Your request:


Downloading format: : Texte

Screens 426 à 426 sur 779

Nombre de pages: 1

Full bibliographic record:

Titre : La France coloniale : histoire, géographie, commerce / publ. sous la dir. de M. Alfred Rambaud,... ; avec la collab. de MM. le commandant L. Archinard,... le capitaine A. Bouinais,... Pierre Foncin,... [et al.]

Éditeur : A. Colin (Paris)

Date d'édition : 1888

Contributeur : Rambaud, Alfred. Directeur de publication

Sujet : France -- Colonies

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Format : 1 vol. (IV-XXXVIII-714 p.) : ill. ; 22 cm

Format : application/pdf

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k28858t

Source : Bibliothèque nationale de France

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37253157p

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

The text below has been produced using a process called optical character recognition (OCR)
Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page. The O.C.R. ratio for this document is 96


culièrement fraîche et saine, mais variable, allant de 8"

et 7" en janvier à 45" en mai, se maintenant à 22" environ

d'octobre en mars. Yanaon (20° à 26° en novembre-janvier,

27" à 56" en février-avril, 56" à 52° en mai-juin, 28° à 54"

en juillet-octobre) présente une sorte de moyen terme

entre le climat de Pondichéry et celui de Chandernagor.

Des pluies non périodiques, torrentielles et accomr

pasnées d'éclats de foudre, éclatent à Pondichéry en

juillet-août et octobre-décembre; la moyenne annuelle

des quantités tombées, sur observation des six dernières

années, est de 675 millimètres. Des sécheresses prolon-

gées ont été parfois signalées; l'une des plus graves, celle

de 1877, précéda la famine si tristement célèbre qui dé-

vasta l'Inde pendant plusieurs mois.

Le régime, des pluies est le même pour Karikal, dont

le territoire, régulièrement submergé par les eaux de

l'Arselar, est moins soumis aux périls de la sécheresse.

A Chandernagor, et par suite du voisinage relatif des

hautes chaînes de l'Himalaya, les pluies sont fréquentes

en mars-avril, et presque continues en juin-octobre; leur

violence est grande au mois d'août. A Yanaon, il pleut en

juin-novembre, d'une manière assez constante. A Mahé

enfin, comme à Chandernagor et par suite du voisi-

nage des Gâthes, il y a des pluies périodiques en mars-

octobre, avec une intensité remarquable durant les mois

de juillet et d'août.

L'Inde est, dans son ensemble, soumise à deux puissants

courants aériens, dits moussons du sud-ouest et du nord-

est. On sait que leur centre de collision doit être cherché

dans les régions occidentales du golfe d'Oman, aux abords

du cap Guardafui. Ces courants règnent alternativement

sur l'Inde la mousson du nord-est domine du 15 octobre

au 15 avril, après une période de transition (septembre),

dite saison des calines, durant laquelle les chaleurs de-

viennent intolérables.

A Pondichéry, la mousson du nord-est souffle en tortes

brises de l'est, du nord-est, du nord-ouest, avec quelques

directions accidentelles d'ouest en est, et pendant qu'elle

sévit, les courants marins font 1 à 5 milles du nord au sud.