Your request:


Downloading format: : Texte

Screens 330 à 330 sur 779

Nombre de pages: 1

Full bibliographic record:

Titre : La France coloniale : histoire, géographie, commerce / publ. sous la dir. de M. Alfred Rambaud,... ; avec la collab. de MM. le commandant L. Archinard,... le capitaine A. Bouinais,... Pierre Foncin,... [et al.]

Éditeur : A. Colin (Paris)

Date d'édition : 1888

Contributeur : Rambaud, Alfred. Directeur de publication

Sujet : France -- Colonies

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Format : 1 vol. (IV-XXXVIII-714 p.) : ill. ; 22 cm

Format : application/pdf

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k28858t

Source : Bibliothèque nationale de France

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37253157p

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

The text below has been produced using a process called optical character recognition (OCR)
Since it is an automatic process, it is subject to errors you might find in this page. The O.C.R. ratio for this document is 96


l'application la politique coloniale de la colonisation.

La politique coloniale est une nécessité, une fatalité

tout comme la politique intérieure. Il ne s'agit donc pas

de savoir si nous en ferons ou non; nous en ferons

malgré tout. Toute la question revient à savoir com-

ment nous en ferons, c'est-à-dire comment nous en-

tendrons la colonisation, comment nous la pratiquerons,

car, encore une fois, les procédés de colonisation doivent

varier comme les procédés de la politique intérieure,

avec les pays, les populations, les temps, l'état du

progrès, etc.

A notre époque, nous n'avons pas encore les moyens

de faire de la colonisation gratuite; et, contrairement à

l'idée internationaliste développée à la conférence de

Berlin, idée dont l'application en Afrique ne pourrait

être envisagée sérieusement que le jour ûù existeraient

les États-Unis d'Europe, la colonisation, sous peine d'être

ruineuse, doit consister, pour les peuples civilisés, d'abord

à se partager aussi pacifiquement que possible les pays s

neufs, ensuite à y établir leur influence morale et maté-

rielle de façon que leurs nationaux, leur industrie, leur

commerce, y trouvent un débouché privilégié.

J. L. DulM.cn DE RniNS.