 3 &c. &c.

EXEMPLE III.

Que les < j7û~~jyo/~ 27 2 II?. ·

Divifant 272. par i 13 j'ai 2. pour quotient, 46 de refle; ce qui me donne 2.72. 2 x 11 ==: 40. Divifant i i par 46, je trouve 2 pour quotient, & 2.1 r de refle d'où je tire 5x113 .2 x 2.72 2. t. La divifion du premier rené 46, par le fécond 2 i, donne au quotient &,4 au refle, & après les fubfiitutions, j'ai 3 x 2.7~ î2. x 113 ==:'4..