Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 35 à 35 sur 350

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Saint Césaire, évêque d'Arles : 503-543 / par A. Malnory,...

Auteur : Malnory, Arthur

Éditeur : E. Bouillon (Paris)

Date d'édition : 1894

Sujet : Césaire d'Arles (saint ; 0470?-0542) -- Biographies

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Format : XXVII-317 p. ; 25 cm

Format : application/pdf

Description : Collection : Bibliothèque de l'École des hautes études ; 103

Description : Appartient à l?ensemble documentaire : PACA1

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k330725

Source : Bibliothèque nationale de France

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30868243r

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 95 %.
En savoir plus sur l'OCR


r

SAINT CËSAIRE ÉVÊQUE D'ARLES (513-543)

CHAPITRE PREMIER

COMMENCEMENTS DE CÉSAIRE. SON STAGE A LÉRINS (A70-71 à ~90-91) Sur l'enfance et sur la jeunesse de Césaire jusqu'à son entrée au monastère de Lérins, les biographes ne nous disent presque rien. Le futur évêque d'Arles est né dans la seconde moitié de l'an /t70, ou dans la première de l'an /[71', de parents « dont la foi et les vertus chrétiennes étaient la principale noblesse ». Ils habitaient le territoire de Chalon, ancien c~Mm ou centre militaire dépendant autrefois de la cité d'Autun, mais qui unissait depuis peu de temps les droits de municipe à l'honneur d'être siège d'évêque. Ils comptaient sans doute parmi les po.Me.ysoye.y de la circonscription territoriale dont Chalon était le centre, peut-être avec rang curial. A la faveur de l'aisance moyenne dont ils jouissaient, le petit Césaire satisfaisait déjà à sa compassion innée pour les pauvres d'une façon généreuse, qui le poussait quelquefois jusqu'à se dépouiller pour eux de ses vêtements, mais ne l'exemptait pas des petites supercheries auxquelles cet âge est enclin car lorsque ses parents lui demandaient raison de l'absence de ses vêtements, il affirmait d'un ton assuré qu'un passant les lui avait enlevés, sans réfléchir qu'il chargeait d'un crime noir ceux qu'il venait d'obliger. Bien qu'imparfait, ce premier trait de caractère dujeune Césaire est touchant, et il gagne un charme particulier à être rapproché de certaines homélies de l'évêque d'Arles « Je vous en prie, mes frères, que chacun fasse son possible pour ne pas venir à l'église les mains vides. Que celui qui le peut apporte du neuf pour vêtir les pauvres sinon, qu'on apporte du moins les vêtements usés. Pour moi, je m'accuse et me fais un reproche de ce qu'il est arrivé quelquefois par ma négligence que mes t. Nous établirons l'année de sa mort en 543, un an plus tard qu'il n'est communément admis. C'est dejA la date supputée avant nous par Oudin.