Your request:


Downloading format: : Texte

Screens 335 à 335 sur 650

Nombre de pages: 1

Full bibliographic record:

Titre : Archives des sciences physiques et naturelles / par MM. de La Rive, Marignac et J. Pictet

Éditeur : A. Cherbuliez (Genève)

Éditeur : Bibliothèque universelle (Genève)

Date d'édition : 1907

Contributeur : Pictet, François Jules. Rédacteur

Contributeur : Marignac, Charles (Jean-Charles Galissart de). Rédacteur

Contributeur : La Rive, Auguste de (1801-1873). Rédacteur

Type : texte

Type : publication en série imprimée

Langue : Français

Langue : language.label.français

Format : application/pdf

Format : Nombre total de vues : 54236

Description : 1907 (PERIODE4,T23).

Description : Appartient à l’ensemble documentaire : RfnEns0

Description : Appartient à l’ensemble documentaire : RfnEuro1

Description : Appartient à l’ensemble documentaire : RfnCoop1

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k299127p

Source : Bibliothèque nationale de France

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb327013645

Relation : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb327013645/date

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 02/10/2008

The text below has been produced using a process called optical character recognition (OCR)
Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page. The O.C.R. ratio for this document is 90


proportionnelle à la vitesse de désaggrégation, c'est-àdire

Cette formule (2) donnera toujours l'intensité de la radioactivité, k étant une constante dépendant complètement des circonstances de l'expérience exécutée. Mais pour l'application des formules (2) il n'est plus permis de se servir des valeurs (3) de N, et de N, parce qu'en réalité ces deux grandeurs ne sont pas indépendantes l'une de l'autre mais que la diminution de IN,, produit une augmentation de N,.

Tandis que le nombre N, des atomes primaires ne fait que diminuer par suite de leur désaggrégation avec la vitesse q, =>,N, le nombre N, des atomes secondaires diminue d'une part, en suite de leur désaggrégation, avec une vitesse q, = X,N,, d'autre part, il augmente parce que les atomes primaires désaggrégés se transforment en atomes secondaires. Nous ne savons guère quel est le nombre d'atomes secondaires qui se forment de chaque atome primaire désaggrégé afin d'éviter toute spécialisation précoce, admettons que chaque atome primaire se transforme en v, atomes secondaires. Puisque le produit primaire se détruit avec la vitesse q, = },N,, c'est-à-dire que 1,1V, atomes primaires se transforment par unité de temps, Il s'en suit que v,X,N, atomes secondaires sont formés par unité de temps. Ce nombre compense en partie la diminution de N, qui est donnée par q,. La vitesse résultante avec laquelle le nombre N, diminue devient donc