Your request:


Downloading format: : Texte

Screens 68 à 68 sur 779

Nombre de pages: 1

Full bibliographic record:

Titre : La France coloniale : histoire, géographie, commerce / publ. sous la dir. de M. Alfred Rambaud,... ; avec la collab. de MM. le commandant L. Archinard,... le capitaine A. Bouinais,... Pierre Foncin,... [et al.]

Éditeur : A. Colin (Paris)

Date d'édition : 1888

Contributeur : Rambaud, Alfred. Directeur de publication

Sujet : France -- Colonies

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Format : 1 vol. (IV-XXXVIII-714 p.) : ill. ; 22 cm

Format : application/pdf

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k28858t

Source : Bibliothèque nationale de France

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37253157p

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

The text below has been produced using a process called optical character recognition (OCR)
Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page. The O.C.R. ratio for this document is 96


où elle se perd dans le Sahara, laissant toutefois à la Tripolitaine l'oasis de C/ta~amés.

Sa superficie de 670 000 kilomètres carrés est égale à celle de la France (529 000), de la Belgique, de la Hollande et de la Suisse réunies mais sur ce vaste territoire il n'y a que 450 000 kilomètres qui soient occupés réellement. Sa profondeur du nord au sud est de 800 kilomètres depuis la côte de la Méditerranée jusque dans le Sahara. La distance entre la France et l'Algérie est de 190 lieues; on va en 50 ou 56 heures de Marseille à Alger.

Relief général du sol les montagnes. Deux grandes vagues terrestres, à peu près parallèles, dirigées du sud-ouest au nord-est, largement écartées dans la région marocaine, se rapprochant et se touchant dans la région tunisienne, distantes de 200 à 100 kilomètres en Algérie, tel est l'Atlas dont le relief constitue la Berbérie il est le nœud de sa puissante unité. Le~HssetKe~ septentrional, le plus épais et le plus compact des deux et qui borde le rivage de la Méditerranée, est l'Atlas Tellien, ainsi appelé de la région du Tell, dont il forme en grande partie l'ossature. Le p~sseme~ méridional, très inégal dans son épaisseur et ouvert par des brèches nombreuses, est l'Atlas Saharien, voisin du Sahara. Entre les deux s'étendent les Hauts P~a/eaM~, sorte de grande terrasse dont l'Atlas forme le double parapet. Chacun des grands plissements de l'Atlas se compose lui-même de rides ou crètes secondaires s'élevant graduellement à partir de la mer ou du Sahara vers la terrasse intérieure dont elles sont comme les gradins.

De l'oued Mela à Alger s'étend une première chaîne littorale qu'on pourrait appeler le Sahel (rivage), et qui est séparée du reste de l'Atlas Tellien par la Sebkha d'Oran, la vallée du Chélif et la plaine de la Métidja. Les principaux massifs telliens sont les monts de Tlemcen et de l'OiMrseMM, du Djurjura (point culminant, Lella Ifliedidja, 2508 mètres), des Babor et des Biban.

Les principaux massifs sahariens sont les monts des F&'OHr, le D/eM./tmoM)', les monts des (Maa-JVs~ et 4