Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 519 à 519 sur 779

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : La France coloniale : histoire, géographie, commerce / publ. sous la dir. de M. Alfred Rambaud,... ; avec la collab. de MM. le commandant L. Archinard,... le capitaine A. Bouinais,... Pierre Foncin,... [et al.]

Éditeur : A. Colin (Paris)

Date d'édition : 1888

Contributeur : Rambaud, Alfred. Directeur de publication

Sujet : France -- Colonies

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Format : 1 vol. (IV-XXXVIII-714 p.) : ill. ; 22 cm

Format : application/pdf

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k28858t

Source : Bibliothèque nationale de France

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37253157p

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 96 %.
En savoir plus sur l'OCR


large d'un kilomètre, communique avec le lac T~K~a~

(fleuve d'eau douée), situé au nord de la capitale du Cam-

bodge. Pendant la crue du fleuve, les eaux de cette branche

se dirigent vers le lac; puis, lorsque le niveau du fleuve

s'abaisse, le courant change de direction et les eaux,

accumulées dans ce réservoir naturel, s'écoulent vers la

mer. C'est à ce moment que se fait la grande pêche

d'été.

Le fleuve Supérieur arrose Vinh-Long, Mytho et Bentré,

le neuve Inférieur Chaudoc et Longxuyen. Il se déverse

dans la mer par plusieurs embouchures qui reçoivent le

tribut des deux Vaïco, de la rivière de Saîgon et du

Donnai'.

Le Mékong est soumis à une crue annuelle qui com-

mence en juin pour finir en février, et élève parfois 1-~

niveau des eaux à 12 mètres au-dessus de l'étiage. Les

pays voisins sont alors inondés.

Une expédition française, dirigée par le commandant

Doudart de Lagrée, a exploré le cours du Mékong, en

i866-~868. Ce chef remarquable, l'un des hommes qui

ont le mieux préparé l'action de la France dans l'extrême

Orient, mourut d'épuisement au Yunnan, le 12 mars d868,

et fut remplacé par le lieutenant de vaisseau Francis

Garnier. Le monde savant voulut honorer les travaux de

la commission française, qui reçut les félicitations et les

récompenses de sociétés anglaises et de sociétés alle-

mandes.

Tous les fleuves de la Basse-Cochinchine communiquent

les uns avec les autres d'une manière permanente ou

temporaire par des canaux naturels ou artificiels, appelés

arroyos.

Le Song-Koï, ou fleuve Rouge, prend sa source en Chine

dans le plateau du Yunnan, près de Tali-Fou, et coule

dans la direction générale du sud-ouest; il arrose Mang-

Hao et pénètre sur le territoire tonkinois, prés de Laokay,

et passe à Hong-Hoa, à Sontay, à Hanoi et à Hong-Yen.

Au-dessus de Hanoi, le fleuve se bifurque et son bras le

ph~ important, celui qui traverse la capitale, va se jeter

a n mer par le CKs-Ba~z-~oK~r, le CMa-.BaM-am et le