Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 29 à 29 sur 416

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Le Magasin pittoresque / publié... sous la direction de M. Édouard Charton

Éditeur : [s.n.] (Paris)

Date d'édition : 1854

Contributeur : Charton, Édouard (1807-1890). Directeur de publication

Contributeur : Desportes, François. Rédacteur

Type : texte

Type : publication en série imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : application/pdf

Format : Nombre total de vues : 37695

Description : 1854 (A22).

Description : Appartient à l?ensemble documentaire : Pam1

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k314378

Source : Bibliothèque nationale de France

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32810629m

Relation : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32810629m/date

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 93 %.
En savoir plus sur l'OCR


SAINT-SAVIN

fHnntes-Pyr<Mes). ).

(. !it'\m;nS.!int-S.)vn),d~ns les P;'[cm''es.?Dessin de Kiu'tGirard~'t,d'âpres de Fontenay.

Les Béarnais ont. donné le nom de parais J'/lp'es u structions de son ancienne abbaye échappées à la destrm'nne admirable vattée du département des Hautes-Pyrénées. tion et la nature des sites environnants. C'est, du reste resp)end)ssantc de beautés pittoresques et de fertilité spon- un bourg sans importance de l'arrondissement d'Ar"'e!è~ tanée. Le ~fi:'e de Pf<K et le gave d'~lzK/t y roulent teurs (iiigorre), à 30 kilomètres sud-ouest de Tarbes. ondes limpides, tantôt sur de vertes prairies, tantôt sur des

rocs amoncelés. Les premières assises des Pyrénées se dé-

vctoppent rapidement d'étage en éta~'e, couvertes d'une SALUBRITÉ DES vmrc végétation luxuriante jusqu'à la hauteur commence ta a~).LNmi& UL& \'tLL~&. région des neiges; et, pour que rien ne manque à la ri- L'architecture ne doit pas seulement s'inspirer des conl'liesse de ce paysage, le séjour des hommes, après y avoir ditions relatives à t'étégance des villes, à la circulation des des villages et des châteaux forts, y a laissé des rues, à la commodité des édifices: elle doit s'inspirer avant ruines moussues, des tours à demi ensevelies sous la vé- tout de celles qui se rapportent à la salubrité. Si l'homme, gétation, des pans de vieux murs écroulés, débris impor- en habitant l'intérieur des villes, au lieu de vivre en liberté tants et pittoresques dont l'aspect imprévu, au milieu de ces à la campagne, entoure son existence physique de circonsplendeurs de la nature, remplit l'âme de sensations à la stances différentes de celles que lui avait faites la nature, fois douces et tristes. L'abbaye ruinée de Saint-Savin et il faut que ces circonstances nouvelles lui soient avantaie-bourg de ce nom dominent, avec les ruines de t'ancien j geuses jusque dans leurs dernières conséquences. C'est château de Héaucens,ta belle vaHéed'Argetés.&Kt~-&:M?:, ce qm donne tant d'importance à la considération des si recherché par les touristes, doit sa célébrité au carac- phénomènes qui tendent à se produire à la kngue dans tère romantique et religieux que lui impriment les con- ]e sol des villes par l'effet de l'imprégnation des matières

')~n.k\'v!m).t.