Your request:


Downloading format: : Texte

Screens 696 à 696 sur 730

Nombre de pages: 1

Full bibliographic record:

Titre : Mémoires de mathématique et de physique, présentés à l'Académie royale des sciences, par divers sçavans, & lûs dans ses assemblées

Auteur : Académie des sciences (France). Auteur du texte

Éditeur : Imprimerie royale (Paris)

Éditeur : Moutard (Paris)

Éditeur : Moutard (Paris)

Date d'édition : 1763

Type : texte

Type : publication en série imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : application/pdf

Format : Nombre total de vues : 3516

Description : 1763 (T4).

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k34812

Source : Bibliothèque nationale de France

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32813419g

Relation : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32813419g/date

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

The text below has been produced using a process called optical character recognition (OCR)
Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page. The O.C.R. ratio for this document is 65


un trapèze à deux côtés parattétes, &: l'autre comme une efpèce de coin; méthode qui anéantit, comme on ie voit, la génération uniforme de ce corps. Ainfi pour établir quelque chofe de plus générai, on a .taché ici d'éviter les décomposions dont on a.ait ufage jusqu'à présent dans ce cas particuuer. On voit anez le rapport de la jfur~ce de ce corps avec celle des terres qu'Huant enlever dans les ouvrages qui ont rapport aux ~brtiScations & aux grands chemins d'ailleurs quand la. jMace du terreins'éioigneroit quelquefois de îa formation de la furface courbe des corps gauches, il iumt qu'elle s'en éloigne peu ordinairement, &: que l'on puifle caicuier d'autant plus aiîément, que d'ordinaire tous les déblais ont des parallélogrammes pour bafe, en regardant les témoins, que ion laiSe de~iiÏtance en diflance, comme les hauteurs des corps dont on veut avoir la jtbtidité, &uf à les déterminer parles profils ou par qudqu autre méthode toujours très-facile à imaginer.

~~r~~J' propriétés des' Corps ~K~ IX. Outre les propriétés dont obvient de parlei', & qui iontîes plus intéreSantes, puifque l'on n'examine ici ces fortes de corps que pour trouver une méthode facile dans la pratique de déterminer leur Mdité; y en a encore un grand nombre d'autres, qui ne font pas moins intéreSantes pour ceux qui ne cherchent que la théorie. Nous allons .exaininer quelques-unes des plus curieufes dans le reUe de ce

Mémoire.

PROBLÈME I I.

X. 7~ ~~T ~r~ ~y~ des

Comme on peut aisément fe convaincre que la nature de cette &Ace eft toujours la même, c'e~à-dire, qu'elle ne doit point paffer une équation du fecond degt-é à trois variables, & que d'~Heurs tes calculs deviennent exrtémement t