Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 450 à 450 sur 885

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Mémoires de l'Académie des sciences de l'Institut de France

Auteur : Académie des sciences (France)

Éditeur : Imprimerie royale (Paris)

Éditeur : Firmin-Didot (Paris)

Éditeur : Gauthier-Villars (Paris)

Date d'édition : 1829

Type : texte

Type : publication en série imprimée

Langue : Français

Format : application/pdf

Description : 1829 (T8).

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k3223j

Source : Bibliothèque nationale de France

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb343783130

Relation : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb343783130/date

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 88 %.
En savoir plus sur l'OCR


d'où l'on tire, après avoir effectué la différentiation indiquée,

(XV) A(x-2h)(h+x)x+B(x-27i)~Ix+x)-(x+Zh)C=o; ainsi, la valeur de x dépend de la solution d'une équation, du troisième degré.

(43) Si comme nous l'avons fait plus haut, en traitant des écluses de maçonnerie, on néglige ici la dépense des portes, le coefficient constant B se réduira à un seul terme

sans que d'ailleurs la formule (XV) subisse aucune altération. (44) Nous nous bornerons, dans ce qui va suivre, à la seule dépensedes'revêt~ments verticaux et des radiers des écluses de charpente.

On a supposé jusqu'à présent que la distance s + b des poteaux montants du revêtement du sas et des entre-toises était donnée à priori. Cependant, quand aucune condition indispensable ne détermine cette distance, ii y a une obser~vation importante à faire.

Il est évident en effet que, pour une profondeur de canal et pour une chute quelconque, la poussée des terres contre