Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 338 à 338 sur 369

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Bulletin de la Société de linguistique de Paris

Auteur : Société de linguistique de Paris

Éditeur : Klincksieck (Paris)

Éditeur : Edouard Champion (Paris)

Éditeur : Éd. Peeters (Paris)

Date d'édition : 1912

Type : texte

Type : publication en série imprimée

Langue : Français

Format : application/pdf

Description : 1912 (T18,N60)-1913 (T18,N61).

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k321590

Source : Bibliothèque nationale de France

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb343492767

Relation : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb343492767/date

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 94 %.
En savoir plus sur l'OCR


glossaire qui en occupe plus d'un tiers e~ un lexique comparé où l'auteur, à l'exemple de Reinisch dans ses lexiques du Bilin, du Chamir et du Quara, a donné tous les rapprochements connus de mots du Kemant avec des mots d'autres langues chamitiques ou de langues sémitiques d'Abyssinie. Mais il n'est pas fait de distinction entre les mots originairement parents de deux langues différentes et ceux qui doivent leur identité à un emprunt; et naturellement pour ces derniers le sens de l'emprunt ne se trouve pas indiqué M. C. R. a donc laissé encore quelque chose à faire aux étymologistes à qui il fournit ces utiles matériaux.

Le travail de M. Conti Rossini m'a paru fait partout avec grand soin il représente un labeur considérable qui ne sera pas inutile au progrès des études chamitiques luimême certes sera content de voir par la suite de nouveaux documents, apportés par lui ou par d'autres, compléter ou rectifier certains détails.

Actuellement on ne saurait guère critiquer un tel livre il faut se contenter de remercier l'auteur d'y avoir rassemblé sa double compétence dans les langues agaw et (ceci surtout pour le glossaire) dans les langues sémitiques d'Abyssinie, nommément le ge'ez et )e tigrina. Pour l'amharique il est visible, par un certain nombre de fautes, en général de peu d'importance, que l'auteur en a un peu moins la pratique. Quelques lignes de la p. 23~ me permettront d'en donner un exemple et de rectifier une erreur de traduction MO~'6 « panier rond » est une forme qui coexiste en amharique avec m<Mo~ seul cité ~as.M/pea « alène », et non x baleine a, m'est connu en amharique; on dit mesgdna en amharique comme en kemant, non yMe~a?</M~ (i'aMMu'a « ruminer ): et non ~Ma/'Ma.

A propos de ce dernier mot je pense, malgré l'autorité du Foea~o~M a~a~'eo-~a~?~ de Guidi qu'il vaut mieux noter toujours par :< y les semi-voyelles après consonne comme en toute autre position on évite ainsi des contradictions comme celles de la page t5 bas du présent livre, où <~<MM (pour ~w~/<) voisine avec ~y/?~<