Accueil Texte brut
Mode texte Mode écoute
page 8 (vue 8 sur 8)
Page précédente  
  Première page

M. le comte R. de Tristan, au château de Cornage.

M. le docteur F. Trémolière, à NeuvilleBlocs.

Mme Victor Vée, à Mégève.

Mme de Verchère, au manoir du Clausne.

Mme la comtesse R. de Vitry d'Avancourt, à Versailles.

M. le lieutenant-colonel Vetillart, à Beuil.

M. le capitaine Vernazobres d'Albenas, à Tessé-la-Madeleine.

Mme la comtesse B. de Vauxmoret, au château du Chêne.

Mme Verd, à Toulon-Rodeillac.

M. J.-P. de Vendroux, à Calais. Mme E. Yves-Jallot, au château de la Violais.

M. André Ziegler, à Nenduyne.

ARRIVEES A PARIS M. le vicomte H. d'A^'0US5e- M. Martin Aldao, Mme Raôùl Aaron, M, Baillivet, Mlle Bernàbo, Mme Goudour, M. Henry Cachard, Mlle Jeanne Chevallier, Mme Dangelzer, Mme- Daveau, Mme Jean Donnay, M. Henry Defreyn, M. G. Ernoult, Mme M. Galleteau.M. Edouard Girard, Mme P. Herbulot, Mme la comtesse d'Hautpoul, née de Roys Il M. Paul-Jules' Hanin, M. Pierre Hefty, Mme André Jolivet, M. Henry Jaudon, M. Lucien Kolb, Mme Ph. KoechlinScbwartz, Mlle Cecilia Mac Kinnon, Mme. la comtesse Max de Longevialle, Mme E. Liez. Mme la comtesse de Limburg Stirum, Mlle -Laine, Mme Henri Laurent, Mme A. Le Blan, M. Marcel Legras, Mme Louise Maréchal, Mme François Marbeau, Mme Marteret, Mme Germaine Petit; M. Piérard, Mme J. Pérot, M. Jean Poftehaut, M. Jérôme Poindron, Mme Louis Perrot, Mme Pollock, Mme Renée Rimbaud, Mme Henri Roy, M. le baron de Seganville, M. Paul de Saisset, M. René du Temple.

A LA RELIGIEUSE DEUIL IMMEDIAT St. Kno Tronr.het -32, Plaeod» la Madelelne.PARIS

ÇAPF-FFMMF i"cl.M de Parti

OAUL rCIflIfill CrniSBLIITIOIB DE 1 i 5 i.

jjpA FA~d r'dafoloee4MoD Perb(Etoile)

itaG 161tI1U Hez-de-ehauesée A droite

FRAICHEUR NOCTURNE c.

.tl ""t\;¿

J.. PROMENADE EN BAJEifl

r; t,

Tous les soirs, par beau temps (excepté les dimanches), un bateau spécial part pour Suresnes (Bois 'de Bou-

logne)

Départ du ponton de lîHôtèl de Ville à 21 heures.

Départ du ponton du Louvre à 21 h. 5. Départ du ponton de la Concorde à 21 'h. 10.

Escale à l'aller et au retour à SaintGloud,

1 heure d'arrêt à Suresnes.

Départ de Suresnes à 23 heures. Târiîs trajet simple, 5 francs; aller ejt, .retour, 7 fr. 50.

CHEMIN DE FER DU NORD

Société de Transports auxiliaires ̃ de la région du Nord

Visite des champs de bataille

̃ Circuit d'autocar au départ de Laon La Société .de Transports aùxiliaires de la région du Nord organise chaque dimanche, jusqu'au 11 septembre inclus, un circuit d'autocar permettant la visite des principaux champs de batailles de l'Aisne (Chemin des Dames, fort de la Malmaison, plateau de Caiffornie), ainsi que du château de Marchais et de la basilique de XotrÊyPame de Liesse.*

Départ de la gare de Laon à 13 h. SO retour à 18 h. 30.

(En correspondance avec les principaux trains de Paris).

Prix du circuit d'autocar, 30 francs. Réduction de 40 0/0 sur le prix des billets de chemin de fer permettant de rejoindre le point de départ du circuit.

̃• Livret-guide officiel 1932

(Affiches illustrées)

Pour permettre à sa clientèle d'arrêter le choix de sa villégiature pour les prochaines vacances, la Compagnie du Chemin de fer du Nord met en vente sont Livret-Guide officiel pour l'année 1932, avec les horaires du service d'été. On peut se le procurer au prix de 2, francs, dans les bibliothèques des gares et dans les bureaux de renseignements des gares de Paris-Nord, Amiens et Lille. En outre, ce Livret-Guide sera envoyé franco, contre la somme de 2 fr. 65, sur demande adressée au secrétariat général de la Compagnie (publicité), 18, rue de Dunierque, à Paris (10°).

D'autre part, le Secrétariat général de la Compagnie (publicité) met en vente les affiches illustrees éditées par le réseau. Leur prix varie de 3 à 10 francs. Pour les commandes par correspondance, il y a lieu d'ajouter le montant des frais d'envoi (1 fr. 95, pour les deux premières affiches, 2 fr. 15 pour trois affiches, jusqu'à cinq).

CHEMIN DE FER DE P.-L.-M.

f'?aT vos excursions en forit de Fontainebleau

Tous quittez le train, le matin, à Bois-leRoi, Fontainebleau, Thoniery ou irMpret, pour excursionnér en ïorêt et vous1 'Vous croyez tenu, ayant un billet d'aller et retour, de reprendre le train à la gare où vous êtes descendu.' ̃ i t- ?' Vous n'êtes pas obligé de le faire. Après votre excursion, et moyennant un léger supplément, si le parcours est plus long, vous pourrez partir de la gare la plus proche, même- gare de la rive droite de la Seine Vulaines, Héricy, Fontaine-le-Port, etc.

Feuilleton de FIGARO du 21 août 1932 =̃̃•̃ ̃̃••:̃ -̃:̃̃̃' -•̃-•-̃̃•̃̃ (37) SIBYLLE

ou

LE DERNIER AMOUR

L'amour est une passion en désir.

.̃:•'•̃̃•' DANTE.

Livke II MANUSCRIT D'HUBERT DE Mièges "̃• TROISIEME CAHIER

y-, }'̃ :y^ (suho ..̃•̃̃

Comment a-t-on laissé passer ^ela? Peut-êlfe l'en^ nemi connaît-il nos mouvements, a-t-il deviné notre' plan d'opérations! Mais s'il les ignore, si même il ne fait que les soupçonner, comment le renseigner ainsi? Ah! dans la guerre, avecf quelle nécessité souveraine s'impose l'autorité!

Rentré ce soir après une journée où j'ai conduit nies mobiles à un exercice de petite guerre et leur ai montré comment on s'éclaire et comment on se garde. Enfin, j'ai causé avec Rose-Anne, remise de sa! fatigue. Mais elle a honte de son départ et j'ai dû le prendre à mon compte

Si Paris est un jour assiégé, ce qui est possible, tu n'y serais qu'une bouche inutile. Ici, tu es à ta place pour garder le château, assurer les cultures, visiter les paysans, recevoir au besoin des blessés, et nous attendre, ton mari et moi. .Ah! si vous aviez vu, père, tous ceux qui par.-

Les Mots croisés-Enigmes Problème du 21 août

H ortzontttlement. I. Se dit d'un homme qui fut victime d'un escroc Le bout eu est triste. II. Théoriquement impossible i New-York. III. Commencement d'une ascension Elle est indigne de Padoration qu'elle suscite. IV. Commune des BassesAlpes Entre deux éminences. V. Il battit les troupes du pape Léon IX puis se réconcilia avec lui Souvent nécessaire pour passer à l'étranger. VI. Elle contribue à amener l'eau au moulin; Les Parisiens seraient, en ce moment bien heureux d'en recevoir. VII. Des cannes sont nécessaires pour l'obtenir II contribue parfois à entretenir le zèle d'un fiancé. VIII. Qualifie une femme qui, au dire d'un Latin, s'expose à ne trouver que des os quand elle se met à table. IX. Attristé Risqua de perdre la vue. X. Ce que doit être l'auditeur d'un beau drame Sujet imprécis Se disait jadis d'un laquais. XI. Prénom d'une femme célèbre par son esprit et sa beauté Conjonction Désigne un prélat. XII. Traînées par un indigent. Verticalement. 1. Certain prouve qu'un élève est mal doué ou paresseux. 2. Se dit d'une plaisanterie Du titre d'un grand journal. 3. Proféré par un homme dédaigneux Orateur et consul sous Caligula; Courses entre deux guichets. 4. Un débiteur voit avec satisfaction le sien grandir. ̃ f>. Fin de verbe Recherchées par des amateurs de mots croisés. 6. Permet de suivre le plus court chemin d'uu point à un autre Il s'illustra à Moùkden en 1905. 5. Il coule en Chine Il dorait d'immenses figures géométriques'* Sur une carte adressée à un concitoyen. 8. Invite un pianiste à modérer son jeu Forme souvent adoptée par une escadrille d'avions en vol Fit comme un profes-

s&\n*.£d'or£h,ogirapljG,; ̃ 9.- D'une; expression

latine évoquant de suprêmes recommandations. 10. Il fut transformé en montagne Se dit d'une Tcouleuvre. -il. Ce que voudrait être certain martyr II eût été préférable que le télégraphe ne fût pas installé dans cette ville.

Solution du problème du 14 août

ECLAIRCISSEMENTS

Horizonftilement. Y.Ti = Titane (symbole chimique) Nèle (15 deniers)8 les trente deniers de Judas. IX. S.S. = Sa Sainteté Nomaque (Poulbot a donné son nom à celui de Paris). X- « Uti non abuti ».

Verticalement. 3. RR = « errèrent ». 9. Les trois Curiaces étaient originaires d'Albe. 9. Bi symbole chimique du bismuth. 10. A E 1 0 U abréviation de la devise de la maison d'Autriche,: « Anstriae est imperare orbi universo ». 11. Il Et s'il n'en reste qu' un je serai celui-

là ».

Lés meilleurs médicaments se trouvent

A LA PHARMACIE NORMALE 17 et 19, rue Drouot

taient! Des familiers des Tuileries ont déjà laissé l'Impératrice.

Les rats quittent le navire qui fait eau. Elle me cita des noms et s'indigna des calomnies qui en ajoutaient les journaux n'avaient-ils pas annoncé le départ pour Londres de la maréchale Caurobert, d'origine écossaise, quand celle-ci restait fidèlement et rendait chaque jour visite à sa souveraine? Alors, n'y tenant plus, j'ai cité à mon tour le nom qui m'est cher

Et Mme de.? 'f

Oh! celle-ci, rien à craindre. Elle est restée, elle restera. Seulement elle a perdu son rire. Elle est grave et triste et pourtant c'est elle qui relève les courages autour d'elle, calmement, tranquillement.

Et son ,mari?

Il travaille à son poste. On ne le voit guère. Son poste est si important.

C'est juste. Quand l'as-tu vue?

Lui?

Non, elle. ,:• ••• Elle est venue me dire adieu. Elle m'a regardée et embrassée. Elle était très émue.

Oui. elle t'aime beaucoup. Elle pleurait? Non, Sibylle ne pleure pas. Elle a tant d'empire sur elle-même!

Je n'ai pas osé pousser plus loin l'interrogation. Cette visite de Sibylle ne me visait-elle pas à travers ma fille? J'ai regardé Rose-Anne pour y retrouver les regards et les caresses de l'autre et j'avais envie d'embrasser les joues que l'autre avait effleurées. Avait-on prononcé mon nom, demandé de mes nouvelles, formulé quelque vœu ou quelque souvenir à mon adresse? La question me brûlait les lèvres et je ne l'ai pas posée. Sans doute Sibylle n'avait-elle rien dit, sans quoi j'en eusse été informé. Elle se réservait encore et refusait de se livrer. Jamais elle ne se livrerait, et pourtant j'avais l'intuition que je n'étais pas abandonné. Je

-•'̃ Août 3870.

LA VIE SPORTIVE ̃̃'• wvv^ssiÊ ̃̃,̃̃̃

LES COURSES A DEAUVILLE

Aujourd'hui, à 14 h. 15, courses à Deauville. Gagnants de Figaro

Prix de Dives. Scintillante II, Enclave.

Prix du Conseil Général. Newark, Valréas II.

Prix du Havre. Lord Byron, Un Mitrailleur.

Prix Morny. Ecurie Widener, Coque de Noix.

Prix de Trouville. Rareweed, Gallochio.

Prix des Marettes. Scmardière, Vela. DeàuviIXE, 20 août. Avec un tact qu'il convient de reconnaître, le soleil qui, ces jours derniers avait un peu abusé de son pouvoir a, aujourd'hui, tamisé ses rayons il en résulte une température rafraîchie dont chacun se réjouit.

Sur les 1.600 mètres de la belle ligne droite, grande attraction c'est, en effet, le jour du Grand Handicap de Deauville, qui. n'est pas par destination l'épreuve la plus probante du meeting mais qui a coutume d'exciter particulièrement les passions.

Cette année cependant le Grand Handicap va conjointement satisfaire les profanes et les juges les plus avertis. La brillante victoire qu'y remporte Lovelace sous le poids de 63 kilos, devant dix-huit adversaires, est de celles qui constituent un critérium de valeur qui marque lc point culminant de la carrière d'un cheval.

Ce fut fort beau à voir. Lovelace était au départ placé tout à fait à la gauche du peloton, mais cette place qui passe pour désavantageuse n'eut sur lui aucun effet. En l'occurrence sa classe fut la plus forte. Très vite il fut au premier rang et très vite sa puissance d'action mit en fàcheuse posture ses voisins de moyens moindres.

A deux cents mètres du poteau ifcse détachait magnifiquement, gagnant en crack véritable, en cheval de 1.600 mètres, type qui a conservé intacte, sa vitesse.

Il n'est que juste d'associer à son superbe succès le nom de son entraîneur, Batchelor, qui a admirablement compris le cheval un peu ̃ spécial ijjii; hij était confié et lui a permis de faire la preuve de sa qualité intégrale. En prenant la seconde place avec ses 58 kilos 1/2 derrière un pareil vainqueur, le quatre ans Tapinois a luimême accompli une performance qui lui fait honneur et qui achève de prouver que lorsque des animaux de classe réelle courent un handicap il est très difficile de donner aux mauvais et aux médiocres une chance contre eux la classe prime le poids. J. Trarieuct.

Prix d'Boulgate (15.000 francs, 1.200 mètres). 1. Pin iloney, à M. Frank Carter (L. Cordell) 2. Pampilhosa, à la baronne de Forest (B. Rosen) 3. Queen of Scots, à M. CI. Hobson (G. Weston) (2 long. 1/2, 1/2 long., 3/4 long.)

Pari mutuel à 5 francs (unifié). Gagnant 22 francs. Placés Pin Money, 8 fr. Pampilhosa, 9 fr. Queen of Scots, 6 fr 50. Prix de Beuzeual (mixte, 15.000 francs, 2.000 mètres). 1. Premier Plan, à M. J. D. Cohn (W. Sibbritt) 2. Simba, à M. A. K. Macomber (M. Lynch) 3. Amrou, à lady Granard (P. Villecourt) (3 long., 1 long. 1/2, 1/2 long.) s y Pari mutuel à 5 francs (unifié). Gagnant 14 fr. 50. Placés Premier Plan, 10 fr. 50 Simba, 12 fr. 50.

Grand Handicap de Deauville (50.000 francs, 1.600 mètres). 1. Lovelace, à M. James Hennessy (J. Jennings); 2. Tapinois, à aille J. Davies (C. Elliot) 3. Seguridad, à M. W. A. Chauler (J. Nyberg) (2 long. 1/2), 1 long. 1/2, encolure).

Pari mutuel à 5 francs (unifié). Gagnant 38 francs. Placés Lovelace, 14 fr. 50 Tapinois.Llî'flv;; Seguridad, 42 fr.

Prix de Càboùrg (15.000 francs, 1.200 mètres). 1. Pick Up, à M. Edouard Jonas (A.. Rabbe) 2. Gaur, à M. Paul Lêvy (W. Johnstone) 3. Quatrain, à Robert Bollack (B. Rosen) (tête, 2 long., 1 long.)

Pari mutuel à 5 francs (unifié). Gagnant 29 francs. Placés Pick Up, 8 fr. Gaur, 9 fr. 50'; Quatrain, 9 fr.

Prix de Reux. 1. Biltzalia; 2.'Rareweed; 3. Doublon.

Pari mutuel à 5 francs (unifié). Gagnant 62 fr. 50. Placés Biltzalia, 13 fr. Rareweed, 6 ir.

A ENGHIEN

Aujourd'hui, à 14 heures, courses à Enghien. Gagnants de Figaro

Prix de Chaillot. Fribourg, Gageure. Prix du Gros-Caillou. Guerrier II, Ecurie Moreau.

Prix de Monceau. Farceur, Depesslaux. Prix de Montpai'nasse. Fréniches, First. Prix du Panthéon. Gin II, Dompierre. Prix de Buenos-Aires. Amazone B, Emir IV.

Prix de la Muette. Fakir II, Coupe File.

Prix de Picpus (au trot monté, 8. 550 francs, 2.275 mètres). 1. Garnement II, à II. V. Fanrand (Verzèle) 2. Gageure, à M. Sahna (L. Pottier) 3. Général, à M. Y. Combot (M. James).

Pari mutuel à 5 francs (unifié). Cognant 18 fr. 50. Placés Garnement II, 8 francs Gageure, 7 fr. Général, 12 fr. 50.

Prix de Clignancourt (attelé, à ̃vendre, 7.000 francs, 2.800 mètres). 1. Ever Ready, à M. G. Pérot (P. Gitton) 2. César, à M. F. Laborde (Gamet) 3. Argences, à M. J. Cerf (Bégou).

Pari mutuel à 5 francs (unifié). Gagnant 17 fr. 50. Placés Evér, Beaflly» G. fr. 50 César, 14 fr. Argences, 8 fr.: j."

Prix de Berry (au trot monte, 7.5 00b fr», 2.300 mètres). 1. Favart,' à M. Essartiai père (Ar. Guigot) 2. Goélette III, à A. J. Millet (Réaud) 3. Gournay II, à M. Derossy (M. Dumontier).

Pari mutuel à 5 francs (unifié). Gagnant 145 francs. Placés Favart, 20 fr 50 Goélette III, 13 fr. Gournay II, 6 fr. 50. I Prix du Bel Air (au trot attelé, 8.500 fr.,

2.800 mètres). ^-Sï. Gardénia B, $ Mme Olga Finn (P. Finn)' 2. Gabal, ^SJ.H. CéranrMaillard (R. Cétan-MaillaTd) Y 3. Gracilité, à M. Poullack (fioudeau). '"S.

Pari mutuel à -5, francs (unifié). Gagnant 28 francs. Places Gardteià'B,' 18 fr. Gabal, 14 fr. Gracilité, 26 £p. q*ï"

Prix de Mintttnontant (au trot attelé, 10.000 francs, 2.100 mètres). 7– 1. Etoile Filante, à A. Delattre (A. Libeert) 2. Frimousse II, à Mme F. Devreese (F. Devreese) 3. Flagada, à la comtesse de la Jonçhières (Perlbarg).

Pari mutuel à 5 francs (unifié). Gagnant 31 francs. Placés Etoile Filante, 11 fr. 50 Frimousse H, 7 fr. 50.

Prix de Dublin (attelé, international, 15.000 francs, 2.100 mètres). >- 1. Franklin, à M. Humarau (H. Màsson) 2. Falésia, à M. V. Régis (X. Bernadin) 3. Ginaporta, à Mme F. Devreese (F. Devreese).

Pari mutuel a 5 francs (unifié). Gagnant 36 francs. Placés Franklin, 11: fr. 50 Falésia, 14 fr. Ginapoi-ta, 8 fr.SO.. Prix des Bu(tes3cfîttumont (attelé," 10.000 francs, 2.800~-mëtres).i'-S- l:: Géo M, S Mme L. Moreau (Th. Monsieur) 2. Guinée, au haras d'Octeville (A. Chbisselet) 3. Georgia II, à Mme Villenave (P. Finn).

Pari mutuel .5 francs (unifié). Gagnant 9 fr.. '50.

(: TENNIS

Le Tournoi du Gallja de ,Cannes Au cours de la cinquième journée du tournoi au GalKalsL. T. G. de Cannes, une surprise a «té enregistrée dans le simple f excellent joueur russe, Rodianko, succomba devant Georges de Macedo cette dêfastg esï-'jîueJà la fatigue de Rodzianko ivjîjjjj.: joue, jsjit la Côte d'Azur, son troisième tçurjioi.

Ainsi les deuxrtie'ml-finales auront lieu entre Landau efM&lex ̃" Wèîllj d'une part, et G. de Macedo; ej Rip,;yaQ,,Winkle. Voici les derniers résultats

Simple. Htfitîêmes de finale (fin) :I Rodzianko b. Félix Poulin, 6-2, 6-2. Quarts de finals liaudàub. Jourd-e, 6-2, 6-2 Alex Weill b, ilinh, 6-4, 8-6 G. de Macedo b. Rodzianko, 6-2, 6-3 Rip van Winkle b. BrunonjjB-3, 7-5. Simple dàm¥sï™ QtrartS' "de finale,: Mme de Costanzo b. Mme .Smallwood, walk-over.; Mme Boyéii'W, Mlle de Fabbricotti, 6-4, '6-85-6-1 misé Warden b, Mme Tomasi, 6-^1-6, 6-$ ;,Mlle L. Beyt b. baronne dè"Te!Ssier,;6"-î, 6-1. Double. Quarts de finale Jourde et Zafiropouio b. vicomte du Mandir et Gifford,w4^6-3t.6-3^ 'i,

La rencontre IJdWque-AngrletetrèP' sr

̃̃ :̃• •̃̃ '̃.̃.̃.• g, .->-}̃<

La première journée de la rencontre Belgique-Grande-Bretagne, qui est jouée sur les courts du Kiîocke Golf Club, au Zoucke, s'est terminée à l'avantage des Anglais qui ù'h% emporté. ,sjx. victoires, alors que les' Beiges àTpg,* acquéraient

quîUI?e: y/il; gnwn*

Voici les tes^kis^ Bo7e;

Simples. -4*i Tuckéy «/GinB.) Tj. Van Zuylen (B.), 10^2-6, WtfùK H. Wilde (G.-B.) b. Geelapd» 6-3. 6?fw- ',y

Simple dames.» Miss iK. Stammers (G.-B.) b. Mlle..iM. du Monceau, 6-3; 6-1. Doubles. 3iH. G.. N. -Lee-Tinckler (G.-B.) b. Geelapd-Lacroix,, 6-3, 6-3. Double damej3.ii Mrs !VVhittingstallmiss B. Nuthal},<G.-B.) b», Mlle SigartMlle Watson, 6^2i;6-3. ?.6rr.,

Double mixte. Mlle Sigart-Lacroix (B.) b. miss Nû6lall-Lee;'o^ 2-6, 6-3 F. D. WUde-miss_Heeley- (G.-B.) b. Mlle B. Watson-de Borman^. 6-2, 2-6, 6-3. NOUVELLE DES COURTS

Au tournobdu Casino de Newport (E.-U.) les Anglais Austin et Perry ont été battus en double par Lott et Frank Shields 6-4, 0-6, 6-4, 1-6, 8-6. En simple, Vines a eu de grandes difficultés à triompher de Joncs, récent vainqueur de- Perry, par 2-6, 10-12, 6-3, 6-2, 6-4. Allison battit Mangin par 7-5,. 6-4, 8-10, 10-8. v

Aux championnats féminins d'Amérique, qui se poursuivent à Forcstliills, les deux joueuses anglaises restent qualifiées. Dafîs leurs dernières rencontres, miss J. Jftîdley triompha de miss H. Painter, ^t6;8-6, 6-4, et Mrs Pittmann" élimina Hiiss Greef, 6-3, 6-2. Il faut noter la défaite de Mrs Harper, l'une des meilleures joueuses américaines, par miss Babock, 6-3, 7-5. Le 30 août, à Helsingsfors, les équipes du Danemark et de la Finlande se rencontreront.

Les championnats internationaux de Saint-Sébastien auront lieu -du 29 août au 7 septembre. ̃

~ïF

'?t–

Au Gplf^Çiùb de .SÏifltflnge

Parmi les dernières inscriptions reçues on relève -fes noms tfe-

Baron et barénne Desàzars de Montgaillard, Mlle jGarmen ..Maranon, Mlle Odette Bloch, Sarrade-Loucheur, Mlle Vouzelle, baron^ et baronne Vuillet, }f. et Mme Astràudo, M; ei Mme J. Le Bidan de SaittWIars,' .Mlle Delourme, Roger Amos, ilj.'Savoy.e»' Mme Chayoux, Sciama, Benèsta^i M.; et,Mjne J. Aumont, Béni R.aj;çnond, Boyer-Vidal, Michel Cogniet,Rbbert Bunoust, Clayton, Mme Batigne, .$. et Mme. G. Hamm, Tani, Hong, Ba$ E. Ferxnaud, comte de la Fortelle, eKVj. v "?'

A Royan-PontallUc

Deux épreuves importantes viennent d'être disputées au golf de Royan-Pontaillàc «s.jé Prix ^e#s.Vice-Présidé»its et' la ÇquneLéon Lehman. Pour ces deux compétitions les engagements ont été nombreux. "Voici quels furent les résultats r

Prix des VicèSPrêsïdenls. 1. M. et J. F. Martell 1$), 72 2. De Brémond d'Ars et Léon' ftjK 73 S: Varon et Benestad (11), 1p^ 4. Aumpnt et Rama-

renaissais à l'espérance et les divines paroles me revenaient bercer de leur musique « Je t'aime et t'aimerai toujours. »

Pour détourner l'atleiàtion de Rose-Anne dont les yeux recommençaient de m'interroger et tentaient de pénétrer mon secret, je me suis lancé en hâte dans toute une 'nomenclature de nos relations. La fidélité n'est pas toujours ou l'on pensait l'attendre. A son tour, ma fille m'a demandé ce que je pensais de l'avenir.

Tout dépend, ai-je répondu, des opérations du maréchal de Mac-Mahon. Il ne doit s'éloigner de Paris que si le maréchal Bazaine sort de Metz. Sans quoi, il risque d'être; pris en flanc. Avez-vous confiance, père?

Oui, j'ai confiance. Notre pays, petite fille, se relève toujours.

Ce soir, j'ai confiance en effet. Je crois en Sibylle. II y avait tant de jours que je ne croyais plus.

Août s'achève. Que nous apportera septembre? Ce silence oppressant ne peut durer. On ne sait plus rien des armées dèjÉffjincë, ni des armées d'Allemagne. Peut-être sé sont-elles déjà rencontrées. Que Dieu nous garde!

QUATRIEME CAHIER

SEPTEMBRE 1870. De beaux jours de soleil. Le raisin mûrit. Je remplis mon devoir d'instructeur de compagnie avec plus d'élan depuis que ma foi en Sibylle m'est revenue à travers Rose-Anne, =et je sens plus profondément la douceur de ces derniers jours d'été avant le départ de ;nptre bàtai|j|jn. Où serons-nous envoyés? A quelle arânée? C'est l'inconnu. Mais il faut compter ençqfë "un bqn -in^is ou même deux pour que nos mobiles soient: état de servir utilement. La Prusse nous en laissera-t-elle le loisir?

rony (16), 77 5. Veillon et Spiegelberg (13) 80.

Coupe Léon Lehman. 1. Varon, +1 2. M. F. Martell et de Brémond d'Ars, ail. square 3, J. M. F. Martelle et Herburger, 1 5. Lacroix et Léon, –2 7. Benestad, 3 8. Siepelberg, –5. A Vittel

Résultats du' dernier concours au drapeau

1. Mme Bérard (20), parcours du 20»; 2. Mlle,Franck (26), green du 19e 3. Mme Moeh (26) et Mme de Witasse (24), drive du 19e 5. Barre (5), G. de la Bistrate (20) et de Witasse (16), green du 18' 8. Mme Prouvost (20), G. de Witasse (15) et Mme Bouloumie.(24), parcours du 17".

'̃"• Au C.S. d d'Evlan; h, L'activité ne se dément pas sur les links du Club Sportif d'Evian et chaque journée est consacrée à des competitions fort intéressantes.

La match revanche entre les équipes du Golf de Genève et de celui d'Evian est encore revenu aux joueurs d'Evian qui l'ont emporté..par 6 victoires à t3. Les équipes étaient composées comme suit :̃̃̃̃'••'̃

Evian. R. Sudreau, T, Wells, Pouchet, Boulanger, Cruse.

Genève. Coirier, Chauvet, Bates, maj. Herran, Favre.

La Coupe, .de la. Plage d'Evian, double mixte handicap, fut disputée par de nombreuses équipes. Les quatre suivantes se qualifièrent pour les demifinales Mme Morin-Alibaux, Mlle Colomb-Boulanger, Mme et M. Luchard et Mlle Ray-maj. Johnson.

En demi-finale, Mme Morin-Alibaux battirent Mlle Colomb-Boulanger par 2 up, tandis que Mme et M. Luchard triomphèrent de Mlle Ray-maj. Johnston par 5 et 4.

La finale revint .à Mme Morin et Alibaux qui l'emportèrent par 3 et 2. Le 24 août les équipes d'Evian et de Diyonne' se rencontreront.

Notons encore que sur les links du golf,d'Evian le prince Pierre de Monaco, en visite chez la duchesse de Vendôme, au château de Tourrpndé, joue souvent avec la princesse Geneviève d'Orléans et la comtesse de,Chaponay.

r a;AF VdIG~

Les Régates de Juan-les-Pînï

Les trois journées de régates, organisées par le club nautique d'AntibesJuan-les-Pins, ont été des plus réussies; 15 yachts, appartenant à 6 classes, y prirent part.

En catégorie des 3 m. 75, « Bec Fin », à Harram-Cerry fut deux fois victorieux, en 4 m.. 50, « Nicette », à Mlle Ramoin, se fut la meilleure; La classe des 5 ni. fût dominée par « Emma », à Roggero Amiglio.

La lutte fut très serrée, en 6 m. 50 de la jauge internationale, la victoire revenant, tour à tour à « Arlette », à Barberin, à « Pierrot s, à Villetorte, et à « Primevère », à Stagnaro.

« Troun de l'Air », à Saavecha, et « Bise », à Borgna, furent les vainqueurs en stars et en 8 m. 50.

ESCRIME

Le Tournoi de Luchon

Le tournoi international de Luchon a réuni dans le parc du Casino un lot de trente-deux tireurs français, espagnols et américains. La finale a été enlevée dans un style de grand champion, sans une seule défaite, par le Toulousain de Rolland. Voici le résultatr,technique ,-il.Henpi de RollarrtJ (Aéra Club'.des Pyrénées), 10 victoires 2. GaupUy (G. E. T.) 3. R. Denjès (A. C. P^ 4. Jimmes (Castres) 5. Ricar4,(AfctT-) 6: Lhaulé (Toulouse) T. Bourdette (Saint-Sébastien), etc.

AVIATION

Le Challenge international des avions de tourisme

C'est aujourd'hui que commencent les épreuves pratiques du challenge international des avions de tourisme. Quarante et un concurrents ayant satisfait aux épreuves techniques qui ont eu lieu à Staakeri, se rendront ce matin à Tempelhof pour prendre le départ de la première randonnée.

Rappelons le détail des passages aux différentes escales de cette dure compétition

Départ de Berlin-Tempelhof, le 21 août, à 7 heures. Escale Berlin-Rome, 21-22 août jusqu'à 20 h. (en passant par Varsovie, Cracovie, Prague, Brunn, Vienne Zaghreb, Vicenza, Rimini).

Le 23 août, le départ sera donné à 6 heures pour la seconde étape RomeOrly, 23-24 août, jusqu'à 20 h. (passant par Firenze, Bellinzona, Torino (Jalon, Albenga), Cannes, Lyon, Saint-Gall, Stuttgart, Bonn, Orly).

Le 25 août repos à Orly.

Le 26 août à 6 heures, départ pour la troisième étape Orly-Berlin (Staaken), 26, 27 août, 20 heures, limite d'arrivée. Le 28 août,, après-midi épreuve de vitesse maximum.* ^Berlin (Staaken), Frankfurt (Oder), "Kirchain (Dobrilugk), Berlin (Tempelhof).

Voici dans l'ordre de leur classement aux épreuves techniques les concurrents en ligne

1. Colombo (Italie), 247 points 2. Zwirko (Pologne), 245 points 3. Lom-

3 septembre. II me reste une petite heure avant de monter en voiture et d'aller prendre à Aix le train de Paris. C'est même singulier comme, dans les plus. grandes circonstances, on dispose du temps. Ma valise est bouclée elle l'était depuis deux ou trois mois. Je voyagerai en uniforme de capitaine de mobiles. Tout est prêt. Que ce journal," confident de ma peine, le soit encore de ma joie mélangée et mélancolique de ce soir!

Je commandais une petite manœuvre au bas de Tresserve, du côté de Drumettaz-Clarafond, entre la colline et le Revard, et j'apprenais à mes hommes à creuser des tranchées-abris pour se préserver des feux quand mon valet de chambre, le vieux Gaspard, envoyé par ma fille, est venu à ma recherche. Il m'apportait un télégramme. Les télégrammes sont devenus rares il faut un visa pour les envoyer. Celui-ci ne contenait qu'un seul mot sans signature Venez.

Un instant je crus défaillir. Sibylle m'appelait. Sibylle tenait sa promesse. Donc elle m'aimait toujours et ne m'avait jamais oublié. Mais cet appel inattendu, .cet appel suprême, je ne pouvais hésiter sur sa gravité. En même temps que mon coeur tremblait de ce bonheur imprévu, j'en mesurais la signification. Tant qu'elle avait gardé le moindre espoir, Sibylle s'était imposé le silence. La séparation qu'elle avait exigée et qui devait lui restituer la paix intérieure perdue, ne pouvait être rompue selon notre accord que par le danger. Elle avait écarté ce danger tant qu'elle avait pu. Elle avait résisté aux premières défaites, aux batailles sous Metz. Elle avait conservé sa foi dans notre destin, presque déraisonnablement. Quels combats elle avait dû livrer, elle aussi, contre notre amour? Maintenant elle n'avait plus le pouvoir d'écarter la promesse qu'elle m'avait donnée solennellement. Que s'était-il donc passé? Aucun doute ne demeu-rait dans mon esprit. Sibylle informée par l'entourage impérial, avait appris notre désastre. Quel

bardi (Italie), 242 points 4. miss Spooner, courant pour l'Italie, 241 points 5. Donati (Italie), 241 points 6. Stopani (Italie), 238 points 7. Karpinski (Pologne), 238 points 8. Suster (Italie), 235 points Poss (Allemagne), 231 points.

10. Fretz (Suisse), 231 points 11. Hirth (Allemagne), 230 points 12. Junck (Allemagne), 225 points 13. Morzik (Allemagne), 224 points 14. Kuno (Allemagne), 224 points 15. Dajan (Pologne), 223 points 16. Stern (Allemagne), 221 points 17. de Angeli (Italie), 220 points 18. Passewaldt (Allemagne), 219 points.

20. Osterkampf (Allemagne), 219 p. 21. Pazzo (Italie), 216 points 22. Seideman (Allemagne), 214 points 23. von Kramon (Allemagne), 212 points 24. Gowdd (Pologne), 198 points 25. Klets (Tchécoslovaquie), 196 points 26. Delmotte (France), 192 points 27. Kalla (Tchécoslovaquie), 190 points 28. Von' Marsëndach (Allemagne), 183 points 29. Mares (Tchécoslovaquie), 183 points. -•'30. Detré (France), 178 points 31. du Royon: (France), 171 points 32. Orlinski (Polgone), 161 points 33. Papana (Roumanie), 150 points 34. Masspt (France), 144 points 35. Marienfeld (Allemagne), 145 points 36. Henderley (Tchécoslovaquie), 143 points 37. Strauman (Suisse), 127 points 38. Arsole (France), 111 points 39. Arnoult (France), 89 points 40. Lebeau (France), 78 p. 41. Raab (Allemagne), 56 points; Le record féminin de durée est battu .L'aviatrice américaine miss Marsalis, eu compagnie de l'aviatrice allemande Mlle Louise Thaden, à battu le record mondial féminin de durée avec ravitaillement en vol, à Curtiss Field (E.-U.). Le précédent record appartenait aux Américaines miss Trutt et miss May Copper, avec 123 heures depuis le 9 janvier 1931.

Le nombre d'heures exact réalisé par miss Marsalis et Mlle Thaden n'est pas encore officiellement connu, mais on sait qu'il est de peu de minutes supérieur a celui de miss Trutt et- Copper. NOUVELLES AERIENNES

L'Aéro-Club de Vichy organise, pour les 3 et 4 septembre, un rallye international suivi d'un meeting. A ce meeting figurent en vedette Marcel Doret, le « roi » de l'acrobatie Robert Kronfeld, l'as autrichien de vol à voile; Martin, avec l'autogire Weymann; Sardier, as de guerre Romaneschi, recordman du monde des descentes en para-

ehjite.

Ç^pÇ par suite ̃4'unè.:î,tonfusi;o;n

que nous avons, dît que l'aviateur Haéglen; lû-rV de son dernier record, avait son appareil équipé de pneus. Dunlop. C'est en réalité avec des phéus IndiaRubber qu'il était équipé.

Nombre de lettres transportées par la Compagnie Générale Aéropostale pendant la semaine du 8 au 14 août 1932 France Espagne Maroc et retour, 115.487; France-Algérie et retour, 25.663; Frànce-A.O.F. et retour, 14.618 France-Amérique du Sud, 21.388 Amérique du Sud-France, 26.719. Total, 203.875 lettres.

Les aviateurs norvégiens Solberg et Petersen vont tenter sous peu le raid New-York-Oslo.

D'autre part, les aviateurs Ulrich, Piculli et miss Edna Newcomer vont partir bientôt de New-York pour Rome.

AUTOMOBILE

La circulation motocycliste mondiale Les dernières statistiques publiées font ressortir qu'il y a, actuellement eu circulation 2.624.100 motocyclettes dans les différents pays du monde. L'Allemagne, grâce à l'exonération de taxe sur les machines de faible puissance, vient en tête, ayant nettement distancé 1a Grande-Bretagne. La France, dont la production s'est considérablement accrue au cours de ces dernières années, fait excellente figure, en troisième rang, avec un total avoisinant le chiffre de 500.000 motocyclettes.

Voici, du reste, la liste des différents Etats et le nombre respectif des machines en circulation

Allemagne 792.095 Grande-Bretagne. 626.649 France. 500.000 Etats-Unis 110.915 Italie, 93.098 Australie, 78.210

Suède, 57.500 Suisse, 49.550 Belgique, 44.325 Tchécoslovaquie, 40.000 Afrique du Sud, 40.000 Nouvelle-Zélande, 35.331 Autriche, 29.800 Danemark, 27.850 Japon, 25.000 Indes, 24.964.

Espagne, 15.300 Canada, 9.604 Russie, 8.813 Irlande, 6.399 Finlande, 5.660.

En Turquie, il ne circule que 400 motocyclettes et 20 dans l'île de Madère. Les Salons

Le mois de septembre marquera le début des grandes expositions consacrées aux locomotions mécaniques et aéronautiques.

Voici les dates définitives des différentes expositions

Paris, nautique, 24 septembre-4 octobre.

Paris, automobile, 6-16 octobre. Londres, automobile, 13-22 octobre. Paris, aviation, 18 novembre-4 décembre..

Marseille, foire, 11-25 septembre. Les,;dernièrèp, manifestations

Là saison automobile tire a sa.fia. Il ne reste que quelques manifestations importàfites portées au calendrier; Rappelons-les pour mémoire

Arc Masaryk (4 septembre).

Mont Ventoux (4 septembre). Côte de Montmartre (4 septembre). Grand Prix de Monza (11 septembre). Meet. Nord, véh. indust. (12-18 sept.).

désastre? Metz rendue par Bazaine, ou Mac-Mahon vaincu? Ou la Révolution à Paris? L'appel de Sibylle, c'était la patrie en deuil, déchirée, blessée à mort peut-être. Telle que je la connaissais, ce ne pouvait être que cela. Trois mois de silence en étaient la terrible garantie. Et'ce télégramme que je tenais dans mes mains, qui aurait dû me bouleverser de joie dans mon amour, voici que j'étais amené à le considérer comme un affreux malheur national..

Qu'allais-je décider cependant? Resterais-je muet quand Sibylle, menacée peut-être elle-même s'il y avait des troubles dans Paris et ne pouvais-je pas tout supposer, tout imaginer? m'adressait ce message de détresse? Comme si ma décision pouvait maintenant dépendre de moi! J'appartenais à l'armée, à sa discipline, à ses exigences. Volontairement j'avais sollicité ce poste. J'avais hésité à le remplir, comme si je prévoyais cet appel. Il m'était impossible de partir sans déserter momentanément. Je connus là une sorte de désespoir* comme si j'assistais à quelque agonie sans rémission, Puisv; je retrouvai cette force d'agir et cette rapidité que j'avais dans ma jeunesse, que j'avais montrées dans la campagne d'Italie. Demain est un dimanche pas d'exercices militaires, le repos. Je puis être demain à Paris, malgré les retards du train. Le commandant de mon bataillon, le marquis Costa de Beauregard, a pour moi l'amitié que son père lui a transmise. Il ne me refusera pas une permission de quarante-huit heures, si je lui en révèle le motif. Ou il fermera les yeux. Il était trois heures de l'après-midi le dernier train partait à six heures et demie du soir, j'avais encore le temps. Henry Bordeaux,

Côte de Laffrey (21 septembre). Grand Prix Marseille (25 septembre). Paris-Juan-les-Pins-Antibes (7 sept.). Monte-Carlo 1933 (20 au 25 janvier). Le Grand Prix de Monza

Le Grand Prix automobile de Monza, organisé par le R. A. C. d'Italie, sur l'autodrome de Monza, sera couru le 11 septembre.

Il comportera, cette année, des séries, un repêchage et une finale. Les séries comprendront des voitures dé toutes puissances, sans tenir compte de la cylindrée.

La finale sera courue entre les quatre premiers de chaque série et les quatre premiers du repêchage. La course sera dotée de 200.000 lire de prix.

NOUVELLES DU VOLANT

Le grand Concours annuel d'Elégance féminine en automobile du golf de Royan aura lieu le mardi 23 août, à 3 heures, sur l'esplanade de Taupignac Le jury sera composé de la. comtesse E. de Brémond d'Ars, de la baronne Désazars de, Montgailhard, de Mme Poinsignon, du comte Espierre, de M. Guy. Arnoux, de M. L. Lehmann, du marquis de Migré, du vicomte de Verthamon, du marquis de Virieu. Le traditionnel voyage de l'A. C. de Marseille et de Provence aura lieu au début de septembre, en Suisse. Lo départ aura lieu le 6 septembre, et ia dislocation le 14. Point de concentration Thonon-les-Bains. L'itinéraire passe par Evian, Zermatt, Saint-Moritz, Interlaken, Lausanne, Genève.

Le dimanche 28 août, l'Automobile-Club du Nord organisera, avec le concours du Moto-Club du Nord, son annuel rallye de régularité sur Dunkerque-Maubeuge. L'épreuve consistera, cette fois, en un vaste Rallye-Etoile partant des grandes villes du Nord et du Pas-de-Calais ci-après Armentières, Arras, Aulnoye, Berck-Plage, Béthune, Boulogne, Bruay, Calais, Cambrai, Fourmies, Hazebrouck, Lens, Le Touquet, Lille, Roubaix, Valenciennes. Un banquet amical, offert par l'AutomobileClub du Nord, réunira tous les concurrents au Casino de Dunkerqu 1e. Le 8 septembre, la section doloise de l'A. C. Jurassien organise un rallye automobile. Les départs auront lieu l'un d'Arbois, l'autre de Dôle.

Le Conseil central de Tourisme international aura lieu, en 1933, au Caire. A cette occasion, le Royal Automobile-Club et l'Aéro-Club d'Egypte organisent le troisième Salon international de l'automobile et des moyens de transport en- -Egypte. ̃ s,

_=ie -Concours d'élégance automobile, organisé par l'A. C. Basco Béarnais, à Salies-de-Béarn, aura lieu le 26 août, à 14 heures, dans le parc du casino. Il est ouvert, sans distinction, à toutes les voitures automobiles de tourisme et de sport.

Le raid entrepris, sur une motocyclette Peugeot, sur le parcours ParisBerlin-Paris, par Mlle Vormy Myriame, prendra fin dimanche, fort probablement. Le voyage aller s'est effectué dans les meilleures conditions.

NAVIGATION

AUTOMOBILE

A Bayonne

Le meeting de out-boards, organisé par le Canot Club de Bayonne, se poursuit avec, n'n succès toujours égal. Voici les résultats de la seconde journée

Première course. Série non standardisée 1. de Ivanrey (moy. 73 kil. 881) 2. Bouchon (moy. 73 kil. 200).

Série standardisée 1. Sabarros (moy. 51 kil., 862) 2. Philippe (moy. 49 kil. 387) 3. Pershon (moy. 46 kil. 106).Le gagnant de la coupe et premier du classement général est Ivanrey. Deuxième course. Série non standardisée 1. Ivanrey (moy. 73 kil. 740); 2. de La Gandara (moy. 64 kil. 258). Série standardisée 1. Barrére (moy. 68 kil. 985) 2. Pershon (moy. 57 kil. 659 3. Jaurégui (moy. 57 kil. 380). La coupe revient encore à Ivanrey.

A TRAVERS LES SPORTS

La plage de Houlgate est la plus sportive au sens absolu du mot. Tout le monde, grands et petits, pratique, eu effet, les jeux et sports organisés en permanence par le professeur Vaner Chenay, animateur de la plage depuis douze ans.

La semaine passée a vu de nouveau, dans les courses à pied, le triomphe de Mlle Jacqueline Israël, décidément imbattable, tandis que M. Robert Briquet enlevait brillamment la. série hommes devant de' sérieux concurrents. Le championnat de deck-tennis est revenu à l'équipe du dessinateur Paul Ordner, qui se repose de ses dessins sportifs en pratiquant. lui-même.

Très grands succès pour la toute nouvelle voiture de Courtois, fort remarquée dans le gymkana automobile, et aussi grand succès pour une antique « auto », époque président Fallières. Les championnats du scolaire complet ont été remportés par Jean Meyer celui de la famille la plus sportive, par M. et Mme Cornilus et leurs trois enfants.

:v •••̃Parti. Imprimerie de Figaro

14, Rond-Ppint des Champs-Elysées. L'imprimeur-gérant Detot.

R. 2.

Papier des Papeteries Navarre.

4e l'Académie française.

(A suivre.)

Mode texte Mode écoute
page 8 (vue 8 sur 8)
Page précédente  
  Première page
Accueil Texte brut