search inAll Gallica

search form for All Gallica

    search in Books

    search form for Books

      search in Manuscripts

      search form for Manuscripts

        search in Maps

        search form for Maps

          search in Images

          search form for Images

            search in Periodicals

            search form for Periodicals

              search in Sound recordings

              search form for Sound recordings

                search in Scores

                search form for Scores
                  Close
                  Please type your search term
                  Close
                  Home Consultation

                  Full record

                  Fermer

                  Titre : L'Univers. , Algérie / par MM. les capitaines du génie Rozet et Carette. États tripolitains / par M. le Dr Ferd. Hoefer. Tunis / par le Dr Louis Frank,...

                  Auteur : Rozet, Claude-Antoine (1798-1858)

                  Auteur : Carette, Antoine-Ernest-Hippolyte (1808-1890)

                  Auteur : Frank, Louis (1761-1825)

                  Éditeur : Firmin Didot frères (Paris)

                  Date d'édition : 1850

                  Sujet : Algérie -- Histoire

                  Sujet : Algérie -- Géographie

                  Sujet : Tripoli (Liban)

                  Sujet : Tripoli (Libye)

                  Sujet : Tunis (Tunisie) -- Histoire

                  Type : monographie imprimée

                  Langue : Français

                  Format : 3 parties en 1 vol. (32-347-128-228 p.-[7] f. de pl.-[1] dépl.) : carte et pl. gravées ; in-8

                  Format : application/pdf

                  Droits : domaine public

                  Identifiant : ark:/12148/bpt6k30796c

                  Source : Bibliothèque nationale de France

                  Relation : Notice d'ensemble : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb39203147m

                  Relation : Titre d'ensemble : L'Univers : histoire et description de tous les peuples

                  Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb308770555

                  Description : Comprend : États tripolitains ; Tunis ; Précis historique des révolutions de Tunis

                  Provenance : bnf.fr

                  Date de mise en ligne : 15/10/2007

                  Close
                  First page Previous page Page
                  Next page Last page (Screen 211 / 732)
                  Download / Print
                  Fermer la popin

                  Download

                  You can obtain several pages of this document as an electronic file. You may choose one of the following formats : PDF, single page JPEG or plain text.

                  Choose format :
                  PDF
                  JPEG (Only the current page)
                  txt


                  Choose to download:
                  full document
                  a portion of this document


                  By checking this box, I acknowledge having read conditions of use and accept them.

                  Close
                  Contribute

                  Report an anomaly

                  Want to report an anomaly on the following document :

                  Title : L'Univers. , Algérie / par MM. les capitaines du génie Rozet et Carette. États tripolitains / par M. le Dr Ferd. Hoefer. Tunis / par le Dr Louis Frank,...

                  Author : Rozet, Claude-Antoine (1798-1858)

                  Url of the page : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k30796c/f211.image


                  Please describe the observed anomaly as exactly as possible,with the following proposals and/or the comment box.


                  Nature of the problem :

                  Wrong bibliographic data

                  Inconsistency between bibligraphic data and document posted

                  Blurred and truncated images

                  Incomplete Document or missing pages :

                  Incorrect or incomplete table of contents

                  Download problem

                  Unavailable Document

                  zoom

                  OCR/text

                  audio mode

                  Full Screen

                  other (please specify in comments)

                  Other (please specify in comments)


                  Comments :



                  Please leave us your email so we can respond :


                  Please copy the characters you see in the picture

                  The text doesn't conform to the displayed image

                  Close
                  Buy a reprint
                  Fermer la popin

                  Buy a reprint

                  This document may be reproduced identically by visiting the following associate site(s):
                  TheBookEdition IkiosqueEdilivre

                  Close

                  Send by e-mail

                  Fermer
                  A mail has been sent A problem occured, the e-mail delivery failed. Please try again.
                  Close

                  Search module

                  Click here to toogle the search panel

                  Search results

                  Search this document

                  The text below has been produced using a process called optical character recognition (O.C.R.). Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page.

                  The recognition rate for this document is 92.82 %.




                  ALGÉRIE.

                  t91

                  prouvaderevers dans les combats multi-
                  pliés qu'il livra. Aussi sage dans les con-
                  seils qu'intrépide les armes à la main, il
                  mit tous ses soins àfaireoubtierauxBer-
                  bères l'humiliation de leur défaite. Il fit
                  épouser à ses lieutenants et à ses prin-
                  cipaux officiers les filles des chefs des
                  contrées qu'il avait soumises. Il rappela
                  aux Berbères leur communauté d ori-
                  gine avec les Arabes, et convertit la
                  majeure partie à l'islamisme. Les Ber-
                  bères, ainsi que les descendants des co-
                  lons romains, étaient chrétiens; mais
                  depuis l'invasion vandale l'arianisme
                  avait fait de grands progrès parmi eux.
                  On sait que cette secte, se rapprochant
                  beaucoup de la doctrine islamique, re-
                  gardait Jésus-Christ comme un pro-
                  phète, et non comme le fils de Dieu;
                  cette analogie dans les croyances rendit
                  plus facile la tâche de Mouca. Il sut
                  ménager les superstitions et les préjugés
                  des populations qui habitaient les mon-
                  tagnes. Il n'exigea d'elles que de recon-
                  nattre Mohammed comme prophète, lais-
                  saut au temps de purifier leur foi. Ne
                  craignant rien de ces montagnards, qui
                  étaient disposés à ne pas attaquer leurs
                  voisins pourvu qu'on ne vînt pas les in-
                  quiéter, Mouca eut en eux des alliés
                  plus que des administrés, et ils lui four-
                  nirent de vaillants auxiliaires pour la
                  conquête de l'Espagne.

                  La gloire que Mouca ben Nocaïr avait
                  acquise, le pouvoir sans bornes dont il
                  disposait, et, qu'en partant pour t'O-
                  rient, il avait délégué à ses deux fils, le
                  firent tomber en disgrâce. Dépouulé de
                  tous sesbiens, jeté en prison, il mourut,
                  à t'âge de soixante-treize ans, dans la
                  plus~ffreusemisère. Soliman ben Abd-el-
                  Malek, septième khalife ommiade, qui
                  venait de succéder à son frère, confia le
                  gouvernement de la province d'Alrique
                  à Mohammed ben lézid.

                  Schismes et révoltes.

                  A partir de cette époque et jusqu'à la
                  chute de la dynastie des OmnnadM,
                  e'est-à-dire l'an 132del'hfgire(749
                  de J. C. ), un grand nombre de gouver-
                  neurs furent envoyés successivement
                  dans le Maghreb. Deux faits seulement
                  fixent plus particulièrement l'attention
                  pendant cette période de troubles et
                  d'agitations, qui précipitent l'amoindris-

                  sement et le fractionnement de l'auto-
                  rité. C'est, d'une part, l'apparition en
                  Afrique des khouaredj schismatiques
                  musulmans; de l'autre, une révolte
                  formidable des peuplades berbères. A la
                  suite des guerres acharnées qui déchi-
                  rèrent l'empire arabe en Orient et ame-
                  nèrent l'abdication du fils d'Ali en fa-
                  veur de Maouia, de nombreuses sectes
                  d'origines et de croyances diverses se
                  propagèrent; elles 'constituèrent une
                  sorte de protestantisme musulma n, appe-
                  lant les peuples à l'indépendance poli-
                  tique et religieuse, et prétendant rame-
                  ner les fidèles à la pureté de la foi et à la
                  pratique des bonnes oeuvres. Ces héré-
                  sies, comprimées tour à tour en Syrie,
                  en Perse, dans l'Arabie et dans t'Egypte,
                  furent introduites dans le Maghreb par
                  les milices venues de l'Irak pour tenir
                  garnison; elles se firent rapidement de
                  nombreux partisans parmi les Berbères.
                  Il semblait dans les destinées de ces
                  tribus, qui sous le règne du christia-
                  nisme avaient fourni aux Donatistes
                  et aux Circoncellions leurs plus intré-
                  pides adeptes, de chercher dans ces pro-
                  testations religieuses une voie pour
                  faire connaître leurs aspirations à l'in-
                  dépendance politique. La domination
                  arabe, en imposant à ces peuples l'isla-
                  misme, avait violemment comprimé en
                  eux des habitudes que de longues tradi-
                  tions avaient rendues chères; les vain-
                  queurs, qui étaient eu même temps les
                  initiateurs religieux,ne ménagèrent pas
                  toujours les susceptibilités de la race
                  vaincue, et tirent peser sur elle une su-
                  prématie oppressive.

                  D'un autre côté, la plupart des tribus
                  berbères étaient pour ainsi dire d'une
                  turbulence héréditaire, la révolte etait
                  en quelque sorte une nécessité de leur
                  vie. Aussi, dés le commencement des
                  premiers successeurs deMouca des ten-
                  tatives d'insurrection ne tardèrent pas
                  à éclater; facilement réprimées d'abord,
                  elles mirent bientôt en danger l'exis-
                  tence même de la domination arabe. La
                  plus considérable, dont les débuts fu-
                  rent signa!és par la défaite et la mort
                  deRa)toum, gouverneur de l'Afrique,
                  auprès de Tanger, fit des progrès telle-
                  ment alarmants, que le khalife Hachem.
                  dut appeler aux armes toutes les milices
                  de l'Orient. La Syrie envoya à elle seule


                  Source: gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France

                  Share

                  Permalink on this document

                  Permalink on this page
                  Embeddable widget

                  Embeddable thumbnail
                  Send by e-mail

                  Blogs and social networks