Rappel de votre demande:


Format de téléchargement: : Texte

Vues 291 à 291 sur 462

Nombre de pages: 1

Notice complète:

Titre : Luther et la réforme au XVIe siècle / par le Cte Ag. de Gasparin

Auteur : Gasparin, Agénor de (1810-1871)

Éditeur : Michel Lévy frères (Paris)

Date d'édition : 1873

Sujet : Luther, Martin (1483-1546)

Sujet : Réforme

Type : monographie imprimée

Langue : Français

Format : 1 vol. (455 p.) ; 18 cm

Format : application/pdf

Droits : domaine public

Identifiant : ark:/12148/bpt6k28614n

Source : Bibliothèque nationale de France

Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb304846261

Provenance : Bibliothèque nationale de France

Date de mise en ligne : 15/10/2007

Le texte affiché peut comporter un certain nombre d'erreurs. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR). Le taux de reconnaissance estimé pour ce document est de 95 %.
En savoir plus sur l'OCR


pourra faire que je leur lise un bon chapitre, et que je les laisse après. »

Introduit chez le légat, et l'entretien étant vite tombé sur le concile « Ce n'est pas sérieusement que vous pensez à un concile, dit Luther, ce n'est là qu'une pure plaisanterie. Et d'ailleurs, quand bien même vous en assembleriez un, d6 quoi y traiterat-on ? De frocs, de tonsures, du boire, du manger, d'autres choses aussi insignifiantes Mais de la foi, de la justification, et d'autres sujets de cette importance, il n'en sera pas dit un mot; car vous savez ce que vous perdriez à la discussion. Si vous en avez ~envie, faites donc un concile! Je viendrai, s'il plaît à Dieu, fût-il décidé d'avance qu'on m'y brûlera » Vergerio parlait d'une ville à désigner pour le lieu de l'assemblée x Iriez-vous à Bologne? a demandat-il. ce A qui appartient Bologne? K Au pape. s K Bon Dieu le pape s'est-il aussi emparé de cette ville? Oui, j'irais L s <c Le pape, reprit Vergerio, ne refuserait pas de venir à Wittemberg. <c Qu'il y vienne donc, répliqua. Luther, nous serons charmés de sa visite s « Mais comment voulez-vous qu'il y vienne, avec ou sans armée ? s <c Comme il lui plaira; nous sommes prêts à le recevoir! a Lorsque le légat, quittant Wittemberg, fut monté a cheval « Songez dit-il au docteur à vous préparer pour le concile »

cc Je viendrai, seigneur- répondit Luther je Tiendrai, avec le cou que voici. »

Les réformés cependant réfléchirent. Accepter le concile, c'était en accepter à quelque degré lesar-