Your request:


Downloading format: : Texte

Screens 206 à 206 sur 460

Nombre de pages: 1

Full bibliographic record:

Titre : Mémoires de l'Académie des sciences de l'Institut de France

Auteur : Académie des sciences (France). Auteur du texte

Éditeur : Imprimerie royale (Paris)

Éditeur : Firmin-Didot (Paris)

Éditeur : Gauthier-Villars (Paris)

Date d'édition : 1928

Type : texte

Type : publication en série imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : application/pdf

Format : Nombre total de vues : 44652

Description : 1928 (T59).

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k32747

Source : Bibliothèque nationale de France

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb343783130

Relation : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb343783130/date

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

The text below has been produced using a process called optical character recognition (OCR)
Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page. The O.C.R. ratio for this document is 86


3. On comparera ces résultats à ceux de Delaunay et de M. Caubet en se rappelant la nouvelle signification qu'il faut alors donner à m et à a, et en complétant comme il suit les formules du n° 5 du Mémoire précédent, qui relient les constantes t et y aux constantes e et c de la théorie de Delaunay (en mettant ici encore c pour le y de Delaunay)

Les discordances avec Delaunay sont nombreuses, comme le rnontrent suffisamment les termes affectés du signe dans les expressions de la longitude et de la latitude données ci-dessus mais contrairement à ce qui arrive pour les termes qui ne dépendent que de l'excentricité £, un assez grand nombre des nouveaux termes dépassant le septième degré par rapport aux paramètres £, £', m, se trouvent exacts chez Delaunay. Quant aux erreurs affectant les termes d'ordre égal au plus à sept par rapport à l'ensemble des paramètres z, y, e', in, on peut facilement en reconnaître la cause dans plusieurs cas qu'il est superflu d'énumé*rer ici. Je me contenterai de signaler deux inadvertances véritablement inexplicables, qui suffisent à vicier un certain nombre de résultats, car elles ne sont pas purement typographiques, ainsi qu'on est tenté de le croire tout d'abord. i Au tome XXVIII des Mémoires de l Académie le ter me y4 e' de la ligne 1 1 2

de la page 252 doit se trouver reproduit à la même ligne de la page 253, qui lui fait vis-à-vis il y figure changé de signe;

33

2° Au tome XXIX, le terme y2 e'2 de la ligne 4 de la page 2 devrait se trouver d 1 1. 8 d 1 3 1 .1 d 23 3 ,> ,.)

reproduit à la ligne 8 de la page 234 il est devenu^ y2 e'

4. Si l'on se borne à la considération des seuls termes qui dépendent de la première puissance de m, on peut éviter des calculs assez longs en les déterminant a priori à l'aide de la proposition suivante, qu'il est aisé de déduire de l'application même de la méthode de Delaunay, convenablement dirigée, au problème ici étudié.

Supposons les fonctions A + i, B, envisagées au n° 1, développées sous la forme