search inAll Gallica

search form for All Gallica

    search in Books

    search form for Books

      search in Manuscripts

      search form for Manuscripts

        search in Maps

        search form for Maps

          search in Images

          search form for Images

            search in Periodicals

            search form for Periodicals

              search in Sound recordings

              search form for Sound recordings

                search in Scores

                search form for Scores
                  Close
                  Please type your search term
                  Close
                  Home Consultation

                  Full record

                  Fermer

                  Titre : L'Univers. , Algérie / par MM. les capitaines du génie Rozet et Carette. États tripolitains / par M. le Dr Ferd. Hoefer. Tunis / par le Dr Louis Frank,...

                  Auteur : Rozet, Claude-Antoine (1798-1858)

                  Auteur : Carette, Antoine-Ernest-Hippolyte (1808-1890)

                  Auteur : Frank, Louis (1761-1825)

                  Éditeur : Firmin Didot frères (Paris)

                  Date d'édition : 1850

                  Sujet : Algérie -- Histoire

                  Sujet : Algérie -- Géographie

                  Sujet : Tripoli (Liban)

                  Sujet : Tripoli (Libye)

                  Sujet : Tunis (Tunisie) -- Histoire

                  Type : monographie imprimée

                  Langue : Français

                  Format : 3 parties en 1 vol. (32-347-128-228 p.-[7] f. de pl.-[1] dépl.) : carte et pl. gravées ; in-8

                  Format : application/pdf

                  Droits : domaine public

                  Identifiant : ark:/12148/bpt6k30796c

                  Source : Bibliothèque nationale de France

                  Relation : Notice d'ensemble : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb39203147m

                  Relation : Titre d'ensemble : L'Univers : histoire et description de tous les peuples

                  Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb308770555

                  Description : Comprend : États tripolitains ; Tunis ; Précis historique des révolutions de Tunis

                  Provenance : bnf.fr

                  Date de mise en ligne : 15/10/2007

                  Close
                  First page Previous page Page
                  Next page Last page (Screen 705 / 732)
                  Download / Print
                  Fermer la popin

                  Download

                  You can obtain several pages of this document as an electronic file. You may choose one of the following formats : PDF, single page JPEG or plain text.

                  Choose format :
                  PDF
                  JPEG (Only the current page)
                  txt


                  Choose to download:
                  full document
                  a portion of this document


                  By checking this box, I acknowledge having read conditions of use and accept them.

                  Close
                  Contribute

                  Report an anomaly

                  Want to report an anomaly on the following document :

                  Title : L'Univers. , Algérie / par MM. les capitaines du génie Rozet et Carette. États tripolitains / par M. le Dr Ferd. Hoefer. Tunis / par le Dr Louis Frank,...

                  Author : Rozet, Claude-Antoine (1798-1858)

                  Url of the page : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k30796c/f705.image


                  Please describe the observed anomaly as exactly as possible,with the following proposals and/or the comment box.


                  Nature of the problem :

                  Wrong bibliographic data

                  Inconsistency between bibligraphic data and document posted

                  Blurred and truncated images

                  Incomplete Document or missing pages :

                  Incorrect or incomplete table of contents

                  Download problem

                  Unavailable Document

                  zoom

                  OCR/text

                  audio mode

                  Full Screen

                  other (please specify in comments)

                  Other (please specify in comments)


                  Comments :



                  Please leave us your email so we can respond :


                  Please copy the characters you see in the picture

                  The text doesn't conform to the displayed image

                  Close
                  Buy a reprint
                  Fermer la popin

                  Buy a reprint

                  This document may be reproduced identically by visiting the following associate site(s):
                  TheBookEdition IkiosqueEdilivre

                  Close

                  Send by e-mail

                  Fermer
                  A mail has been sent A problem occured, the e-mail delivery failed. Please try again.
                  Close

                  Search module

                  Click here to toogle the search panel

                  Search results

                  Search this document

                  The text below has been produced using a process called optical character recognition (O.C.R.). Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page.

                  The recognition rate for this document is 92.82 %.




                  TUNIS.

                  30i

                  Arrivés au pied de ces hauteurs, les
                  Arabes se partagèrent en deux corps
                  l'un cerna la montagne, l'autre mit
                  pied à terre, et monta résolument à
                  l'assaut quoique réduits à moins de
                  quinze cents combattants, les rebelles
                  purent encore tenir longtemps tête aux
                  Arabes; mais à la fin la supériorité du
                  nombre t'emporta six cents Turks mi-
                  rent bas les armes, les autres étaient res-
                  tes sur le champ de bataille du côté des
                  Arabes la perte n'avait été que de deux
                  cents hommes. La nouvelle de cette vic-
                  toire fut aussitôt portée au Bey, et on
                  prit ses ordres sur le sort que devaient
                  subir les prisonniers.

                  Ce prince ordonna qu'on lui envoyât
                  le préfendu Bey, nommé par les rebel-
                  les, ainsi que les membres du nouveau
                  ministère qu'ils avaientcomposé et vingt-
                  sept enfants qui avaient suivi les Turks
                  dans leur fuite quant aux autres révol-
                  tés il permettait de tes tuer tous et )es
                  Arabes, de tout temps ennemis jurés
                  des Turks, exécutèrent cet ordre avec ar-
                  deur. Le 5 du mois de Chaabân (4 sep-
                  tembre) tous les prisonniers furent mas-
                  sacrés, à l'exception de trente-deux,
                  qui furent conduits au Barefo. Les
                  cinq principaux chefs furent étranges
                  avec le faux Bey, et les ministres, ainsi
                  que les enfants, mis en prison plus tard
                  les ministres du Bey rebelle subirent le
                  même sort que leur chef, après qu'Ha-
                  MOKcM-.facAfi eut tiré de leurs aveux
                  tous les renseignements nécessaires pour
                  prévenir une nouvelle révolte les enfants
                  prisonniers obtinrent grâce entière, et
                  furent incorporés dans la garde particu-
                  lière du prince.

                  Le Bey laissa aux Bédouins toutes les
                  dépouilles des Turks, et ce butin fut con-
                  sidérable car il consistait en argent,
                  or, diamants, armes, et autres effets
                  précieux, qu'ils avaient votés dans le pit-
                  lage des boutiques de la ville.

                  Ainsi se termina cette rébellion, et le
                  Bey prit toutes les mesures nécessaires
                  pour s'assurer qu'un semblable attentat
                  ne pourraitjamais se renouveler.
                  Le règne de T/a'MtOMf/sA-~acM fut
                  beaucoup plus long que ceux de la plu-
                  part de ses prédécesseurs, et surtout
                  que ceux de ses prédécesseurs électifs.
                  La plupart de ceuK-ci n'avaient eu qu'un
                  renne éphémère; l'assassinat ne les avait

                  fait monter au pouvoir qu'avec la per-
                  spective que l'assassinat les en ferait des-
                  cendre. Par une exception remarquable
                  dans ces annales de violences de meur-
                  tres et de catastrophes, Hamoudah-Pa-
                  eM se maintint paisiblemeut sur le
                  trône de Tunis pendant trente-trois
                  années il mourut la veille de la fête
                  d'E/eM<r(l) de l'an 1229de)'héKire
                  (14 septembre 1814 de l'ère chré-
                  tienne) (2).

                  Je ne puis terminer ce récit du règne
                  de ~amow~-faeA~ sans dire quc)-
                  quesmotsdu sceau de ce prince, dont je
                  joins ici l'empreinte.

                  J'ai regardé cette insertion comme
                  d'autantplus intéressante, qu'elle me
                  fournira )'occasion de quelques remar-
                  ques curieuses.

                  On y lit, dans le cartouche formé par
                  le cercle intérieur, la légende suivante,
                  contenant le nom et les titres du prince
                  HAMOLDAH-PACuA-BF.Y, Ml!EMYRAN (3).
                  (i) Ce nom, qui signifie en arabe /a cessa-
                  tion du /eMt;e, est donné par les Musutmans
                  an premier jour du mois de (~/ta'ot<(! parce
                  qu'en effet c'est le jour cesse l'obligation
                  du jeune imposé aux Musulmans par leur reli-
                  gion pendant le mois entier de .HanM~a'a~.
                  On donne aussi à ce jour le nom d'e/K~
                  (la fête de )a cessation du jeûne). C'est à cause
                  de cette fête que le dixième mois de l'année
                  lunaire des Musulmans, C/MO;«! a reçu chez
                  les Barbarcsques le nom de C/taAar-i'oHr.
                  (a) Le lecteur trouvera sur ~amouo'a/t-fo-
                  e~a des détails plus circonstanciés dans le
                  chapitre VIII de la première partie ci-dessus,
                  détails donnés par )e docteur Frank lui-même,
                  dont les deux voyages et le séjour à Tunis
                  eurent lieu sous le règne de ce prince.
                  (3) Le mot .Myrm~n signifie prince des
                  ~rcrcf.t,


                  Source: gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France

                  Share

                  Permalink on this document

                  Permalink on this page
                  Embeddable widget

                  Embeddable thumbnail
                  Send by e-mail

                  Blogs and social networks