Your request:


Downloading format: : Texte

Screens 521 à 521 sur 779

Nombre de pages: 1

Full bibliographic record:

Titre : La France coloniale : histoire, géographie, commerce / publ. sous la dir. de M. Alfred Rambaud,... ; avec la collab. de MM. le commandant L. Archinard,... le capitaine A. Bouinais,... Pierre Foncin,... [et al.]

Éditeur : A. Colin (Paris)

Date d'édition : 1888

Contributeur : Rambaud, Alfred. Directeur de publication

Sujet : France -- Colonies

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Format : 1 vol. (IV-XXXVIII-714 p.) : ill. ; 22 cm

Format : application/pdf

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k28858t

Source : Bibliothèque nationale de France

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37253157p

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

The text below has been produced using a process called optical character recognition (OCR)
Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page. The O.C.R. ratio for this document is 96


Au sud de cette vaste dépression se trouve le Véal-Phok

ou plaine de boue, formé par les alluvions du Mékong;

c'est le VéaI-Phok, qui sera d'abord colmaté par les

apports du fleuve. Le Tonlé-Sap est soumis à des tempêtes

fort redoutées des pêcheurs. Pendant l'inondation, le

Grand-Lac s'étend sur une longueur d'au moins 150 kilo-

mètres et sur une largeur moyenne d'environ 25 kilo-

mètres sa profondeur, à peu près uniforme, est de 12 à

14 mètres. Lors des sécheresses, le bassin, presque vidé,

n'occupe que le sixième de la surface couverte par les

grandes eaux; il est alors une fois moins grand que le

lac de Genève.

Au Tonkin, dans la province de Caobang, se trouvent

trois lacs, réunis par des canaux à la saison sèche et qui

débordent pendant la saison des pluies pour former une

seule nappe d'eau, appelée lac JMe (trois mers).

CHmat. Salubrité. Les possessions françaises de

l'Indo-Chine, situées entre l'équateur et le tropique du

Cancer, sont soumises au climat de la zone torride. Elles

présentent, pour les Européens, les inconvénients inhé-

rents à la chaleur, à l'humidité d'un sol en formation

dans les deltas du Mékong et du Song-Koï, à des mon-

tagnes couvertes de forêts à mesure qu'on s'éloigne du

rivage vers l'intérieur. Aussi ces contrées ne sont-elles pas

et ne pourront-elles pas devenir des colonies de peuple-

ment elles seront toujours des établissements d'exploi-

tation comme l'empire britannique de l'Inde.

Dans la Basse-Cochinehine, où la température moyenne

annuelle est de 26", 98 centigrades, le thermomètre s'é-

lève à 55° pendant la saison sèche et à 20" au minimum

pendant la saison des pluies. Au Tonkin, la moyenne

annuelle thermométrique est de 24°,19 à Hanoi; le

maximum est de 51<4 en juin, le minimum de H<5 en

janvier. Le climat de ce dernier pays est moins énervant

que celui du bas Mékong, à cause des variations de la

température. Des missionnaires habitant le pays depuis

plus de vingt ans sont en excellente santé. Quand la

Basse-Oochinchine ne connaît que deux saisons, celle

des pluies et celle de la sécheresse, on distingue, dans