Your request:


Downloading format: : Texte

Screens 29 à 29 sur 416

Nombre de pages: 1

Full bibliographic record:

Titre : Le Magasin pittoresque / publié... sous la direction de M. Édouard Charton

Éditeur : [s.n.] (Paris)

Date d'édition : 1854

Contributeur : Charton, Édouard (1807-1890). Directeur de publication

Contributeur : Desportes, François. Rédacteur

Type : texte

Type : publication en série imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : application/pdf

Format : Nombre total de vues : 37695

Description : 1854 (A22).

Description : Appartient à l’ensemble documentaire : Pam1

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k314378

Source : Bibliothèque nationale de France

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32810629m

Relation : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32810629m/date

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

The text below has been produced using a process called optical character recognition (OCR)
Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page. The O.C.R. ratio for this document is 93


SAINT-SAVIN

fHnntes-Pyr<Mes). ).

(. !it'\m;nS.!int-S.)vn),d~ns les P;'[cm''es.–Dessin de Kiu'tGirard~'t,d'âpres de Fontenay.

Les Béarnais ont. donné le nom de parais J'/lp'es u structions de son ancienne abbaye échappées à la destrm'nne admirable vattée du département des Hautes-Pyrénées. tion et la nature des sites environnants. C'est, du reste resp)end)ssantc de beautés pittoresques et de fertilité spon- un bourg sans importance de l'arrondissement d'Ar"'e!è~ tanée. Le ~fi:'e de Pf<K et le gave d'~lzK/t y roulent teurs (iiigorre), à 30 kilomètres sud-ouest de Tarbes. ondes limpides, tantôt sur de vertes prairies, tantôt sur des

rocs amoncelés. Les premières assises des Pyrénées se dé-

vctoppent rapidement d'étage en éta~'e, couvertes d'une SALUBRITÉ DES vmrc végétation luxuriante jusqu'à la hauteur commence ta a~).LNmi& UL& \'tLL~&. région des neiges; et, pour que rien ne manque à la ri- L'architecture ne doit pas seulement s'inspirer des conl'liesse de ce paysage, le séjour des hommes, après y avoir ditions relatives à t'étégance des villes, à la circulation des des villages et des châteaux forts, y a laissé des rues, à la commodité des édifices: elle doit s'inspirer avant ruines moussues, des tours à demi ensevelies sous la vé- tout de celles qui se rapportent à la salubrité. Si l'homme, gétation, des pans de vieux murs écroulés, débris impor- en habitant l'intérieur des villes, au lieu de vivre en liberté tants et pittoresques dont l'aspect imprévu, au milieu de ces à la campagne, entoure son existence physique de circonsplendeurs de la nature, remplit l'âme de sensations à la stances différentes de celles que lui avait faites la nature, fois douces et tristes. L'abbaye ruinée de Saint-Savin et il faut que ces circonstances nouvelles lui soient avantaie-bourg de ce nom dominent, avec les ruines de t'ancien j geuses jusque dans leurs dernières conséquences. C'est château de Héaucens,ta belle vaHéed'Argetés.&Kt~-&:M?:, ce qm donne tant d'importance à la considération des si recherché par les touristes, doit sa célébrité au carac- phénomènes qui tendent à se produire à la kngue dans tère romantique et religieux que lui impriment les con- ]e sol des villes par l'effet de l'imprégnation des matières

')~n.k\'v!m).t.