Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 317 à 317 sur 865

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Mémoires de l'Académie des sciences de l'Institut de France

Auteur : Académie des sciences (France). Auteur du texte

Éditeur : Imprimerie royale (Paris)

Éditeur : Firmin-Didot (Paris)

Éditeur : Gauthier-Villars (Paris)

Date d'édition : 1827

Type : texte

Type : publication en série imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : application/pdf

Format : Nombre total de vues : 44652

Description : 1827 (T7).

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k32227

Source : Bibliothèque nationale de France

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb343783130

Relation : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb343783130/date

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 89 %.
En savoir plus sur l'OCR


parallèlement aux -x y z a' cos. Y, b' cos. Y, c' cos. Y;.

et les composàntes de la force excitée par le déplacement cos. Z, opéré suivant l'axe des z, sont,

parallèlement aux x 1 y z c~" cos. Z, b" cos. Z, c" cos. Z.

En ajoutant entre elles les composantes dirigées suivant le même axe, on a donc pour les composantes totales parallèlement aux x. a cos. X-i-a' cos. Y+a" cos. Z; parallèlement auxy b cos. X+b' cos. Y +b",cos. Z; parallèlement aux z C cos. X+c' cos. Y+c"~cos. Z. Ces composantes déterminent la grandeur et la direction de la résultante totale.

On pourrait croire au premier abord que les neuf constantes a, b, c, a', b', c', a", b", c", sont indépendantes; mais il est aisé de rec.onnaÎtre qu'il existe entre elles une relation qui en réduit le nombre six.

En effet, soient Ax, Ay, Az ( fig. 5. ), les trois axes rectangulaires suivant lesquels la molécule A est successivement déplacée d'une quantité très-petite égale à l'unité soit AP la direction dans le prolongement de laquelle se trouve placé un autre point matériel M qui agit sur A et que je suppose toujours éloigné de ce point d'une quantité trèsgrande relativement à l'étendue des déplacements. Supposons d'abord qu'on le déplace dans la' direction des x, d'une quantité AB égale à l'unité; ce petit déplacement fera varier à la fois la direction et l'intensité de la force exercée par le