Your request:


Downloading format: : Texte

Screens 100 à 100 sur 416

Nombre de pages: 1

Full bibliographic record:

Titre : Le Magasin pittoresque / publié... sous la direction de M. Édouard Charton

Éditeur : [s.n.] (Paris)

Date d'édition : 1854

Contributeur : Charton, Édouard (1807-1890). Directeur de publication

Contributeur : Desportes, François. Rédacteur

Type : texte

Type : publication en série imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : application/pdf

Format : Nombre total de vues : 37695

Description : 1854 (A22).

Description : Appartient à l’ensemble documentaire : Pam1

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k314378

Source : Bibliothèque nationale de France

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32810629m

Relation : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32810629m/date

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

The text below has been produced using a process called optical character recognition (OCR)
Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page. The O.C.R. ratio for this document is 93


sont les fruits de l'histoire et de la poésie, quelle est la nécessité de la grammaire, la base et le fondement des autres sciences et que pour conduire ces choses à un degré de perfection qui les rendit avantageuses la république, il fattait dresser le plan d'une compagnie où la vertu seule fût admise, le mérite placé, l'esprit et le savoir rassemblés par des suffrages. LA BRUYÈRE. LE ROI DE LA ROUE.

LÉCEKDE 'ttBÉTA!KE.

Le roi Tchakravartin, roi de la roue, possédait les sept choses précieuses le trésor de la roue, le trésor de l'éléphant, le trésor du cheval le trésor de la femme, le trésor de la perle, le trésor du maître de la maison, et le trésor du conseiller.

c De quelle manière le roi Tchakravartin est-il en possession du trésor de la roue (')?

)' J'ai appris que, pour le roi Kchattriya, qui a tavé sa tête le quinxiémejour de la lune destiné a la pénitence, qui a jeûné, et est allé sur les terrasses du palais envi-

Le ro) TchtAMvartin ( qui tourne la roue ) et ses sept trésors. Bas-relief du Musée de Madras, provenant du MauMMMpouram.

Le ~'Mor femme. La femme est convenable, née de la race kchattriya (caste militaire) pas trop grande, pas trop petite, pas trop grasse, pas trop ma)gre, pas trop blanche, pas trop noire; très-belle, bienveillante, agréable aux yeux, d'une beHecouteur et parfaitement proportionnée. De tons ses pores s'échappe un parfum de santal sa bouche exhale le parfum du lotus bleu.

Le ;)'eso)' ~«MSt~'a de la M~son. Le ma!tre de la maison (intendant ou premier ministre) est savant, éclairé, prudent. Il a un osit divin qui lui fait découvrir, dans la circonférence d'un yôdjana (5 kilomètres), les trésors cachés qui n'ont pas de maître, et dont il fait la propriété du roi qui <0!H'7te la roite.

Le trésor dit conseiller. Le conseiller est sage, éclaire, prudent, et aussitôt que la loi a pensé à faire un choix, il choisit les armées qu'il faut choisir.

On trouve dans les livres bouddhistes une autre nomenclature des choses précieuses, convenable pour tout le monde les trésors de l'éléphant, du cheval, de l'homme (') Voy. le Lalita Vistara ~}~Ct <c/t'e)- p~, ou Développement des jeux, traduit sur la version tibétaine du BkaMtgMur, parPb.-Ed. FoMaux,<8.i8.

ronné de ses femmes, le trésor de la rone divine apparaît dans la région occidentale, et que c'est ainsi qu'il sera un roi Tchakravartin.

e. Et le roi Tchakravartin, ayant rejeté son manteau sur une épaule, et mis' le genou droit à terre, de la main droite pousse cette roue divine en disant Tourne, vénérable et divin trésor de la roue, avec la loi, et non sans la !oi 1

c Cependant cette roue, mise en mouvement par le roi Kchattriya, s'avance en faisant naître des apparitions dans l'atmosphère orientale,)' »

Le trésor de la roue donne une puissance surnaturelle, assure la victoire, etc.

Le trésor de r<'7ep~ant. L'éléphant est blanc, la tcte ornée d'or; il va à travers les cieux; on l'appelle Bodhi (intetiigence).

Le trésor du cheval. Le cheval est b~uàtre, sa tête est noire, sa crinière noire; il va à travers les cieux. On l'appelle Balôhaka (rapidité du nuage).

Le <M'so)' ~e7e perle. La perle est toute bleue et a les huit nuances du !apis-Iazu!i. A minuit, eMe éclaire comme le soleil.

esclave, de la femme esclave, de t'ouvner, du champ, du ménage.

DOUCË FRANCE. I I

< Douce France » est une expression favorite de la poésie chevaleresque du douzième et du treizième siéc)e.

Dep)usursdMSM&rcmcmbrt'r)ipt)st.

De <!M~ce France, des humes de sun lign.

~<!C7tHKM?t~e/!c~O)tf!.

Ci n'en perdrat France ~M~ee sun los.

Ibid.

!) est en douce FroxM un bon rot Loeys.

AMe~/M'aM.

Et puis en douce frnnce à Karlemaine iras.

Contt de N'on~ane.

BUREAUX D'ABONNEMENT ET M VE~TE, rue Jacob, 30,âParM.

r~TOCRAPmE DE J.BEST,RUE POUPÉE,'?.